Le Japonais Kiyuna Rio au Nippon Budokan lors d'un événement organisé par la Fédération mondiale de karaté le 8 septembre 2019.
Le Japonais Kiyuna Rio au Nippon Budokan lors d'un événement organisé par la Fédération mondiale de karaté le 8 septembre 2019.

Le karaté fera sa première apparition dans le programme des Jeux à Tokyo en 2020, avec des épreuves masculines et féminines en kata (formes) et en kumite (sparring) au Nippon Budokan.

Une Minute, Un Sport : le karaté de Tokyo 2020 en images

Nous vous montrons les règles et les spécificités du karaté en une minute. Que vous soyez familier avec le karaté ou que vous souhaitiez en savoir plus, « Une minute, Un sport » vous explique ce sport et comment il fonctionne.

Une Minute, Un Sport | Karaté
01:23

Présentation

Le karaté est un art martial qui a vu le jour à Okinawa sous la dynastie Ryukyu. Il s'est répandu dans tout le Japon dans les années 1920, puis dans le monde entier après la Seconde Guerre mondiale. Il s'agit principalement d'un art martial de frappe : de coups de pied et de poing. Un pratiquant de Karaté s'appelle un karatéka.

La quête de l'entrée du karaté dans le programme olympique remonte aux années 1970. En 2015, le Comité d'organisation de Tokyo 2020 a proposé l'inclusion du karaté comme l'un des cinq sports supplémentaires, une décision qui a été approuvée par le Comité International olympique. Les athlètes concourront au Nippon Budokan, le berceau spirituel des arts martiaux japonais et l'un des sites hérités des Jeux de Tokyo en 1964.

L'essence du sport

D'une manière générale, la compétition de karaté consiste en kata (formes) et en kumite (sparring).

Les kata sont des démonstrations de formes consistant en une série de mouvements offensifs et défensifs visant un adversaire virtuel. Les compétiteurs choisissent le kata qu'ils démontreront parmi les 102 qui sont reconnus par la Fédération Mondiale de Karaté. Un système à points a été adopté en janvier 2019, en vertu duquel les notes attribuées par trois des sept juges sont additionnées puis appliquées à une formule de calcul distincte pour déterminer le vainqueur.

Les points clés comprennent la force, la vitesse, le rythme, l'équilibre et la puissance des frappes et des coups de pied ; la solidité, la clarté et la force des mouvements ; l'expression correcte de la signification de chaque technique par un mouvement beau et fluide.

En kumite, deux karatékas se font face dans sur une aire de compétition composées de tatamis et faisant 8m x 8m. Les athlètes doivent porter une série de coups sur la zone cible du corps de leur adversaire avec énergie et précision. Les attaques ayant une bonne forme, de la puissance et du contrôle rapportent entre un et trois points. Un compétiteur gagne en accumulant huit points de plus que son adversaire pendant la durée du combat ou en gagnant plus de points que son adversaire dans le temps imparti (trois minutes). En cas d'égalité, le compétiteur qui a marqué le premier point est le gagnant. Dans le cas d'un combat avec un score vierge, le vainqueur sera déclaré par décision des juges.

Programme de l'épreuve 

  • Kata (Hommes/Femmes) 
  • Kumite (Hommes/Femmes) 
  • Trois catégories de poids (Hommes : -67kg, -75kg, +75kg ; Femmes : -55kg, -61kg, +61kg)

En attendant Tokyo 2020...

Une compétition intense pour entrer dans l'histoire olympique 
La Fédération Mondiale de Karaté compte plus de 190 membres répartis dans le monde entier. Lors des Championnats du monde de 2016, des athlètes de plus de 20 pays ont remporté des médailles. 

Les Jeux Tokyo en 2020 mettront en vedette 80 athlètes, dont dix participeront à chacune des huit épreuves (deux épreuves de kata masculin et féminin et trois épreuves de kumite masculin et féminin). La qualification sera déterminée par les classements internationaux dans les années précédant les débuts olympiques du karaté, chaque pays ou région ne comptant qu'un seul compétiteur.

Le saviez-vous ?