Escalade

MUNICH, ALLEMAGNE - 19 AOÛT : l'Allemand Alexander Megos participe aux demi-finales de l'IFSC Climbing World Cup à Munich, le 19 août 2017. (Photo de Maja Hitij/Bongarts/Getty Images)
MUNICH, ALLEMAGNE - 19 AOÛT : l'Allemand Alexander Megos participe aux demi-finales de l'IFSC Climbing World Cup à Munich, le 19 août 2017. (Photo de Maja Hitij/Bongarts/Getty Images)

L'escalade sportive fera ses débuts olympiques avec des athlètes qui joueront l'or à la force de leurs doigts.

Présentation 

L’escalade sportive relève le défi d'escalader des pentes abruptes à un tout autre niveau. A l'aide d'une gamme de prises de mains et de pieds de différentes formes et tailles, les grimpeurs mettent en pratique leurs techniques et leur force sur un mur vertical. Le mur peut présenter des angles variables de sections positives (connues en escalade sous le nom de dalle) ou négatives (dévers). 

Ce sport fera ses débuts olympiques à Tokyo en 2020 et mettra en vedette trois disciplines : la vitesse, le bloc et la difficulté. L'escalade de vitesse oppose deux grimpeurs l'un contre l'autre, tous deux escaladant une voie fixe sur un mur de 15 mètres. Dans le bloc, les grimpeurs escaladent un certain nombre de voies fixes sur un mur de 4 m dans un temps donné.

Dans l'escalade de difficulté, les athlètes tentent de grimper le plus haut possible sur un mur de plus de 15 m de hauteur dans un temps déterminé. Aux Jeux, chaque grimpeur concourra dans les trois disciplines pour une épreuve combinée. Le classement final sera déterminé en multipliant le classement de chacune d’entre elle, les athlètes ayant obtenu les scores les plus bas remportant des médailles. 

Dans certaines disciplines, les grimpeurs utilisent des cordes de sécurité ; cependant, aucun autre équipement n'est permis et les concurrents doivent grimper en utilisant seulement leurs mains nues et leurs chaussons d'escalade. Ce sport exige de la force, de la souplesse et de la technique ainsi qu'une planification minutieuse : les premiers médaillés de l'histoire posséderont tous cette combinaison unique de capacités physiques et mentales et d'esprit de décision.

Une Minute, Un Sport | Escalade
01:18

Programme

  • Combiné (Hommes/Femmes)

L'essence du sport

Trois disciplines, un seul objectif

Des techniques variées sont nécessaires pour réussir dans ce format combiné d'escalade sportive :

• La vitesse
Deux grimpeurs tentent d'escalader un mur de 15 m de haut, défini à un angle de 95 degrés, sur des voies identiques, le but étant d’aller plus vite que l'adversaire. Les temps gagnants pour les épreuves masculines sont généralement de l'ordre de cinq à six secondes, tandis que les épreuves féminines sont généralement remportées en sept ou huit secondes. Un faux départ entraîne une disqualification immédiate.

• Le bloc
Dans le bloc, les grimpeurs escaladent autant de voies fixes qu'ils le peuvent en quatre minutes sur un mur de 4,5 m de haut équipé de tapis de sécurité. Les voies varient en difficulté et les grimpeurs ne sont pas autorisés à pratiquer cette escalade à l'avance. Lorsqu'un grimpeur saisit la dernière prise au sommet d'un parcours avec les deux mains, on considère qu'il l'a terminé. Les grimpeurs s'attaquent au mur sans cordes de sécurité et peuvent réessayer une voie s'ils tombent lors de leur première tentative.

Les murs utilisés pour le bloc présentent une série de défis, avec des surplombs et des prises si petites qu'elles ne peuvent être saisies qu’avec le bout des doigts. Les grimpeurs doivent planifier chaque mouvement avec soin, en anticipant la main et le pied à placer dans les prises suivantes, tout en étant constamment conscient de la limite de temps. La dextérité physique et mentale requise pour réussir est extraordinaire.

• La difficulté
L'escalade de difficulté implique que les athlètes tentent de grimper le plus haut possible sur un mur de plus de 15 m de haut en six minutes. Les grimpeurs utilisent des cordes de sécurité et attachent celles-ci à des dégaines (équipement qui permet à la corde de coulisser librement pendant la progression) le long de la voie. Lorsqu'un grimpeur attache sa corde à la dégaine au sommet, il a terminé l'ascension. Si un grimpeur tombe, la hauteur atteinte est enregistrée. Il n'y a pas de deuxième tentative.

Si deux athlètes ou plus terminent la montée ou atteignent exactement la même hauteur, le plus rapide est déclaré vainqueur. Il s'agit d'une activité exigeante pour l'ensemble du corps et les techniques d'escalade dynamiques figurent au premier plan.

Afin d'empêcher les athlètes de voir les autres escalader le bloc et la difficulté avant eux, chaque grimpeur est tenu à l'écart du site d'escalade avant son tour et il ne dispose que de quelques minutes avant le départ pour examiner le mur et les voies.

En attendant Tokyo 2020...

L’escalade sportive faisant sa première apparition aux Jeux Olympiques, il est bien difficile de parier sur la première médaille de l’histoire. Et il est d’autant plus difficile d’essayer de prévoir les médaillés que la compétition sera une combinaison de trois disciplines : le bloc, la difficulté et la vitesse. Dès lors, il faudra sans doute être polyvalent plus qu’expert pour gagner l’Or…

Cependant, Janja Garnbret (SLO) a tout gagné en escalade sportive malgré ses 20 ans seulement. Double championne du monde en difficulté (2016 et 2019), bloc (2018 et 2019) et combiné (2018 et 2019), elle est indiscutablement l’athlète à battre à Tokyo. Sa rivale principale est peut-être Akiyo Noguchi (JPN), qui s’est révélée redoutable dans chacune des disciplines et a failli remporté le titre de combiné en 2019, n’échouant que sur une chute malchanceuse. Elle a par ailleurs été médaille d’argent en bloc (2007, 2018 et 2019) et combiné (2019).

Shauna Coxsey (GBR) est également brillante en bloc, ayant gagné des multiples coupes du monde, tandis que Miho Nonaka (JPN) est l’ancienne numéro 1 mondiale et est extrêmement complète.

Du côté des Hommes, l’affaire semble encore plus ouverte. Les fans auront les yeux tournés vers Adam Ondra (CZE), le premier athlète à avoir gagné le titre mondial dans différentes disciplines (difficulté et bloc) la même année (2014). Jakob Schubert (AUT) est double champion du monde en difficulté (2012 et 2018) et a également remporté le titre mondial en 2018. Mais il faudra aussi suivre le régional de l’étape, Tomoa Narasaki (JPN), champion du monde en titre en combiné, après avoir gagné deux fois le titre en bloc (2016 et 2019). L’escalade sportive faisant sa première apparition aux Jeux Olympiques, il est bien difficile de parier sur la première médaille de l’histoire. Et il est d’autant plus difficile d’essayer de prévoir les médaillés que la compétition sera une combinaison de trois disciplines : le bloc, la difficulté et la vitesse. Dès lors, il faudra sans doute être polyvalent plus qu’expert pour gagner l’Or…

Cependant, Janja Garnbret (SLO) a tout gagné en escalade sportive malgré ses 20 ans seulement. Double championne du monde en difficulté (2016 et 2019), bloc (2018 et 2019) et combiné (2018 et 2019), elle est indiscutablement l’athlète à battre à Tokyo. Sa rivale principale est peut-être Akiyo Noguchi (JPN), qui s’est révélée redoutable dans chacune des disciplines et a failli remporté le titre de combiné en 2019, n’échouant que sur une chute malchanceuse. Elle a par ailleurs été médaille d’argent en bloc (2007, 2018 et 2019) et combiné (2019).

 Shauna Coxsey (GBR) est également brillante en bloc, ayant gagné des multiples coupes du monde, tandis que Miho Nonaka (JPN) est l’ancienne numéro 1 mondiale et est extrêmement complète.

Du côté des Hommes, l’affaire semble encore plus ouverte. Les fans auront les yeux tournés vers  Adam Ondra (CZE), le premier athlète à avoir gagné le titre mondial dans différentes disciplines (difficulté et bloc) la même année (2014). Jakob Schubert (AUT) est double champion du monde en difficulté (2012 et 2018) et a également remporté le titre mondial en 2018. Mais il faudra aussi suivre le régional de l’étape, Tomoa Narasaki (JPN), champion du monde en titre en combiné, après avoir gagné deux fois le titre en bloc (2016 et 2019).

Le saviez-vous ?

Données non disponibles