Tokyo 2020 assure être « le bon partenaire au bon moment » pour la Famille Olympique

Lausanne, le 3 juillet 2013 - Le vice Premier ministre Taro Aso, qui a participé aux Jeux de Montréal 1976, a dévoilé aujourd'hui une nouvelle initiative de portée internationale du gouvernement japonais nommée 'Le Sport pour Demain' pendant sa présentation devant le Comité International Olympique (CIO). Le programme 'Le Sport pour Demain' comprendra des projets internationaux pour promouvoir le Mouvement Olympique à travers le monde, la création d'une académie sportive internationale basée au Japon, et un soutien renforcé aux efforts de l'AMA pour la lutte contre le dopage.

Les six membres de la délégation ont remarquablement bien présenté la candidature de Tokyo devant les membres du CIO, promettant de renforcer le pouvoir du sport dans le monde, valoriser le profil des athlètes et promouvoir l'Olympisme auprès des nouvelles générations dans cette époque pleine de défis pour le sport.

Tsunekazu Takeda, membre du CIO et président de Tokyo 2020 ainsi que du Comité Olympique Japonais (COJ), a rappelé l'engagement de Tokyo 2020 envers le Mouvement Olympique : « Le Japon a été touché par le pouvoir universel du sport... et s'engage à partager ce pouvoir avec le reste du monde. » Il a également ajouté que la vision de Tokyo était d'unir les atouts uniques de la ville et d'un pays dont la culture embrasse les trois Valeurs Olympiques - Excellence, Amitié et Respect - et que Tokyo pouvait apporter des certitudes dans des temps incertains.

La présentation, qui avait lieu dans le cadre de la séance d'information sur les villes candidates 2020 à Lausanne, a démontré que Tokyo 2020 serait le bon partenaire au bon moment pour le CIO. Tout au long de la candidature, Tokyo a garanti que toute la Famille Olympique bénéficierait de ses trois forces principales :
– Réalisation : Tokyo est digne de confiance dans des temps incertains.
– Célébration : Tokyo accueillera une fête jamais vue au centre de la ville
– Innovation : Tokyo utilisera toute la créativité et le savoir de la ville la plus avant-gardiste du monde au bénéfice du sport mondial.

Le vice Premier ministre Taro Aso, qui a participé aux Jeux de Montréal 1976 en Tir skeet, a rappelé le soutien total du gouvernement et a parlé de la nouvelle initiative gouvernementale : « Ces 40 dernières années, nous avons envoyé plus de 3 000 entraîneurs dans plus de 80 pays... envoyé des équipements sportifs et aidé à construire des installations sportives dans plus de 90 pays... et, grâce à l'Agence anti-dopage japonaise, nous avons joué un rôle fondamental dans la lutte mondiale contre le dopage dans le sport. Maintenant, nous voulons aller plus loin. »

Le gouverneur Naoki Inose a souligné que l'offre de Tokyo comportait de très faibles risques. « Tokyo est la ville qui a la première économie mondiale... Cela nous a permis de mettre en place le Fonds de réserve pour les Jeux de 4,5 milliards de dollars. » En parlant du remarquable système de transport de Tokyo, Inose a déclaré : « Tous les athlètes et tous les membres de la Famille des Jeux arriveront à l'heure, à chaque fois. Personne ne sera bloqué dans les embouteillages alors qu'il devrait concourir, s'entraîner ou travailler. »

En passant en revue les différents points de ce projet « novateur » pour les Jeux, le directeur général de Tokyo 2020 Masato Mizuno a insisté sur le soutien du public et des sponsors nationaux. Se référant à la candidature de Tokyo pour les Jeux de 2016, il a rappelé au CIO : « Nous avons conservé le meilleur et améliorer ce qui devait l'être. » A propos du rapport de la Commission d'évaluation du CIO dévoilé la semaine dernière, Mizuno a dit : « Nous sommes ravis que la Commission ait reconnu que nos plans "sont bien pensés et comprennent des initiatives sur les plans structurel, social et environnemental". »

Christel Takigawa, la nouvelle ambassadrice du « Cool Tokyo », a décrit « l'incroyable ambiance » dans laquelle les visiteurs évolueront lors de leur séjour à Tokyo. « Je peux vous dire que c'est une ville où l'Est rencontre l'Ouest... dans un esprit de découverte et d'amitié... et qui promet à tous ses visiteurs en 2020 de repartir avec des souvenirs pour la vie. »

L'escrimeur Yuki Ota, double médaillé d'argent, a également pris part à la présentation. Il a détaillé l'expérience à laquelle les athlètes auront droit à Tokyo. Confiant dans la passion qui envahira Tokyo en 2020, il a promis qu'à « Tokyo 2020, tous les sports seront à l'honneur dans des stades remplis, offrant ainsi une incroyable promotion mondiale au Mouvement Olympique. »
Conférence de presse Taro Aso Naoki Inose Conférence de presse