Les projets de durabilité de Tokyo 2020

Les Jeux Olympiques et Paralympiques Tokyo 2020 se préparent à être les plus verts de l'histoire, avec l'utilisation de sources d'énergie renouvelable et de matériaux recyclables dans le plan de durabilité du Comité d'Organisation.

Le concept de durabilité étant fondé sur le principe de « Soyons meilleurs, ensemble - pour la planète et les gens », Tokyo 2020 s'engage à ce que l'héritage des Jeux de Tokyo 2020 soit transmis aux Jeux suivants, mais aussi que différentes activités et initiatives résonnent dans tout le Japon et le monde.

Les Jeux Tokyo 2020 ont été développés en accord avec les Principes Directeurs de l'ONU relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme, dans le respect des droits de l'homme et du travail de tous les gens impliqués.

Voici quelques projets clefs de durabilité mis en place par Tokyo 2020 pour les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Sources d'énergie renouvelable sur les sites

Dans un effort de promotion de Jeux « zéro carbone », l'électricité utilisée dans tous les sites viendra à 100% d'énergie renouvelable. Les sites temporaires et permanents, y compris le Village Olympique, le Centre International de Diffusion (IBC) et le Centre de Presse principal (MPC), utiliseront de l'électricité provenant d'une source renouvelable.

Sept sites de Tokyo ont installé de nouveaux systèmes d'énergie renouvelable, dont le Stade Olympique, l'Arena d'Ariake et le Centre aquatique de Tokyo. Ils sont équipés de systèmes d'énergie renouvelable variés, comme des systèmes de production d'énergie solaire, d'utilisation de la chaleur solaire et des systèmes de chauffage ou refroidissement géothermiques. Cependant, chaque lieu n'aura pas tous ces systèmes.

©Musashino Le Forest Sport Plaza

Limiter les émissions de CO2 sur la route

Le but de Tokyo 2020 est que 100% des voitures utilisées pendant les Jeux soient peu polluantes et économe en carburant. Pour atteindre cet objectif, Tokyo 2020 compte sur l'utilisation de piles à combustible et de véhicules hybrides, qui aideront à limiter les émissions de CO2. Cette initiative permet aux Jeux de Tokyo 2020 d'apporter une contribution significative à la société, en encourageant une meilleure utilisation de l'hydrogène. En utilisant ces carburants moins polluants et des véhicules économes en carburant, Tokyo 2020 espère que la moyenne d'émission de CO2 (g- CO2/km) par les véhicules utilisés aux Jeux sera basse.

Le projet Médaille de Tokyo 2020

Chaque médaille remise aux athlètes lors de Tokyo 2020 a été faite entièrement à partir de métal recyclé. A peu près 5000 médailles d'or, d'argent et de bronze ont été extraites de 78,985 tonnes d'appareils électroniques donnés aux autorités locales tandis que 6,21 millions de téléphones mobiles ont été collectés par les magasins NTT Docomo.

1621 bureaux locaux - 46 préfectures du gouvernement et 1575 gouvernements municipaux - ont été impliqués dans ce processus de collecte entre avril 2017 et mars 2019. C'est également la première fois dans l'histoire des Jeux Olympiques et Paralympiques que ce genre de projet a été mis en place, puisque Rio 2016 et Vancouver 2010 n'avaient pu utiliser des appareils électriques que partiellement pour la confection des médailles.

Les podiums conçus à partir de plastique recyclé

En juin 2019, il a été demandé au public de contribuer en fournissant des emballages plastiques usagés pour produire les podiums qui seront utilisés lors des cérémonies protocolaires. Du plastique usagé provenant des océans sera également utilisé pour la confection de ces podiums. C'est la première fois dans l'histoire des Jeux Olympiques et Paralympiques que les podiums seront conçus à partir de plastique usagé collecté par les citoyens. Des conteneurs de collecte de plastique ont été placés dans plus de 2000 lieux dans tout le Japon.

Réduire et recycler les déchets produits aux Jeux (objectif : 65%)

Des dizaines de milliers de visiteurs étant attendus lors des Jeux Olympiques et Paralympiques, le volume de déchets produits sur les sites pourrait être très important. Pour éviter cette masse de déchets incluant plastique, nourriture, bouteilles PET et emballages, Tokyo 2020 s'est fixé pour but de réutiliser ou recycler 65% des déchets générés.

Les sites réutiliseront et recycleront

Les sites utiliseront les eaux de pluie et de l'eau recyclée de manière efficiente. Le Stade Oi Hockey est l'un des sites qui bénéficiera de l'eau recyclée. Le terrain au stade a été conçu à partir de matière première renouvelable, comme le sucre de canne. De fait, grâce à ce système, le terrain a besoin de deux tiers de moins d'eau que les terrains des Jeux Olympiques précédents.

De plus, le Musashino Forest Sports Plaza, où se tiendra l'épreuve d'escrime du pentathlon moderne, ainsi que le badminton et le basket en fauteuil roulant, a également utilisé de nombreux matériaux recyclables tels la pierre concassée, le béton composé d'alliages de produits recyclés, de fer recyclé, de carreaux de céramique, de plancher en vinyle et des produits secondaires. Au total, cinq autres sites utiliseront des produits recyclables dont l'Arena d'Ariake, le canal de la forêt de la mer, le Centre aquatique de Tokyo, Le Centre de slalom de canoë-kayak de Kasai et le terrain de Tir à l'arc du parc de Yumenoshima.

Le relais de la torche Olympique

Les uniformes des porteurs de la torche olympiques sont faits en partie de bouteilles en plastique recyclées collectées par Coca-Cola, partenaire Olympique et Paralympique, assurant ainsi que les uniformes sont respectueux de l'écologie.

Mieux encore, environ 30% de la torche Olympique est constituée d'aluminium recyclé. À l'origine, cet aluminium avait été utilisé pour la construction des bâtiments en préfabriqué suite au tremblement de terre de 2011 dans l'Est du Japon.

Challenge de collecte des déchets

Trois challenges de collecte de déchets, appelés 'supo gomi' en Japonais, ont été lancés dont le dernier se tiendra le 5 juin pour coïncider avec la Journée mondiale de l'Environnement. Dans deux sites différents, Enoshima et Tsurigasaki, qui accueilleront respectivement la voile et le surf, 150 personnes dont le surfer japonais Minori Kawai ont ramassé des déchets.
Deux équipes avaient une heure pour collecter le plus possible de déchets, avec un système de points basé sur le type et la quantité ramassés. Au total, les deux équipes ont ramassé pour 160 kilos de déchets, contribuant aux 440 kilos collectés lors des trois événements organisés jusque-là.

Les thématiques de durabilité principales de Tokyo 2020
Les Jeux de Tokyo 2020 ont établi cinq thématiques principales de durabilité pour avant, pendant et après les Jeux Olympiques et Paralympiques. Les thématiques sont les suivantes : le changement climatique ; la gestion des ressources ; l’environnement naturel et la biodiversité ; les droits de l’homme, du travail et le commerce équitable ; la coopération et la communication.

Tokyo 2020 s'assurera que chacun pourra profiter de Jeux globaux grâce aux initiatives pour la Diversité et l'Intégration (D&I) en assurant l'accessibilité mais aussi en implémentant un système de réponse approprié en cas de violation des droits de l'homme pendant les Jeux.

Liens

Durabilité
Sur la D&I
Le nouveau stade de Hockey de Tokyo 2020 : le plus durable dans l'histoire olympique
(Download a file)Résumé du rapport de progression des actions de durabilité des Jeux de Tokyo 2020 (PDF : 2.0 MB) (Download a file)Rapport de progression de durabilité (Mars 2019) (PDF : 14.1 MB)