Plongeon

Rio de Janeiro, BRAZIL - AUGUST 18, 2016 : La Japaonaise Itahashi Minami au plongeon à 10m lors de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRAZIL - AUGUST 18, 2016 : La Japaonaise Itahashi Minami au plongeon à 10m lors de Rio 2016.

Des rotations aériennes dynamiques jusqu'à l'entrée propre dans l'eau - le tout en moins de deux secondes.

Présentation 

Il y a deux épreuves de plongeon olympique : 

  • Le tremplin, dans lequel les athlètes utilisent un tremplin de trois mètres en duralumin pour générer du rebond afin de pouvoir effectuer des manœuvres acrobatiques dans les airs ; 
  • Le haut-vol plateforme, dans lequel les athlètes plongent à partir d'une plate-forme fixe de 10 mètres de haut. 

     Les plongeons se différencient par la direction dans laquelle le plongeur se dirige pour le décollage, la direction des sauts périlleux et des vrilles effectuées, et si le plongeon commence à partir d'un équilibre renversé.

Le pointage est basé sur des facteurs tels que la beauté des mouvements d'un plongeur, qui combine trois types de rotation (droit, carpé et groupé), et l'absence d'éclaboussures à l'entrée dans l'eau. Le plongeon synchronisé est également évalué en fonction de l'adéquation entre les mouvements de deux plongeurs. Les points sont déduits d'un score parfait de 10. 

Décider si une entrée dans l'eau est bonne ou mauvaise fait partie de l'attrait du sport pour les spectateurs. Au niveau olympique, les meilleurs plongeurs du monde ne créent presque pas d'éclaboussures, seulement de l'écume à la surface. Une telle entrée propre s'appelle une entrée « rippée » (telle une déchirure nette).

Une Minute, Un Sport | Plongeon
01:23

Programme de l'épreuve 

  • Tremplin 3 m (Hommes/Femmes) 
  • Haut-vol 10 m (Hommes/Femmes) 
  • Tremplin 3 m synchronisé (Hommes/Femmes) 
  • Haut-vol 10 m synchronisé (Hommes/Femmes)
RIO DE JANEIRO, BRAZIL - AUGUST 09:  Les Mexicaines Paola Espinosa et Alejandra Orozco lors de la compétition de plongeon synchronisé à 10m lors de Rio 2016.
RIO DE JANEIRO, BRAZIL - AUGUST 09: Les Mexicaines Paola Espinosa et Alejandra Orozco lors de la compétition de plongeon synchronisé à 10m lors de Rio 2016.
2016 Getty Images. (Photo by Clive Rose/Getty Images)

L’essence du sport

Compétitif jusqu'au dernier plongeon

Dans le passé, une rotation et demie à deux rotations et demie entre le décollage et l'entrée étaient la norme pour l'épreuve du tremplin à trois mètres. Cependant, les plongeurs modernes utilisent le rebond du tremplin pour sauter encore plus haut dans les airs, ce qui leur permet d'effectuer entre trois rotations et demie à quatre rotations et demie et parfois trois vrilles avant d'entrer dans l'eau.

Comme les plongeurs à plateforme ne bénéficient d'aucun rebond de la planche ni de la hauteur au décollage, ils doivent effectuer une série de petits tours rapides avant d'entrer dans l'eau. Par conséquent, les plongeurs les mieux classés dans la discipline des haut-vols ont tendance à être plus petits et plus puissants, tandis que les plongeurs de tremplin peuvent être plus grands et plus minces.

Dans les épreuves de tremplin et de haut-vol, les hommes et les femmes cherchent à obtenir les meilleurs résultats totaux pour respectivement six et cinq plongeons. Le classement peut changer radicalement, car un plongeur qui mène jusqu'au dernier plongeon peut se retrouver poussé hors de la première place.

L'épreuve de haut-vol des Jeux olympiques de 2008 à Beijing a fourni un exemple de ce genre de drame lorsqu'un plongeur australien, Matthew Mitcham, a pris la première place seulement après le sixième et dernier plongeon, obtenant le meilleur score de l'histoire olympique, prenant la place de son rival chinois qui avait mené mais qui termina avec une entrée imparfaite. Chaque plongeon peut ne durer qu'un instant, mais la compétition est palpitante jusqu'à la toute fin

Rio de Janeiro, BRAZIL - AUGUST 15, 2016 : Concours de plongeon à 3 mètres lors de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRAZIL - AUGUST 15, 2016 : Concours de plongeon à 3 mètres lors de Rio 2016.

En attendant Tokyo 2020

Une compétition intense entraînant des plongeons de plus en plus complexes

Les États-Unis ont dominé le plongeon dès les Jeux de St Louis en 1904, mais la Chine a commencé à émerger comme une nation forte lors des Jeux de Los Angeles en 1984 pour les femmes et des Jeux de Barcelone en 1992 pour les hommes. Aux Jeux de Beijing en 2008, ce pays a dominé sept des huit épreuves médaillées.

À une époque où les plongeons comprenant deux rotations et demie à trois rotations et demie étaient devenues la norme, les plongeurs chinois ont poussé le niveau de difficulté à quatre rotations et demie, sans presque aucune éclaboussure à l'entrée. 

La compétition de plongeon à Tokyo en 2020 promet d'être très compétitive car les États-Unis ont retrouvé une partie de leur force d'antan ainsi que l'Italie, la Grande-Bretagne et l'Australie. Pour illustrer le niveau de compétition à travers le monde, la Grande-Bretagne, les États-Unis et la Chine ont respectivement remporté les médailles d'or, d'argent et de bronze au tremplin masculin de plongeon synchronisé de trois mètres à Rio en 2016. 

Les plongeurs continueront à effectuer des plongeons toujours plus hauts et plus rapides avec plus de rotations et plus de belles entrées d'eau, renforçant le spectacle unique offert par ce sport captivant et excitant.

Le saviez-vous ?

Données non disponibles