« Rising Phoenix » : Les réactions de la presse internationale

L'Italienne Beatrice Vio au fleuret féminin lors des Championnats du monde d'escrime en fauteuil roulant de l'IWAS 2017 à Rome, en Italie.
L'Italienne Beatrice Vio au fleuret féminin lors des Championnats du monde d'escrime en fauteuil roulant de l'IWAS 2017 à Rome, en Italie.

Retrouvez les réactions des médias du monde entier sur le documentaire Netflix « Rising Phoenix » sur les Jeux Paralympiques, de Ian Bonhôte et Peter Ettedgui, sorti le 26 août.

Un « récit qui fait chaud au cœur », « qui inspire fortement » et « une histoire extraordinaire » -

Les critiques du monde entier ont exprimé leur opinion sur le nouveau documentaire « Rising Phoenix » sorti sur Netflix le 26 août. Le film, qui retrace l'ascension du mouvement paralympique tout en racontant les histoires personnelles inspirantes de neuf athlètes paralympiques, a été un succès sur les réseaux sociaux, recevant les éloges de nombreuses personnalités, de David Beckham au président français Emmanuel Macron. Découvrez ce qu'en a dit la presse internationale, qui a été extrêmement positive.

Voici pour vous un résumé des dernières réactions média :

Inspirant

Telegraph, Royaume-Uni, Gerard O'Donovan

Au final, ce n'est pas la politique qui l'emporte, mais le poids émotionnel des histoires des athlètes, associées aux images physiques raffinées des réalisateurs Peter Ettedgui et Ian Bonhôte et à une formidable bande son du compositeur britannique Daniel Pemberton. Les Jeux Paralympiques ont peut-être été reportés d'un an, mais leur flamme brille avec éclat dans ce merveilleux documentaire à l'inspiration féroce.

GQ Italy, Italie, Furi Zara

Rising Phoenix : L'histoire des Jeux Paralympiques est un récit extraordinaire, plein d'histoires rares et précieuses qui nous accompagnent tout au long du parcours humain et sportif d'athlètes qui ont survécu à la maladie, à la douleur et à la guerre. C'est une histoire épique et émouvante, sincère et douloureuse, qui parle de la vie d'hommes et de femmes qui ont transformé le handicap en piédestal d'une nouvelle vie.

L'énergie, la force de croire en ses rêves, la passion pour le sport, la difficulté de vivre, les sacrifices, le courage, la peur de ne pas y arriver.

Tomber, se relever.

Télérama, France, Assia Hamdi

[Les protagonistes] soulignent également toute la précarité du paralympisme et l’urgence de lui donner les moyens d’exister au plus haut niveau.

Alors que les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo ont été reportés à 2021, le documentaire Rising Phoenix donne une exposition bienvenue au mouvement handisport.

Le film donne la parole à des sportifs et dirigeants du mouvement paralympique, né il y a soixante ans. Une série de champions, de disciplines et pays divers, racontent la perte de leur membre, la vie qui bascule, mais aussi ce que le sport leur a apporté, et leurs plus belles médailles.

Émouvant

IndieWire, USA, Ryan Lattanzio

Ce sont des choses émouvantes, mais jamais tragiques. Quand les larmes coulent dans « Rising Phoenix », ce n'est jamais par pitié, mais par émerveillement devant - aussi fou que cela puisse paraître - le triomphe de l'esprit humain sur le corps humain .

Il est difficile de ne pas parler de « Rising Phoenix » en termes un peu trop sentimentaux. C'est tellement émouvant qu'il faudrait un coeur de pierre pour ne pas avoir au moins un peu d'émotion et cela pourrait être difficile à comprendre pour les téléspectateurs handicapés.

Radio Times, Royaume-Uni, Grace Henry

C'est ce dévouement et cette foi qui vont vraiment émouvoir les téléspectateurs. Face à ces épreuves, nous avons ces athlètes paralympiques incroyablement talentueux qui font tout pour s'en sortir.

Et cela porte ses fruits, même si ce n'est jamais sans lutter - ce qui laissera beaucoup de gens aux prises avec leurs émotions tout au long du film.

CNN, USA, Celine Ramseyer

C'est un documentaire qui vous donnera les larmes aux yeux, qui vous fera sourire, et pleurer à nouveau.

Réalisation de qualité

Los Angeles Times, USA, Kevin Crust

« Rising Phoenix » est un film au style visuel brillant, réalisé par le directeur de la photographie Will Pugh, qui présente ces athlètes comme des dieux dont la vitesse, la force et l'agilité brisent les idées préconçues que le monde leur impose parfois. La musique frénétique du compositeur Daniel Pemberton, qui s'apparente à un opéra rock, incarne leur caractère audacieux et leur cran.

Car s'ils sont confrontés à de nombreux défis et viennent de différents continents, ils partagent une détermination sans faille à prouver leur talent d'athlète. Le handicap est généralement la chose la plus éloignée de leur esprit.

Paralympics.co.uk, Royaume-Uni, Tanni Grey-Thompson

Ils ont clairement dépensé beaucoup d'argent pour ce film, et c'est un très beau film. Il est de très grande qualité : la musique, les angles de caméras, la production et tout ce qui a été nécessaire à sa réalisation. La qualité du film m'a fait sentir que les Jeux Paralympiques sont vraiment appréciés et qu'il est important que ce soit digne de ce niveau d'investissement et de travail bien fait.

Rogerebert.com, USA, Nell Minow

Le tout est assemblé avec beaucoup de talent par les réalisateurs Ian Bonhôte et Peter Ettedgui et le directeur de la photographie Will Pugh, dont le dernier documentaire en date s'intitule McQueen. Le montage et les angles de caméra nous transportent dans les compétitions avec une telle intensité que vous pouvez presque sentir les battements de cœur des athlètes.