Amy Truesdale redouble d'efforts pour Tokyo 2020

La numéro un mondial de para taekwondo et double championne du monde Amy Truesdale n'est pas prête à laisser le report des Jeux refroidir sa combativité.

« Le cadeau le plus précieux que nous ayons reçu est le temps et c'est tout ce que nous pouvons utiliser pour nous améliorer davantage », a-t-elle déclaré à Tokyo 2020.

Elle vise toujours la gloire paralympique avec l'équipe de Grande-Bretagne, alors que ce sport fera ses débuts l'année prochaine à Tokyo.

« C'est incroyable que le taekwondo soit présent aux Jeux Paralympiques, car la Grande-Bretagne a déjà connu un tel succès aux Jeux Olympiques, alors ce sera formidable poursuivre cela aux Jeux paralympiques ».

Après avoir remporté la médaille de bronze aux championnats européens de para taekwondo en novembre dernier et s'être assurée une place aux Jeux, Truesdale est d'autant plus enthousiaste à l'idée de poursuivre son entraînement en vue des Jeux paralympiques l'année prochaine.

« J'ai obtenu une place pour la Grande-Bretagne. À mon avis, cela montre que mon programme d'entraînement se déroule très bien et que je vais continuer ce que je suis en train de faire ».

Truesdale est considérée comme une pionnière de ce sport et a contribué à accroître la popularité de cet art martial puissant au Royaume-Uni. Lorsqu'elle a remporté sa première médaille d'or aux championnats du monde, elle a ouvert la voie à l'obtention de fonds supplémentaires pour le programme de taekwondo britannique.

« Les Championnats du monde de para taekwondo de 2017 à Londres ont été très importants pour moi - gagner là-bas signifiait beaucoup. Non seulement c'était incroyable de gagner à domicile, mais la médaille que j'ai gagnée a placé la Grande-Bretagne dans une très bonne position pour un programme de para taekwondo subventionné. Je suis à jamais reconnaissant à la “National Lottery” (qui l'a soutenu financièrement, NDLR) et à ses joueurs pour cela ! »

Début 2019, elle a échoué à remporter son troisième titre mondial aux championnats du monde en Turquie, mais elle est déterminée à maintenir son niveau pour Tokyo 2020. Elle reste une grande favorite pour remporter la première médaille d'or paralympique en taekwondo.

« C'est ta performance et non ton handicap qui compte »

Truesdale est née sans sa main gauche, mais cela ne l'a pas empêchée de pratiquer des sports et d'autres activités comme le ballet, même lorsqu'elle était très jeune. Cependant, c'est sa famille qui l'a encouragée à pratiquer le taekwondo.

« J'ai commencé le taekwondo avec ma sœur à l'âge de huit ans, car mon père voulait qu'on le pratique pour nous défendre », se souvient-elle.

Au début de sa carrière, elle faisait des compétitions avec des athlètes valides, mais comme de plus en plus de compétitions ont été proposées aux athlètes handicapés, Truesdale est finalement passée au para taekwondo en 2009.

« J'ai toujours voulu en faire à plein temps, mais une fois que la fédération a commencé à organiser des compétitions de para, cela m'a encouragée car c'était une nouvelle voie et une nouvelle opportunité ».

Outre son objectif de remporter une médaille à ses premiers Jeux Paralympiques, la véritable mission de Truesdale est d'être le visage du para sport.

« Mon but est d'être un modèle et d'essayer d'inspirer les autres à faire de leur mieux, que ce soit dans le sport ou dans la vie », dit-elle.

« C'est votre performance et non votre handicap qui compte », voici la devise personnelle d'Amy Truesdale. Elle ne manque jamais de la mentionner dans ses interviews. Elle essaie de s'en tenir à cette devise et la considère comme une partie importante de son parcours d'athlète.

« Juste pour souligner à d'autres personnes qui se trouvent dans des situations similaires - peu importe les obstacles que vous rencontrez sur votre chemin. Quel que soit le défi, vous pouvez toujours le relever, comme tout le monde », dit-elle.

Fidèle à sa parole, Truesdale a également rendu la pareille à la communauté qui l'a soutenue dans son ascension pour devenir l'une des meilleures para athlètes du monde.

« Il y a encore quelques personnes dans ma communauté locale qui me soutiennent en tant qu'athlète puisque j'étais entraîneuse chez moi à Chester. J'ai également aidé les écoles primaires locales et j'ai été entraîneuse. Les responsables des départements d'éducation physique m'ont soutenue et me soutiennent encore beaucoup ».

Truesdale donne un coup de pied à son adversaire lors d'un test-event organisé à Tokyo
Truesdale donne un coup de pied à son adversaire lors d'un test-event organisé à Tokyo

Se préparer pour Tokyo 2020

Alors qu'elle s'apprête à être sous le feu des projecteurs aux Jeux Paralympiques l'année prochaine, Truesdale pense que les Jeux peuvent inspirer les gens et laisseront un héritage positif.

« J'espère qu'ils seront présentés de manière spectaculaire afin d'encourager les gens à participer à ce sport et d'inspirer la prochaine génération ».

Quant au report des Jeux paralympiques, Truesdale déclare : « Il est clair que la bonne décision a été prise, car la santé et la sécurité sont primordiales ».

Avec plus de temps pour préparer les Jeux, elle est retournée à ses racines, s'entraînant dans la maison de sa sœur, qui a été l'une des premières à soutenir ses rêves de devenir une athlète.

« Ma sœur m'a beaucoup soutenu. Mon équipement de taekwondo et mon matériel de sport sont maintenant chez elle. Nous sommes confinées ensemble. L'équipe qui m'entoure est également très coopérative, je suis toujours en contact régulier avec mon entraîneur. »

Truesdale sait que pour atteindre son objectif d'être la numéro un mondial, il faut s'adapter et faire des sacrifices.

« Vous devez vous dépasser et essayer de vous améliorer constamment à chaque compétition. Vous devez y consacrer tout votre temps et faire des sacrifices - mais tout cela en vaut la peine à la fin ».