Zhou Jiamin veut tout donner aux Jeux de Tokyo 2020

La Chinoise Zhou Jiamnin lors de la finale des Championnats du monde de tir à l'arc à poulies  paralympique de 2017 à Pékin en Chine.
La Chinoise Zhou Jiamnin lors de la finale des Championnats du monde de tir à l'arc à poulies paralympique de 2017 à Pékin en Chine.

La championne paralympique et du monde en tir à l'arc paralympique attend les Jeux avec impatience.

Zhou Jiamin, championne paralympique et du monde en tir à l'arc paralympique, a fait une promesse qui fera surement de Tokyo 2020 ces derniers Jeux Paralympiques

« J'ai promis à mon mari que je passerai plus de temps avec ma famille après ces Jeux Paralympiques. Ce sera très probablement ma dernière participation », déclare l'athlète de 30 ans.

Après une performance incroyable lors de ses premiers Jeux Paralympiques à Rio 2016, Zhou a remporté un titre au Championnat du monde de tir à l'arc à poulies féminin l'année suivante. En 2018, Jiamin s'est mariée et depuis lors, elle essaie de trouver un équilibre entre le sport et sa famille.

Ayant obtenu les meilleurs résultats dans sa discipline, elle est prête à se retirer du sport de haut niveau, à terminer sa thèse à l'Université des sports de Pékin, à postuler au programme de master qu'elle a prévu et à se concentrer sur sa famille.

Mais pas avant d'aller une nouvelle fois aux Jeux Paralympiques.

« Être championne paralympique ne signifie pas nécessairement que vous restez au plus haut niveau », explique-t-elle. « Le tir à l'arc est un sport plein de surprises et cela me donne un sentiment de détresse. Par exemple, je n'ai pas gagné de médaille d'or lors des derniers Championnats du monde (à 's-Hertogenbosch, aux Pays-Bas). C'est pourquoi je dois toujours être motivée pour travailler dur et relever les défis des jeunes athlètes. »

La médaillée d'or chinoise Jiamin Zhou, après la finale du tir à l'arc individuel à poulies féminin aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.
La médaillée d'or chinoise Jiamin Zhou, après la finale du tir à l'arc individuel à poulies féminin aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.
2016 Getty Images

Elle a parcouru un long chemin depuis qu'elle a « accidentellement » rejoint l'équipe de volleyball assis en 2013, avant qu'un entraîneur ne découvre son talent au tir à l'arc.

Bien qu'elle n'ait pas fait partie initialement de l'équipe nationale pour Rio 2016, la situation a changé quelques mois plus tard, lorsque World Archery a attribué un autre quota à la Chine. Zhou a ainsi obtenu sa qualification grâce au classement mondial.

« Pour être honnête, j'étais très frustrée. Je n'étais pas très jeune à l'époque, il n'a donc pas été facile de me persuader de continuer à m'entraîner pendant quatre ans encore pour Tokyo », a admis Zhou avant d'ajouter : « Quand j'ai entendu cette nouvelle (de sa sélection), j'ai été choquée et je suis restée assise toute seule pendant trois heures à essayer de me calmer, de me concentrer et de me préparer pour Rio 2016. »

À Rio, Zhou a remporté la médaille d'or dans l'épreuve individuelle féminine de tir à l'arc à poulie lors d'un match contre Lin Yeushan. Cette victoire s'est ajoutée à l'or en équipe qu'elle avait déjà remporté.

Aujourd'hui, elle est toujours motivée pour aller à Tokyo malgré la pandémie de COVID-19, et s'est entraînée à Hangzhou, près de chez elle.

« Mon adversaire le plus coriace, c'est moi-même, mais nous ne nous affrontons pas au tir à l'arc », dit Zhou. « Tout ce que je dois faire pendant la compétition, c'est garder la bonne mentalité et faire ce que je fais à l'entraînement. »

Par l'International Paralympic Committee