RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 03 août :  Le Grec Eleftherios Petrounias à l'échauffement aux anneaux avant l'épreuve de gymnastique de Rio 2016
RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 03 août : Le Grec Eleftherios Petrounias à l'échauffement aux anneaux avant l'épreuve de gymnastique de Rio 2016

La gymnastique artistique est l'une des trois disciplines de la gymnastique. Les autres sont la gymnastique rythmique et le trampoline. Les athlètes exécutent de courtes routines à des appareils tandis que les juges évaluent la difficulté et la précision de chaque performance.

Une Minute, Un Sport : la gymnastique artistique de Tokyo 2020 en images

Nous vous montrons les règles et les spécificités de la gymnastique artistique en une minute. Que vous soyez familier avec la gymnastique artistique ou que vous souhaitiez en savoir plus, « Une minute, Un sport » vous explique ce sport et comment il fonctionne.

Une Minute, Un Sport | Gymnastique Artistique
01:28

Présentation 

La gymnastique artistique fait partie du programme olympique depuis les premiers Jeux modernes d'Athènes en 1896. A l'origine, les épreuves étaient réservées aux hommes. C'est à partir des Jeux d'Amsterdam 1928 que les épreuves féminines ont été incorporées. 

Les gymnastes masculins concourent dans six épreuves à médailles : sol, cheval d'arçons, anneaux, saut, barres parallèles et barre fixe. Dans la compétition féminine, il y a quatre épreuves à médailles : saut, barres asymétriques, poutre et sol. Les hommes et les femmes concourent également pour des titres individuels et par équipes. 

Chaque agrès impose des exigences uniques aux athlètes, mettant à l'épreuve leur force, leur agilité, leur coordination, leur vitesse et leur endurance. Les routines au sol des femmes sont exécutées avec un accompagnement musical, ce qui ajoute une dimension supplémentaire à la compétition. Les juges notent chaque athlète sur la complexité et l'esthétique des techniques exécutées tout en considérant d'autres aspects tels que l'équilibre et la stabilité.

Programme

  • Compétition par équipes (Hommes/Femmes) 
  • Concours général individuel (Hommes/Femmes) 
  • Exercices au sol (Hommes/Femmes) 
  • Cheval d'arçons (Hommes) 
  • Barres asymétriques (Femmes) 
  • Anneaux (Hommes) 
  • Poutre (Femmes) 
  • Saut (Hommes/Femmes) 
  • Barres parallèles (Hommes) 
  • Barre fixe (Hommes)
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 8 août 2016 : Le Britannique Brinn Bevan aux barres parallèles lors des finales de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 8 août 2016 : Le Britannique Brinn Bevan aux barres parallèles lors des finales de Rio 2016.

L'essence du sport

La recherche constante de la perfection

Jusqu'aux Jeux d'Athènes en 2004, le système de notation de la gymnastique artistique utilisait un « maximum de 10 points ». En 1976, à Montréal, la Roumaine Nadia Comaneci est devenue la première concurrente à obtenir un « score parfait » de 10.

En 2005, le « 10 parfait » comme note maximale a été abolie en faveur d'un système ouvert, conçu pour permettre une plus grande différenciation entre les performances des athlètes. Deux types de notes ont été introduits : une note « D » (difficulté) évaluant les techniques exécutées et une note « E » (exécution) évaluant l'artistique et la réalisation. Ces scores sont combinés dans un système où il n'y a plus de maximum.

Maintenant que le système de pointage a éliminé la limite supérieure de la difficulté technique, les athlètes doivent décider des techniques les plus audacieuses à inclure dans leur routine – et comment combiner les mouvements avec divers degrés de difficulté en une performance cohérente, intéressante et gagnante.

La compétition de gymnastique artistique commence par des tours de qualification pour déterminer qui participera aux finales individuelles du concours général et par appareils ainsi qu'aux finales par équipes. Les points accumulés par chaque athlète pour leur passage dans chaque épreuve (deux dans le saut individuel) décident s'ils iront plus loin.

Dans l'épreuve du concours général par équipes, la composition des équipes est passée de cinq à quatre gymnastes. Les médailles sont décernées en fonction du score total. Dans le concours général individuel, un(e) athlète participe à chaque épreuve (six pour les hommes et quatre pour les femmes), et son pointage total détermine son classement. Dans les épreuves individuelles par appareil, les athlètes s'affrontent pour obtenir le meilleur score. Les résultats des tours de qualification ne sont pas pris en compte, seuls les résultats obtenus lors de la finale déterminent les médaillés.

Une nouvelle technique porte le nom du gymnaste qui l'a exécutée pour la première fois avec succès dans une compétition internationale sanctionnée par la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG). Beaucoup de gymnastes japonais ont des techniques qui portent leur nom pour cette raison, comme le mouvement Morisue sur les barres parallèles nommé d'après Shinji Morisue, qui a participé aux Jeux de Los Angeles en 1984.

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 7 août 2016 : Sugihara Aiko à la poutre lors du tour de qualification de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 7 août 2016 : Sugihara Aiko à la poutre lors du tour de qualification de Rio 2016.

En attendant Tokyo 2020...

Des gymnastes de haute volée en quête d'or

Le Japon a dominé la gymnastique artistique masculine des Jeux de Rome en 1960 à ceux de Montréal en 1976. Le pays a remporté le concours général par équipe cinq fois de suite tandis que, dans le concours général individuel, les athlètes japonais ont remporté des médailles d'or consécutives des Jeux de Tokyo en 1964 à ceux de Munich en 1972. Le sport a ensuite été dominé par l'Union Soviétique et l'Allemagne de l'Est.

Actuellement, le Japon, la Chine et les États-Unis sont les nations fortes du côté des hommes tandis que les meilleures athlètes féminines du monde viennent des États-Unis, de Russie et de Chine. Depuis Sydney en 2000, la Chine a remporté la médaille d'or du concours général masculin à trois reprises et le Japon à deux reprises, et leur rivalité devrait se poursuivre. À Rio, en 2016, l'équipe féminine américaine comprenait Simone Biles, l'athlète féminine la plus médaillée des Jeux, dont les quatre médailles d'or et les performances scintillantes ont instantanément fait d'elle une légende olympique.

Le saviez-vous ?