RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 6 AOÛT : Le Kazakh Yeldos Smetov (blanc) rivalise avec l'Ouzbek Diyorbek Urozboev dans l'épreuve de judo -60 kg masculin lors des Jeux Olympiques de Rio 2016.
RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 6 AOÛT : Le Kazakh Yeldos Smetov (blanc) rivalise avec l'Ouzbek Diyorbek Urozboev dans l'épreuve de judo -60 kg masculin lors des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Après y avoir fait ses débuts olympiques en 1964, le judo retrouve le Nippon Budokan pour l’un des événements les plus attendus de Tokyo 2020.

Une Minute, Un Sport : le judo de Tokyo 2020 en images

Nous vous montrons les règles et les spécificités du judo en une minute. Que vous soyez familier avec le judo ou que vous souhaitiez en savoir plus, « Une minute, Un sport » vous explique ce sport et comment il fonctionne.

Une Minute, Un Sport | Judo
01:13

Présentation 

Le mot judo signifie la « voie de la souplesse », mais c'est un sport de combat à part entière dans lequel un mauvais mouvement ou la moindre perte de concentration peut entraîner une défaite. 

Le judo est né au Japon à la fin du XIXe siècle, en tant qu'activité englobant les aspects physiques, mentaux, éducatifs et moraux. Le fondateur, le Dr Kano Jigoro, a été le premier membre japonais du Comité international olympique. 

Le judo a été intégré comme sport olympique masculin aux Jeux de Tokyo en 1964. La compétition a eu lieu au Nippon Budokan. Le judo retournera au même endroit pour les Jeux de Tokyo en 2020. Les épreuves féminines ont été ajoutées au programme olympique à Barcelone en 1992. 

L'objectif du judo est de projeter ou de mettre un adversaire au sol ; de l’immobiliser avec une prise, ou de le forcer à abandonner avec une clé articulaire ou un étranglement. Les athlètes (connus sous le nom de judokas) portant des judogi (kimonos) bleus ou blancs s'affrontent sur un tapis de 10m x 10m et utilisent n'importe laquelle des 100 techniques disponibles. Celles-ci sont divisées en 68 nagewaza (techniques de projection) et 32 katamewaza (techniques de contrôle). 

Le score le plus élevé qu'un judoka puisse obtenir s'appelle un ippon, qui permet de gagner le match. Une fois un ippon marqué, le match est terminé. Une décision de ippon pour une technique de projection exige force et vitesse et place l'adversaire sur le dos. Si une projection ou une autre technique est exécutée avec succès mais que toutes les conditions du ippon ne sont pas remplies, un waza-ari (un demi-point) est accordé. Deux waza-ari dans un match sont équivalents à un ippon. Des pénalités peuvent également être infligées pour passivité ou comportement jugé contraire à l'esprit du judo. 

Si le score est à égalité, le combat se termine en prolongation avec un Golden score ou prolongation. Le premier concurrent qui parvient alors à marquer gagne. 

 Les judokas exécutent ces techniques en un clin d'œil et un athlète ayant des points de retard peut souvent effectuer un revirement majeur dans les dernières secondes d'un match. C'est un sport où il ne faut jamais se déconcentrer, même pendant un court lapse de temps.

Programme

  • - 60 kg (Hommes) 
  • - 66 kg (Hommes) 
  • - 73 kg (Hommes) 
  • - 81 kg (Hommes) 
  • - 90 kg (Hommes) 
  • - 100 kg (Hommes) 
  • + 100 kg (Hommes) 
  • - 48 kg (Femmes) 
  • - 52 kg (Femmes) 
  • - 57 kg (Femmes) 
  • - 63 kg (Femmes) 
  • - 70 kg (Femmes) 
  • - 78 kg (Femmes) 
  • + 78 kg (Femmes) 
  • Équipes mixtes

L'essence du sport

Lutter pour l'avantage 

Les techniques de judo ne se limitent pas à jeter un adversaire au sol. D’abord, la posture de l'adversaire doit être déséquilibré. Pour ce faire, les judokas s'agrippent les uns aux autres pour obtenir une position avantageuse. Une prise plus ferme peut faciliter l'exécution d'une projection. 

Les techniques de contrôle sont réalisées à partir du moment où le juge déclare qu’un osaekomi (une immobilisation) a été effectué. Si l'immobilisation dure plus de 10 secondes, un waza ari est attribué. Après 20 secondes, un ippon est accordé. 

 Les techniques d'étranglement (shimezawa) et de clé articulaire (kansetsuwaza) peuvent causer des blessures, si bien que l'athlète couché sur le sol peut indiquer un « maitta » (« J'abandonne »). Si cela se produit, l'autre judoka est gratifié d’un ippon.

En attendant Tokyo 2020...

Développer le judo dans le monde 

Lorsque le judo est entré au programme olympique à Tokyo en 1964, le Japon a remporté la médaille d'or dans toutes les catégories sauf une. Depuis, le sport s'est répandu dans le monde entier. Aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016, 126 nations ont participé à la compétition de judo, dont 26 ont obtenu une médaille. Le judo est particulièrement fort dans des pays européens tels que la France, la Russie, les Pays-Bas et l'Italie et en Asie, en plus du Japon, en République de Corée, en Chine et en Mongolie, ainsi que dans des pays d'Amérique centrale et du Sud comme à Cuba et le Brésil. 

Le judo aux Jeux Olympiques est divisé en catégories de poids. Dans les catégories de poids légers hommes (73 kg ou moins) et femmes (57 kg ou moins), les athlètes sont connus pour leur vitesse et leur agilité. Ils utilisent un jeu de jambes rapide pour se rapprocher de leur adversaire et exécuter des projections. La puissance et la vitesse sont combinées dans la catégorie des poids moyens (hommes de 81 à 90 kg et femmes de 63 à 70 kg). Dans la catégorie des poids lourds (hommes de plus de 100 kg, femmes de plus de 78 kg), les victoires sont souvent gagnées par la puissance plutôt que par la vitesse. Ces dernières années ont vu des judokas poids lourds montrant des mouvements plus rapides car un poids corporel plus élevé ne garantit pas à lui seul le succès. 

A la fin de l'année 2016, la Fédération internationale de judo a révisé ses règles pour raccourcir d'une minute les matchs masculins afin que ceux des deux sexes durent quatre minutes. De plus, les critères d'évaluation se limitaient à la notation ippon ou waza ari. Pour le katamewaza (techniques de contrôle), la durée pour accorder un waza ari a été réduite de 15 secondes à 10 secondes. Ces changements ont été conçus pour encourager un judo plus agressif et plus offensif. 

L'épreuve des équipes mixtes fera ses débuts aux Jeux de Tokyo en 2020. Dans ce format, les équipes de trois judokas (moins de 73kgs, moins de 90kgs et plus de 90kgs) et de trois judokates (moins de 57kgs, moins de 70kgs et plus de 70kgs) issus de la compétition individuelle joindront leurs forces pour tenter de devenir les premiers champions olympiques de judo par équipes. Les pays disposant d'équipes masculines et féminines bien équilibrées devraient faire bonne figure dans cette épreuve.

Le saviez-vous ?