Joyeux anniversaire SOMEITY !

Let's 55 with SOMEITY in Tokyo, Japan - 24 August, 2019
Let's 55 with SOMEITY in Tokyo, Japan - 24 August, 2019

Saviez-vous qu'elle a été dévoilée au monde entier il y exactement 2 ans ?

Pour aider SOMEITY à célébrer cette journée mémorable, revenons sur les origines du personnage ainsi que sur toutes les mascottes des Jeux Paralympiques.

À propos de SOMEITY

La mascotte des Jeux Paralympiques Tokyo 2020 est un personnage plutôt cool, avec des pouvoirs spéciaux et des capteurs tactiles de cerisiers en fleu. Someity peut utiliser ces capteurs de chaque côté de sa tête pour activer ses pouvoirs télépathiques, peut voler sa cape inspirée du modèle Ichimatsu et peut même déplacer des objets sans les toucher.

Someity est de nature calme et tranquille, guidé par une force intérieure supérieure mais peut également développer des super-pouvoirs qui représentent la détermination et la résistance des athlètes paralympiques. Someity adore être dans la nature et peut communiquer avec les éléments, comme les pierres et le vent.

L’origine de son nom :

Le nom SOMEITY s’inspire du mot japonais « someiyoshino », une variété de cerisiers japonais très populaire, anglicisé de manière à sonner comme « so mighty » (si puissant). Someity est doté d’une énorme force mentale et physique, symbolisant les athlètes paralympiques ayant surmonté les obstacles et redéfini les barrières de l’impossible.

Les mascottes paralympiques

L'histoire commence en 1980 lorsque les écureuils Noggi et Joggi ont conquis le cœur du public aux Jeux Paralympiques d'Arnhem. Depuis nous avons vu un troll Scandinave, un lapin à oreilles rouges et vertes, un lézard à collerette, et bien d'autres créations farfelus apportant leur dose d'humour et d'espièglerie quotidienne tout au long des competitions.

Retour en arrière sur chaque mascotte des Jeux Paralympiques :

Jeux : Pyeongchang 2018
Nom : Bandabi

La mascotte des Jeux Paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 était un ours noir asiatique nommé « Bandabi ». L'ours noir apparaît souvent dans les contes populaires coréens. Il est étroitement associé au peuple coréen et à sa culture. En Corée, l'ours symbolise la volonté et le courage. L'ours noir asiatique est également l'animal symbole de la province de Gangwon, où se sont déroulés les Jeux de PyeongChang 2018.

Jeux : Rio 2016
Nom : Tom

Tom, la mascotte des Jeux Paralympiques de Rio 2016, est un mélange original de la flore brésilienne. Il est capable de se métamorphoser constamment, avec détermination et dans la joie, provenant de sa croissance et sa capacité à surmonter les obstacles. Il cache une multitude d'objets divers et variés dans sa chevelure et les utilise pour résoudre les problèmes les plus difficiles.

Jeux : Sotchi 2014
Nom : Loutchik (rayon de soleil) et Snejinka (flocon de neige)

Loutchik et Snejinka étaient les mascottes des Jeux Paralympiques d'hiver de Sotchi 2014. Le rayon de soleil vient d'une autre planète constamment chaude, tandis que le flocon de neige d'une planète est toujours froid. Ensemble, les deux mascottes ont inventé les sports de para-hockey sur glace et de curling en fauteuil roulant.

Jeux : Londres 2012
Nom : Mandeville

Mandeville fait partie de la paire Wenlock et Mandeville, créée pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres 2012. Son corps est constitué d'acier poli pour refléter l'apparence et la personnalité des personnes qu'elle rencontre. Leurs yeux sont des appareils photo et les lumières jaunes sur leur front rappellent les lampes utilisées par les taxis londoniens.

Jeux : Vancouver 2010
Nom : Sumi

La mascotte des Jeux Paralympiques d'hiver 2010 était Sumi, qui représente un ours noir américain. Le nom « Sumi » fait référence à un esprit gardien, et la mascotte a protégé tous les participants aux Jeux. Ses bras ailés sont inspirés de l'oiseau-tonnerre et ses jambes d'un ours noir.

Jeux : Beijing 2008
Nom : Fu Niu Lele

La vache Fu Niu Lele a été choisie comme mascotte des Jeux Paralympiques de Pékin 2008. Son nom signifie littéralement « Bonne chance! » (Fu), « vache » (Niu), et « bonheur » (Lele). Fu Niu Lele a été retenue seulement après que les 87 autres propositions aient été rejetés pour diverses raisons.

Jeux : Turin 2006
Nom : Aster

Comme chaque flocons de neige, chaque athlète participant aux Jeux Paralympiques est unique. Ce message est incarné par Aster, la mascotte des Jeux Paralympiques d'hiver de Turin 2006.

Jeux : Athènes 2004
Nom : Proteas

L'hippocampe Proteas, conçu par Spyros Gogos, a été choisi comme mascotte des Jeux Paralympiques d'Athènes 2004. Il s'agissait d'une rupture par rapport aux précédentes mascottes, son concepteur voulant recréer ce qui lui semblait représenter au mieux la nature des compétitions et l'objectif des athlètes d'atteindre l'excellence.

Jeux : Salt Lake City 2002
Nom : Otto

Otto la loutre, la mascotte des Jeux Paralympiques d'hiver de Salt Lake City 2002, a été choisie en raison de l'histoire de la loutre au sein de l'État américain de l'Utah. Les tribus amérindiennes qui y vivaient autrefois la considéraient comme l'un des animaux les plus puissants. Frôlant l'extinction au début du XXe siècle, les loutres ont été réintroduites dans la nature et font maintenant partie intégrante de la faune locale.

Jeux : Sydney 2000
Nom : Lizzy

Lizzy le lézard à collerette, a été choisi comme mascotte des Jeux Paralympiques de Sydney 2000. Le frou-frou de la mascotte des Jeux Paralympiques vert et or à la forme de l'Australie, et son corps couleur ocre rappelle la terre. Sa force, détermination et l'attitude de Lizzy symbolisent tous les athlètes paralympiques participant aux Jeux.

Jeux : Nagano 1998
Nom : Parabbit

Pour les Jeux Paralympiques d'hiver de 1998 à Nagano, c'est un lapin blanc avec une oreille verte et une oreille rouge qui a été retenu. Un concours étudiant a été organisé pour désigner son nom, et Parabbit a été choisie parmi 3 408 propositions.

Jeux : Atlanta 1996
Nom : Blaze

Blaze est le nom du phénix choisi comme mascotte pour les Jeux Paralympiques d'Atlanta en 1996. Il a été choisi non seulement comme symbole du renouveau, de la persévérance et de la détermination, mais aussi comme actuel symbole de la ville d'Atlanta. La mascotte représente la volonté et la détermination des personnes handicapées à atteindre plénitude et épanouissement dans leur vie.

Jeux : Lillehammer 1994
Nom : Sondre

Sondre le troll, la mascotte des Jeux Paralympiques d'hiver de Lillehammer 1994, est inspiré des trolls du folklore scandinave. Le troll unijambiste skieur a été créé lors d'une compétition nationale entre écoles. Le nom de Sondre a été choisi pour la mascotte des Jeux Paralympiques en référence à Sondre Norheim, l'un des pionniers du ski moderne.

Jeux : Barcelone 1992
Nom : Petra

Petra, la mascotte des Jeux Paralympiques de Barcelone 1992, a été conçue par un designer et illustrateur espagnol bien connu. Petra représente une jeune fille sans bras au caractère positif, extravertie, indépendante et énergique avec une touche de bravoure. Elle n'a pas de bras, ce qui signifie qu'elle n'est pas armée. Elle représente la paix et l'harmonie.

Jeux : Albertville 1992
Nom : Alpy

Alpy, la mascotte des Jeux Paralympiques d'hiver d'Albertville 1992, représente la montagne de la Grande Motte, une montagne qui fait partie du Massif de la Vanoise. La mascotte des Jeux Paralympiques est représentée sur un monoski afin de mettre en valeur son habileté et son goût pour la pratique sportive.

Jeux : Séoul 1988
Nom : Gomdoori

Les mascottes des Jeux Paralympiques de Séoul 1988 sont connues sous le nom de Gomdoori, leurs noms étant le dérivé du mot coréen pour « ours en peluche ». Alors que les ours sont généralement associés à la sagesse et au courage, les deux mascottes sont représentées avec les jambes attachées ensemble, symbolisant la capacité à surmonter l'adversité par la coopération et à encourager l'humanité à travailler ensemble de manière pacifique et harmonieuse.

Jeux : New York 1984
Nom : Dan D. Lion

La mascotte des Jeux Paralympiques de New York 1984 se nomme Dan D. Lion. Elle porte des chaussures de course et une tenue de jogging. Le nom a été choisi à la suite d'un vote par les étudiants d'un établissement d'enseignement spécialisé pour les enfants souffrant de graves handicaps physiques.

Jeux : Arnhem 1980
Nom : Noggi et Joggi

Les toutes premières mascottes paralympiques, présentées aux Jeux Paralympiques d'Arnhem 1980, ont été créées dans le cadre d'une compétition organisée par la société néerlandaise AVRO. Les mascottes sélectionnées étaient un duo d'écureuils portant des t-shirts. Les mascottes figuraient sur plusieurs souvenirs des Jeux, qui se sont révélés être extrêmement populaires.