« Rising Phoenix » est disponible sur Netflix

RisingPhoenix_Horizontal_RGB

Le lancement du film révolutionnaire retraçant l'histoire des Jeux Paralympiques sort aujourd'hui, à un an des Jeux de Tokyo 2020. 

Le documentaire sur les Jeux Paralympiques Rising Phoenix est disponible à partir d'aujourd'hui (26 août) dans plus de 190 pays sur Netflix, en parallèle des célébrations des 365 jours avant les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

Mettant en scène neuf athlètes paralympiques venant des quatre coins du monde, ce film raconte l'histoire singulière des Jeux Paralympiques depuis les ruines de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à maintenant. Les Jeux Paralympiques sont désormais le troisième plus grand événement sportif de la planète.

Rising Phoenix revient sur la façon dont les Jeux Paralympiques ont engendré un phénomène mondial au fil des décennies et montre comment ils continuent de changer la façon dont le monde perçoit le handicap, la performance, la diversité et le potentiel humain.

Cui Zhe (Chine), Ryley Batt (Australie), Ntando Mahlangu (République d'Afrique du Sud) et Tatyana McFadden (États-Unis) font parti des neufs athlètes paralympiques dont l'histoire exceptionnelle est racontée.

La multiple championne paralympique de natation Ellie Cole est convaincue que Rising Phoenix aidera le Mouvement paralympique à passer à la vitesse supérieure.

« Quand je vois un projet comme celui-ci, surtout qu'il soit conduit par une marque comme Netflix, je me rappelle quand j'avais neuf ou dix ans et que je ne savais même pas que le handisport existait », a-t-elle déclaré.

« J'ai vu l'évolution de ce qu'il est devenu au point d'avoir un documentaire sur Netflix, ce qui représente vraiment quelque chose. Cela me rend fière car j'ai vu ce changement si spectaculaire. Je sais comment c'était avant. »

« Je pense que les gens qui regarderont le film, en particulier ceux qui ne sont pas déjà fans, vont enfin comprendre que le Mouvement paralympique est vraiment multidimensionnel. C'est en fait tellement cool. »

La médaillée de bronze australienne Ellie Cole sur le podium de la finale du 100 m nage libre féminin - S9 aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.
La médaillée de bronze australienne Ellie Cole sur le podium de la finale du 100 m nage libre féminin - S9 aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.
Photo de Buda Mendes/Getty Images

Le médaillé d'argent en athlétisme aux Jeux Paralympiques Mahlangu est l'une des étoiles montantes des Jeux Paralympiques, s'étant fait un nom à l'âge de 18 ans après de nombreux succès sur piste.

Il partage le même point de vue que Cole : ce documentaire montre le rôle que joue le sport à rassembler et unir le monde.

« Ce qui est définitivement dans mon cœur, c'est l'histoire des paralympiens. Je pense que c'est une plateforme où les gens vont apprendre à connaître les Jeux Paralympiques et c'est ce que je voulais », a déclaré Mahlangu.

« Les gens vont commencer à soutenir les Jeux Paralympiques, ils vont commencer à savoir ce que sont les Jeux Paralympiques, donc ce sera une bonne base pour tous les acteurs des Jeux Paralympiques. »

« Le sport est censé nous unir et nous rassembler, et je pense que ce film va certainement le faire, non seulement pour les gens qui connaissent les Jeux Paralympiques, mais aussi pour le monde entier. »

L'Américain Matt Stutzman aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.
L'Américain Matt Stutzman aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.

Né sans bras, l'archer Stutzman est un nom bien connu des Jeux Paralympiques avec son style de tir au pied unique en son genre.

L'athlète américain de 37 ans a déclaré : « Je pense que (le film) essaie de sensibiliser tous ceux qui le regardent. Oui, nous avons des handicaps physiques, mais cela ne nous arrête pas. Nous pouvons toujours mener une vie normale, nous pouvons toujours être la personne qui va au supermarché et fait ses courses. Nous pouvons vivre comme tout le monde. »

« Dans ce documentaire, ils m'ont vraiment permis d'être simplement moi. Si je voulais être drôle, je pouvais être drôle. Si je voulais faire quelque chose de spécifique, ils étaient très ouverts pour montrer au monde qui était Matt Stuttzman. Pour moi, c'était incroyable parce que la plupart du temps, ils ont une idée de ce qu'ils veulent vous faire dire, mais avec cette liberté, j'ai pu montrer au monde une autre facette de Matt. Qui est le véritable Matt, peut-être. Avoir cette opportunité dans un tel film le rend encore meilleur. »

De son coté, la légende du rugby en fauteuil roulant Batt aimerait pouvoir regarder Rising Phoenix avec son grand-père.

« J'étais seul la première fois que j'ai vu Rising Phoenix, et ça m'a même fait pleurer. Mon père sait qu'il a eu une grande influence sur ma vie, mais mon Dieu, il serait fier de voir ça. »

« Papa aimait se mettre derrière la caméra, et il a filmé certaines des images que vous voyez dans le film. Il était très fier de moi et il serait très heureux que je sois dans un documentaire comme ça, à accepter qui je suis. »

« J'ai regardé le film pour la deuxième fois avec ma famille et ils étaient tous en larmes. Ce n'était pas des larmes de "je suis désolé pour toi", mais des larmes de fierté, de voir ce que moi-même et ces autres athlètes avons surmonté et aussi les défis que nous avons tous acceptés. »

Le président de l’IPC Andrew Parson en amont de la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018.
Le président de l’IPC Andrew Parson en amont de la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018.
Photo de Chung Sung-Jun/Gett pour l'IPC

Andrew Parsons, président de l'IPC, a déclaré : « Il ne fait aucun doute que ce film va transformer chaque personne qui le regarde. C'est un film qui donnera de la force a de nombreuses personnes dans le monde et qui donnera encore plus de vigueur à la vision du fondateur du Mouvement paralympique, Sir Ludwig Guttmann. »

« Appeler ce film un changement pour le Mouvement Paralympique est un euphémisme. C'est un film très spécial et j'ai hâte que le monde entier le voie. »