Le périple du para badminton vers les Jeux Paralympiques

Le quadruple champion du monde de para badminton KIM Jung Jun.
Le quadruple champion du monde de para badminton KIM Jung Jun.

En tant qu'ancien badiste professionnel et actuel entraîneur de para badminton, DONG Jiong sait à quel point il est difficile pour les joueurs handicapés de se déplacer sur le court.

« Les joueurs de para badminton s'entraînent d'une manière très différente de celle des joueurs valides. Alors que les athlètes valides peuvent renforcer leur cardio simplement en courant, les joueurs en fauteuil roulant doivent s'entraîner en se déplaçant et en se coordonnant avec le fauteuil », explique Dong.

Dong est médaillé d'argent aux Jeux Olympiques et officie aujourd'hui en tant qu'entraîneur en chef de l'équipe nationale chinoise de para badminton.

Ayant été témoin des difficultés que les para badistes doivent surmonter, Dong pense que les Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 seront un message d'espoir pour les athlètes, alors que le para badminton fera ses débuts aux Jeux Paralympiques.

Les joueurs chinois QU Zimo et MAI Jianpeng lors des Championnats du monde BWF 2019 à Bâle, en Suisse.
Les joueurs chinois QU Zimo et MAI Jianpeng lors des Championnats du monde BWF 2019 à Bâle, en Suisse.
© BWF

Considéré comme le sport de raquette le plus rapide au monde, le para badminton est pratiqué au niveau international depuis les années 90, les premiers Championnats du monde ayant eu lieu à Amersfoort, aux Pays-Bas, en 1998.

Bien que les Championnats du monde aient lieu tous les deux ans depuis 2011, ce n'est qu'en 2014 que le sport a pris de l'importance. Cette année-là, le Comité international paralympique (IPC) a retenu ce sport pour les Jeux de Tokyo 2020, suite à une candidature de la Fédération mondiale de badminton (BWF).

Dans une interview accordée à paralympic.org en 2015, le président de la BWF, Poul-Erik Høyer Larsen, s'est réjouit du succès de la candidature aux Jeux Paralympiques.

« C'est historique et cela signifiera beaucoup pour la communauté du para badminton et pour la famille du badminton au sens large. Nous sommes heureux que notre travail acharné de ces quatre dernières années ait abouti à ce résultat et nous sommes enthousiastes pour l'avenir : poursuivre le développement du para badminton et, bien sûr, travailler avec l'IPC pour préparer Tokyo 2020 », a-t-il déclaré.

Bien que le para badminton compte de nombreux joueurs de qualité, tant en Asie qu'en Europe, M. Høyer pense qu'avec la croissance continue de ce sport, des nations qui en sont à leurs débuts pourraient émerger pour rivaliser avec les pays plus développés.

Tokyo, JAPON - 7 septembre 2017 : La paire japonaise de para badminton Hulic-Daihatsu.
Tokyo, JAPON - 7 septembre 2017 : La paire japonaise de para badminton Hulic-Daihatsu.
Tokyo 2020 / Shugo TAKEMI

Fabrice Vallet, entraîneur de l'équipe de France de para badminton de l'équipe de France, a déclaré que l'ajout aux Jeux a donné un coup de boost au badminton dans le pays.

« Je constate que beaucoup de joueurs ont augmenté la quantité et la qualité de leurs entraînements. Les entraîneurs sont de plus en plus expérimentés », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Badminton Europe en 2015.

Ce sport a franchi une nouvelle étape en 2019, lorsque les Championnats du monde de badminton pour para-athlètes et pour valides ont été organisés conjointement pour la première fois à Bâle, en Suisse. Un nombre record de 298 para-athlètes de 41 nations y ont participé.

L'Indonésienne Leani Ratri Oktila a remporté son premier titre mondial en simple aux Championnats du monde BWF de 2019 à Bâle, en Suisse.
L'Indonésienne Leani Ratri Oktila a remporté son premier titre mondial en simple aux Championnats du monde BWF de 2019 à Bâle, en Suisse.
© BWF

« Je suis impressionnée par le chemin parcouru. Ce sport est passé de petit championnat annexe pour être maintenant en 2019 aux côtés des Championnats du monde pour les personnes valides », a déclaré la joueuse britannique Rachel Choong dans une interview accordée à BadmintonWorld.TV l'année dernière.

Rachel Choong joue en simple SH6. C'est la première badiste britannique à remporter trois médailles d'or aux Championnats du monde de para-badminton (2015 et 2017, NDLR). Elle a débuté le au badminton à l'âge de six ans, mais a déclaré qu'elle avait été déçue lorsqu'elle était junior. « Je savais que je ne pourrais jamais être aussi bonne que d'autres personnes de mon âge, qui étaient déjà plus grandes que moi . C'était de plus en plus difficile de rivaliser avec elles », se souvient-elle. Plus tard, elle a été initiée au para badminton, où elle a su se faire une place.

À Tokyo 2020, 90 joueurs au total (46 hommes et 44 femmes) dans six catégories (deux catégories en fauteuil roulant et quatre catégories debout) s'affronteront dans des épreuves en simple, double et double mixte.

Les épreuves suivront les règles du badminton, à l'exception de modifications mineures. Toutes les épreuves se disputent au meilleur des trois manches, qui comptent 21 points chacune. La hauteur du filet est la même pour toutes les catégories.

« C'est le niveau de performance, l'inclusion d'un large éventail de handicaps, la participation égale des hommes et des femmes, le spectacle, l'intérêt du public et des fans [et] une large couverture médiatique qui ajouteront beaucoup de valeur au sport, en plus d'être aux Jeux Paralympiques », a déclaré Manasi Joshi, vainqueur du SL3 en simple aux Jeux mondiaux de para-badminton de 2019.

Manasi Joshi a remporté l'or en simple dans la catégorie SL3 lors des Championnats du monde BWF de 2019 à Bâle, en Suisse.
Manasi Joshi a remporté l'or en simple dans la catégorie SL3 lors des Championnats du monde BWF de 2019 à Bâle, en Suisse.
BWF / Alan Spink

Le quadruple champion du monde KIM Jung Jun espère monter sur le podium en simple WH2 et en double WH1-WH2 pour ses débuts aux Jeux Paralympiques. Mais la participation aux Jeux est tout aussi exaltantes que remporter des médailles.

« Bien que mon objectif soit de remporter des médailles, je suis déjà très heureux de participer aux Jeux Paralympiques. C'est un grand honneur pour moi et je suis très heureux pour tous les joueurs de para badminton », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Paralympic.org.

Le sport expliqué : Para Badminton | Jeux Paralympiques

Cependant, son adversaire, la star du badminton de Hong Kong, Chine, CHAN Ho Yuen, le surveille de près. Depuis que Chan a mis fin à sa série de sept ans de victoires lors d'un tournoi international en 2018, les deux hommes se battent pour le titre de champion de la catégorie WH2. Les Jeux étant maintenant reportés, Chan a déclaré à Paralympic.org qu'il avait une année supplémentaire pour s'améliorer.

Pendant la pandémie, il s'est même adonné à un passe-temps qui est en quelque sorte lié à Kim : regarder des comédies dramatiques coréennes.

« J'ai dit à mon entraîneur que je ne regardais pas seulement des séries coréennes pour le plaisir (mais par stratégie) parce que mon plus grand adversaire (Kim Jung Jun) est coréen, et si j'apprends la langue, alors je peux comprendre ce qu'il dit pendant nos matchs », a-t-il déclaré.