Les bons souvenirs motivent Jovane Guissone

Le Brésilien Jovane Guissone Silva après sa victoire au match à l'épée contre le Français Marc-André Cratere à Londres 2012.
Le Brésilien Jovane Guissone Silva après sa victoire au match à l'épée contre le Français Marc-André Cratere à Londres 2012.

Guissone voit enfin la lumière au bout du tunnel avec le retour des qualifications pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020.

Deux grandes épreuves d'escrime en fauteuil roulant devaient se dérouler au Brésil, le pays natal de Jovane Guissone, et le champion paralympique les attendait avec impatience.

Mais avec le report de Tokyo 2020 en raison de l'épidémie de COVID-19, Guissone a dû faire face à l'arrêt des compétitions pendant cette période.

L'annulation de la Coupe du monde et des Championnats d'Amériques l'ont touché personnellement, puisqu'ils devaient avoir lieu à Sao Paulo en mars et qu'il s'agissait des qualifications pour les Jeux Paralympiques de 2020.

Mais les souvenirs des compétitions passées, dont la première Coupe du monde organisée en Amérique du Sud en 2019, ont permis à Guissone de faire passer la déception.

« Pour moi, combattre au Brésil, devant ma famille et mes amis, a été un honneur. Je pouvais aussi compter sur le public brésilien, c'était incroyable. Le fait de les écouter scander mon nom a beaucoup aidé. »

Revenir apres une bonne lancée

En 2019, Guissone est touché par une épicondylite (tennis elbow). Il était cependant en pleine forme pendant les premières compétitions de la saison et la star locale a été déçue d'apprendre qu'il ne participerait plus aux compétitions.

« Mes attentes pour la Coupe du monde et le Championnat [d' Amérique] étaient énormes, j'étais sûr de moi et confiant, je suis déçu de la nouvelle bien que je comprenne que la santé soit importante. »

Le Brésilien a un solide palmarès au Championnat d'Amériques avec trois médailles d'or successives au fleuret masculin catégorie B. Il a également un titre à défendre en épée, obtenu à Saskatoon, au Canada, en 2018.

L'année dernière, il a obtenu une troisième place à la Coupe du monde à l'épée dans son pays natal. Lors de sa dernière sortie, il a décroché l'or, également à l'épée, à Eger, en Hongrie.

C'est la lumière au bout du tunnel pour Guissone, puisque l'IWAS Wheelchair Fencing a annoncé que tous les tournois qualificatifs pour les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, maintenant reprogrammés à l'été 2021, seraient reconduits. Tokyo 2020 est important pour le jeune homme de 36 ans, car ce sera peut-être ses derniers Jeux.

« Prêt pour le combat »

À propos du report, il a déclaré : « J'étais inquiet par la situation car le virus était déjà présent dans les pays asiatiques et il pouvait se propager dans d'autres pays. »

« Quand j'ai entendu que cette année allait être différente, j'étais triste, mais aussi calme, parce que nous devons toujours penser à notre santé maintenant. »

C'est pour cette raison qu'il admet : « Mon anxiété pour Tokyo est naturelle, car il y a toujours une grande attente pour cet événement, mais je suis convaincu d'être psychologiquement prêt pour le combat ! »

Ces Jeux seront les troisièmes pour Guissone.

L'escrimeur en fauteuil roulant espère reconquérir son titre à l'épée de Londres 2012 après une participation décevante à Rio, où il a terminé sixième dans les deux épreuves individuelles.

Bien que l'expérience sera différente pour Guissone après sa participation, à domicile, à Rio 2016, il est convaincu que l'événement sera un succès pour lui.

« Je crois qu'avec toute la considération et la sagesse du peuple japonais, ce sera certainement un grand événement et je sais qu'il répondra à tous les besoins du public et des athlètes. »

Les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 se dérouleront du 24 août au 5 septembre.

Les règlements de qualification pour les prochains Jeux Paralympiques ont été mis à jour par l'IWAS Wheelchair Fencing et le Comité international paralympique, ce qui signifie que les qualifications pour les athlètes seront terminées le 31 mai 2021.

Cela ouvre également la possibilité pour des athlètes comme Guissone de participer aux Championnats régionaux et aux Coupes du monde que l'IWAS Wheelchair Fencing s'efforce maintenant de relancer.

Par Paralympic.org

Données non disponibles