RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 15 SEPTEMBR 2016 : La Japonaise Mei Ichinose lors du 100 m papillon féminin S9 lors dex Jeux Paralympiques de Rio 2016.
RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 15 SEPTEMBR 2016 : La Japonaise Mei Ichinose lors du 100 m papillon féminin S9 lors dex Jeux Paralympiques de Rio 2016.

La natation était l'un des huit sports pratiqués lors des premiers Jeux Paralympiques en 1960 et c’est aujourd’hui l'un des plus populaires.

Une Minute, Un Sport | Natation Handisport
01:23

Présentation

Les nageurs paralympiques des Jeux de Tokyo 2020 participeront à des épreuves de nage libre, de dos crawlé, de papillon, de brasse et de relais. Pour s'assurer que la compétition soit aussi équitable que possible, les athlètes sont regroupés en fonction de leur capacité fonctionnelle à nager dans des catégories établies selon le processus de « classification ».

En termes du nombre de participants, la natation handisport se classe au deuxième des sports paralympiques. La grande variété de styles de nage incarne la devise paralympique, « L'esprit en mouvement », qui reflète la forte volonté de chaque athlète paralympique.

Plus d’informations sur les classifications en natation

Programme

  • 50 m nage libre S3 (Hommes)
  • 50 m nage libre S4 (Hommes/Femmes)
  • 50 m nage libre S5 (Hommes)
  • 50 m nage libre S6 (Femmes)
  • 50 m nage libre S7 (Hommes)
  • 50 m nage libre S8 (Femmes)
  • 50 m nage libre S9 (Hommes)
  • 50 m nage libre S10 (Hommes/Femmes)
  • 50 m nage libre S11 (Hommes/Femmes)
  • 50 m nage libre S13 (Hommes/Femmes)
  • 100 m nage libre S3 (Femmes)
  • 100 m nage libre S4 (Hommes)
  • 100 m nage libre S5 (Hommes/Femmes)
  • 100 m nage libre S6 (Hommes)
  • 100 m nage libre S7 (Femmes)
  • 100 m nage libre S8 (Hommes)
  • 100 m nage libre S9 (Femmes)
  • 100 m nage libre S10 (Hommes/Femmes)
  • 100 m nage libre S11 (Femmes)
  • 100 m nage libre S12 (Hommes/Femmes)
  • 200 m nage libre S2 (Hommes)
  • 200 m nage libre S3 (Hommes)
  • 200 m nage libre S4 (Hommes)
  • 200 m nage libre S5 (Hommes/Femmes)
  • 200 m nage libre S14 (Hommes/Femmes)
  • 400 m nage libre S6 (Hommes/Femmes)
  • 400 m nage libre S7 (Hommes/Femmes)
  • 400 m nage libre S8 (Hommes/Femmes)
  • 400 m nage libre S9 (Hommes/Femmes)
  • 400 m nage libre S10 (Hommes/Femmes)
  • 400 m nage libre S11 (Hommes/Femmes)
  • 400 m nage libre S13 (Hommes/Femmes)
  • 50m dos S1 (Hommes)
  • 50 m dos S2 (Hommes/Femmes)
  • 50 m dos S3 (Hommes/Femmes)
  • 50 m dos S4 (Hommes/Femmes)
  • 50 m dos S5 (Hommes/Femmes)
  • 100m dos S1 (Hommes)
  • 100 m dos S2 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S6 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S7 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S8 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S9 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S10 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S11 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S12 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S13 (Hommes/Femmes)
  • 100 m dos S14 (Hommes/Femmes)
  • 50 m brasse SB2 (Hommes)
  • 50 m brasse SB3 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB4 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB5 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB6 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB7 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB8 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB9 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB11 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB12 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB13 (Hommes/Femmes)
  • 100 m brasse SB14 (Hommes/Femmes)
  • 50 m Papillon S5 (Hommes/Femmes)
  • 50 m Papillon S6 (Hommes/Femmes)
  • 50 m Papillon S7 (Hommes/Femmes)
  • 100 m Papillon S8 (Hommes/Femmes)
  • 100 m Papillon S9 (Hommes/Femmes)
  • 100 m Papillon S10 (Hommes/Femmes)
  • 100 m Papillon S11 (Hommes)
  • 100 m Papillon S12 (Hommes)
  • 100 m Papillon S13 (Hommes/Femmes)
  • 100 m Papillon S14 (Hommes/Femmes)
  • 150 m 4 nages individuel SM3 (Hommes)
  • 150 m 4 nages individuel SM4 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM5 (Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM6 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM7 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM8 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM9 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM10 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM11 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM13 (Hommes/Femmes)
  • 200 m 4 nages individuel SM14 (Hommes/Femmes)
  • Relais 4 x 100 m nage libre 34 Points (Hommes/Femmes)
  • Relais 4 x 100 m 4 nages 34 Points (Hommes/Femmes)
  • Relais 4 x 50 m nage libre - 20 Points (Mixtes)
  • Relais 4 x 100 m nage libre - S14 (Mixtes)
  • Relais 4 x 100 m nage libre - VI (Mixtes)
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 9 septembre 2016 : Le Brésilien Gabriel Sousa au départ du 100 m papillon S8 lors des Jeux Paralympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 9 septembre 2016 : Le Brésilien Gabriel Sousa au départ du 100 m papillon S8 lors des Jeux Paralympiques de Rio 2016.
2016 Getty Images / Friedemann Vogel

L'essence du sport

S'adapter pour atteindre l'excellence

Les épreuves peuvent démarrer de plusieurs façons. Bien que les courses de nage libre, de brasse et de papillon commencent habituellement à partir d'un plot de départ, les athlètes peuvent déjà être dans l'eau s'ils éprouvent de la difficulté à prendre un départ en plongeant. 

Les épreuves avec un départ dans l’eau, y compris le dos, commencent habituellement en tenant la poignée du plot. Les athlètes participant à ces épreuves peuvent également utiliser une aide comme une ceinture ou démarrer en tenant une corde ou une serviette dans leur bouche s'il leur est difficile de tenir la poignée en raison d'une déficience physique. 

Ces mêmes alternatives sont également offertes pour les arrivées et les virages des nageurs de brasse ou de papillons, autorisés à toucher la paroi avec la partie haute de leur corps.  

Les athlètes adaptent également leur technique pour compenser leur handicap. Par exemple, les athlètes étant dans l’impossibilité de battre des pieds en raison d'une paralysie des membres inférieurs compenseront par la force et le mouvement des muscles du haut du corps. Les athlètes ayant une déficience au niveau des bras ou des jambes chercheront à obtenir une position aérodynamique pour minimiser la résistance à l'eau et maintenir l'équilibre. 

Certains athlètes ayant une déficience visuelle peuvent avoir de la difficulté à nager en ligne droite. Les athlètes développent leurs propres techniques pour maximiser leurs performances. 

Pour assurer la sécurité des athlètes ayant une déficience visuelle, ces derniers doivent avoir un assistant pour les aider à l'approche du ou des virages ou de l'arrivée de la course. L'assistant touche la tête ou le corps de l'athlète avec un avec une perche rembourrée. Les nageurs ayant une perte de vision élevée sont également tenus de porter des lunettes de natation noircies dans toutes leurs épreuves. 

Les athlètes ayant une déficience intellectuelle n'ont pas besoin d'adaptation, car ils apprennent les techniques de course et de gestion d’allure via de nombreux entraînements.

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 15 septembre 2016 : Bradly Snyder (USA) remporte l'or sur le 100 m nage libre masculin S11 aux Jeux de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 15 septembre 2016 : Bradly Snyder (USA) remporte l'or sur le 100 m nage libre masculin S11 aux Jeux de Rio 2016.
2016 Getty Images / Friedemann Voge

En attendant Tokyo 2020

Briser des records et améliorer les techniques

La natation a produit un certain nombre de grands athlètes qui ont participé à plusieurs Jeux Paralympiques ou qui ont remporté plusieurs médailles lors des mêmes Jeux. 

Le Brésilien Daniel Dias a pu compter sur le soutien des supporters locaux aux Jeux de Rio en 2016 pour remporter un total de neuf médailles, dont quatre en or. Dias a remporté un total de 24 médailles lors de trois Jeux consécutifs, la plus grande récolte de tous les nageurs paralympiques hommes. En 2016, il a reçu pour la troisième fois le Laureus World Sports Award for Sportsperson of the Year with a Disability (Prix Laureus du sport international pour le sportif handisport de l'année), un record. 

Une autre des nageuses les plus décorées au monde est l'Américaine Jessica Long, qui a remporté un total de 23 médailles, dont 13 en or, lors de quatre Jeux consécutifs depuis Athènes 2004. Son palmarès comporte six médailles aux Jeux de Rio en 2016. 

Plusieurs records mondiaux de longue date ont été battus dans les classes de déficience visuelle aux Jeux de Rio en 2016. Bradley Snyder (USA) a battu un record vieux de 30 ans dans le 100 mètres nage libre masculin, tandis qu'Anna Stetsenko (UKR) a battu un temps vieux de 20 ans dans le 50 mètres nage libre féminin. 

Attendez-vous à voir d'autres performances avec des records incroyables à Tokyo en 2020.

Le saviez-vous ?