Rio de Janeiro, BRÉSIL - 12 septembre 2016 : Le Japonais Sego Akiko lors de l'épreuve de tir 10 m carabine à air comprimé debout SH2 mixte des Jeux de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 12 septembre 2016 : Le Japonais Sego Akiko lors de l'épreuve de tir 10 m carabine à air comprimé debout SH2 mixte des Jeux de Rio 2016.

Les athlètes présentant une déficience physique de l’épreuve de tir paralympique doivent faire preuve d’une précision et d’un contrôle extrêmes pour tirer sur des cibles statiques à des distances allant jusqu’à 50 mètres.

Une Minute, Un Sport : le tir des Jeux de Tokyo 2020 en images

Nous vous montrons les règles et les spécificités du tir en une minute. Que vous soyez familier avec le tir ou que vous souhaitiez en savoir plus, « Une minute, Un sport » vous explique ce sport et comment il fonctionne.

Une Minute, Un Sport | Tir Handisport
01:23

Présentation 

Le tir paralympique comprend des épreuves de tir à la carabine et au pistolet. Dans les deux cas, les concurrents visent une cible avec des anneaux située à une distance de 10, 25 ou 50 mètres. Selon l'épreuve, les athlètes doivent tirer en position debout, agenouillée ou couchée. Il y a des épreuves masculines, féminines et mixtes.  

Les classes ne sont pas basées sur le degré de déficience mais sur la capacité de l'athlète à tenir l’arme avec ses membres supérieurs (mains ou bras). Les deux classes du sport sont SH1 (capable de tenir une arme à feu avec les membres supérieurs) et SH2 (impossibilité de tenir une arme à feu avec les membres supérieurs, de sorte qu'un support est utilisé). 

Les règles relatives aux trois positions de tir sont adaptées pour les athlètes ayant un handicap. Par exemple, une position dans un fauteuil roulant ou sur une chaise de tir peut être adoptée au lieu d'être debout. Les athlètes qui utilisent un fauteuil roulant peuvent utiliser une sangle sur le bras n’actionnant pas la gâchette pour rapprocher le fusil et améliorer sa stabilité. 

En position agenouillée, l'athlète qui tire depuis un fauteuil roulant ou une chaise de tir peut poser le coude du bras n’actionnant pas la gâchette sur un support.

Plus d’informations sur les classifications en tir

Programme

Carabine

  • R1 - 10 m Carabine à air comprimé debout SH1 (Hommes)
  • R7 - 50 m Carabine 3 positions SH1 (Hommes)
  • R2 - 10 m Carabine à air comprimé debout SH1 (Femmes)
  • R8 - 50 m Carabine 3 positions SH1 (Femmes)
  • R3 - 10 m Carabine à air comprimé couché SH1 (Mixtes)
  • R4 - 10 m Carabine à air comprimé debout SH2 (Mixtes)
  • R5 - 10 m Carabine à air comprimé couché SH2 (Mixtes)
  • R6 - 50 m Carabine couché SH1 (Mixtes)
  • R9 - 50 m Carabine couché SH2 (Mixtes)

Pistolet

  • P1 - 10 m pistolet à air comprimé SH1 (Hommes)
  • P2 - 10 m pistolet à air comprimé SH1 (Femmes)
  • P3 - 25 m pistolet SH1 (Mixtes)
  • P4 - 50 m pistolet SH1 (Mixtes)
Rio de janeiro - BRÉSIL - 8 septembre 2016 - La médaillée d'or slovaque Veronika Vadovicova en finale du tir R2 - 10 m Carabine à air comprimé debout SH1 féminin aux Jeux de Rio 2016.
Rio de janeiro - BRÉSIL - 8 septembre 2016 - La médaillée d'or slovaque Veronika Vadovicova en finale du tir R2 - 10 m Carabine à air comprimé debout SH1 féminin aux Jeux de Rio 2016.
2016 Getty Images / Raphael Dias

L'essence du sport

Faire face à la pression pour monter sur le podium

Le tir fait partie des Jeux Paralympiques depuis les Jeux de Toronto en 1976, année où trois épreuves ont eu lieu. Pendant une certaine période, le nombre d'épreuves était passé à 29, mais après Sydney 2000, l’ensemble du programme a été fixé à 12 épreuves. 

Tokyo 2020 présentera 13 épreuves, neuf de carabine et quatre de pistolet. Le nouvel ajout est le tir couché SH2 mixtes à 50 m au rifle. Jusqu'à présent, les tirs debout et couché à la carabine à air comprimé 10 m étaient les seules épreuves SH2 ; cette épreuve supplémentaire devrait élargir la participation des athlètes de classe SH2. 

Les cibles comportent 10 anneaux concentriques, et l'anneau au centre de la cible de la carabine à air comprimé 10 m présente un diamètre de seulement 0,5 mm - la taille d'un point sur une page imprimée ! 

Les épreuves de carabine utilisent des mesures numériques pour diviser chaque zone en 10. Le centre de l'anneau 10 vaut le pointage le plus élevé de 10,9 points. Il n'est pas rare que les médailles soient décidées par des fractions de points. 

Les compétitions peuvent durer d'une à trois heures, tandis que certains champs de tir peuvent être affectés par la force et la direction du vent ou d'autres facteurs climatiques. Les athlètes doivent composer avec toutes ces variables, ainsi qu'avec l'intensité de l'évènement, en sachant qu'un seul tir imprécis pourrait mettre fin à leurs chances de remporter une médaille. Ils doivent aussi maîtriser leurs émotions, leur respiration et leur rythme cardiaque - ce qui n'est pas facile dans une finale paralympique où une médaille d'or est en jeu. Ceux dont les nerfs ou la concentration vacillent finiront avec des scores plus bas.

Rio de Janeiro - BRÉSIL - 10 septembre 2016 : Le néo-zélandais Michael Johnson en final du tir R4 - 10 m carabine à air comprimé debout SH2 mixte lors des Jeux Paralympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro - BRÉSIL - 10 septembre 2016 : Le néo-zélandais Michael Johnson en final du tir R4 - 10 m carabine à air comprimé debout SH2 mixte lors des Jeux Paralympiques de Rio 2016.
2016 Getty Images / Hagen Hopkins

En attendant Tokyo2020

À la recherche d'une nouvelle génération de stars du tir

Des athlètes de plus de 40 pays ont participé aux trois derniers Jeux Paralympiques. La Suède et la République de Corée ont historiquement été les nations les plus récompensées, tandis que la République populaire de Chine s'est révélée particulièrement forte à Rio en 2016. Zhang Cuiping a remporté deux médailles d'or et une médaille d'argent dans les épreuves de carabine, qui viennent s’ajouter à ses six précédentes médailles paralympique.  

La République Islamique d'Iran est un autre pays qui a récemment connu le succès au tir paralympique. Sareh Javanmardi a remporté deux épreuves au pistolet à Rio en 2016 et a été élue Athlète du mois par le Comité International Paralympique en septembre 2016 en reconnaissance de sa performance.

Le saviez-vous ?