Koji Murofushi, directeur des sports de Tokyo 2020, a participé au " polissage de la vasque de Tokyo 1964 "

Dans le cadre du « programme de soutien aux Jeux de Tokyo 2020 », un événement de lustrage de la vasque olympique de Tokyo 1964 a été organisé dans le parc sportif de la ville d'Ishinomaki dans la préfecture de Miyagi le 4 mars. Le directeur des sports du comité d'organisation de Tokyo 2020 s'est rendu sur place afin de favoriser l'interconnectivité avec les enfants de cette région sinistrée.

La vasque olympique, qui avait servi lors des Jeux de Tokyo 1964 et qui était installée dans l'ancien stade national de Tokyo jusqu'en 2014, a été prêtée au parc sportif de la ville d'Ishinomaki comme symbole de la reconstruction. C'est sous un ciel bleu azur que les élèves des écoles élémentaires et des collèges d'Ishinomaki et les jeunes athlètes de la région, dont Hiro Kojima, Yuki Ochiai et Tatsumasa Kajiwara, membres du club d'aviron de l'université de Sendai, ont rejoint le directeur des sports Koji Murofushi pour polir la vasque à l'aide d'un chiffon imbibé d'huile de sésame.

« Je suis venu aujourd'hui dans l'espoir que la reconstruction de la région dévastée par la catastrophe du 11 mars 2011 avance au plus vite et que les Jeux de Tokyo 2020 soient une grande réussite », a déclaré ce dernier.

Commentaires des participants

Les jeunes athlètes

A propos de l'événement de polissage

  • « Je n'avais jamais vraiment prêté attention à la vasque mais en la polissant, j'ai vraiment ressenti toute la dynamique du Mouvement olympique »
    (Tatsumasa Kajiwara)
  • « En participant à un événement lié à Tokyo 2020, je me suis familiarisée avec les Jeux. J'aimerais continuer à prendre part à des activités en rapport avec Tokyo 2020 »
    (Yuki Ochiai)
  • « En tant que représentant de la délégation des jeunes athlètes, c'était un honneur de pouvoir polir la vasque, symbole des Jeux Olympiques et Paralympiques »
    (Hiro Kojima)

A propos des Jeux de Tokyo 2020

  • « A PyeongChang, les athlètes femmes ont réalisé des performances extraordinaires. Je souhaiterais qu'elles soient bien représentées aux Jeux de Tokyo 2020 et qu'elles donnent le meilleur d'elles-mêmes au même titre que les hommes. Dans deux ans, je serai déjà entrée dans la vie active mais j'aimerais m'impliquer dans les Jeux de quelque manière que ce soit »
    (Yuki Ochiai)
  • « Même si je ne pourrai pas me rendre à Tokyo, je soutiendrai les Jeux depuis la préfecture de Miyagi d'où je suis originaire »
    (Hiro Kojima)

Les enfants

A propos de l'événement de polissage

  • « Vue de près, la vasque était beaucoup plus grande que ce que j'avais imaginé. J'étais très satisfait une fois qu'elle était bien lustrée » Tatsuki Hasegawa, 12 ans, membre du club sportif et athlétique junior de Sumiyoshi-Kaihoku

A propos des Jeux de Tokyo 2020

  • « Je ne pourrai pas participer aux Jeux de Tokyo 2020 mais j'ai bien l'intention de soutenir les athlètes japonais. J'espère qu'ils seront nombreux à décrocher l'or olympique ! »(Tatsuki Hasegawa)
Koji Murofushi et les enfants en train de lustrer la vasque Les jeunes athlètes de la région et le directeur des sports Les enfants ayant participé à l'événement Photo de groupe