BMX Freestyle

HUNTINGTON BEACH, CA - 05 AOÛT : Rim Nakamura participe à la finale de la Vans BMX Pro Cup Men's au Vans Pro Park le 5 août 2018 à Huntington Beach, Californie.  (Photo par Harry How/Getty Images)
HUNTINGTON BEACH, CA - 05 AOÛT : Rim Nakamura participe à la finale de la Vans BMX Pro Cup Men's au Vans Pro Park le 5 août 2018 à Huntington Beach, Californie. (Photo par Harry How/Getty Images)

Le style créatif du BMX freestyle apportera un nouveau souffle au cyclisme olympique.

Une Minute, Un Sport : le cyclisme aux Jeux de Tokyo 2020 en images

Nous vous montrons les règles et les spécificités du cyclisme en une minute. Que vous soyez familier avec le cyclisme ou que vous souhaitiez en savoir plus, « Une minute, Un sport » vous explique ce sport et comment il fonctionne.

Une Minute, Un Sport | Cyclisme
01:23

Présentation

Le BMX tient ses racines de la culture du motocross qui existait en Californie au milieu des années 1970. Inspirés par leurs idoles, les enfants essayaient de les imiter en réalisant des figures acrobatiques sur leur vélo. De ses racines issues de la culture alternative, le sport s’est ensuite démocratisé grâce à l’expansion de la couverture médiatique, symbolisée par l’organisation annuelle de Championnats du monde.

Aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, les athlètes prendront part à une compétition de park qui verra les riders exécuter des figures sur des obstacles tels que des murs, des modules de saut et des spines. Ils auront 60 secondes pour réaliser des figures acrobatiques, qui seront notées en fonction de leur difficulté, originalité, hauteur, exécution et créativité.

Le BMX freestyle fera ses débuts lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et apportera de la jeunesse et de la fraîcheur au programme olympique.

Programme

  • Park (Hommes/Femmes)

L’essence du sport

Exécution de figures, originalité et créativité

Il n’y aura que neuf athlètes dans les compétitions masculine et féminine de Tokyo 2020, et le Japon sera représenté dans chacune d’entre elles. Malgré que cette discipline soit l’une des plus petites des Jeux Olympiques, elle sera très disputée entre les meilleurs riders mondiaux.

Les athlètes participeront à deux manches de 60 secondes et se verront attribués un score final, calculé sur la moyenne des deux runs. L’athlète auteur du meilleur score s’élancera en dernier lors de la finale.

Si un athlète réalise une mauvaise première manche, il aura donc une seconde chance pour se rattraper. L’une des tactiques utilisées consiste à réaliser une manche sans prendre trop de risque et de tenter des figures plus compliquées lors de la seconde manche. Le rider s’élançant en dernier est avantagé, surtout en finale, car il pourra analyser les performances de ses adversaires et en tenir compte lors de son run.

De nombreuses figures sont spectaculaires telles que le backflip (saut périlleux arrière), tailwhips, barspins et superman, ce qui rend cette discipline très excitante à regarder.

En attendant Tokyo 2020

Le premier podium olympique de BMX freestyle à Tokyo

Les meilleurs riders au monde se préparent à saisir leur chance pour écrire l’histoire en tant que premier médaillé d’or de BMX freestyle.

L’un des favoris pour remporter l’or n’est autre que le champion du monde de BMX freestyle de park Brandon Loupos (AUS). Ses runs sont rapides, ses figures aériennes sont dynamiques et montent très haut, avec les frontflips (sauts périlleux avant) et rotations désaxées comme incontournables de son répertoire. Il devra cependant faire face à une concurrence serrée avec Daniel Dhers (AUS), un rider au style créatif et technique qui continue de surprendre les spectateurs.

Le Japonais Rim Nakamura, vainqueur du classement général de la Coupe du monde 2019, est un autre potentiel médaillable qui évoluera à domicile devant une foule acquise à sa cause.

Dans la compétition féminine, la jeune américaine Hannah Roberts est la favorite pour obtenir la médaille d’or après avoir remporté son second titre mondial en trois ans. Elle est notamment la première femme à avoir exécuté un tailwhip 360° en compétition. La Chilienne Macarena Perez et la Britannique Charlotte Worthington représenteront également de belles chances de médailles pour leur pays respectif.

L’épreuve de BMX freestyle aura lieu au Parc de sports urbains d'Ariake, qui accueille également la course de BMX et les épreuves de skateboard. Ce site olympique offrira une expérience et une ambiance de festival aux spectateurs des Jeux Olympiques.

Le saviez-vous ?

Données non disponibles