Tokyo dévoile le plan du nouveau Stade National du Japon Son architecture établira de nouveaux standards pour les stades du monde entier

Tokyo 2020, la candidature du Japon à l'accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020, félicite le vainqueur du concours d'architecture qui a été choisi pour reconstruire le Stade National Kasumigaoka. Le projet n°17, réalisé par Zaha Hadid du cabinet Zaha Hadid Architects, a été sélectionné pour son design innovant et ses lignes dynamiques. Les juges l'ont aussi choisi pour son architecture impressionnante et symbolique qui s'intègre parfaitement dans le contexte urbain.

Le Conseil Sportif du Japon (JSC), propriétaire de l'illustre Stade Olympique, a organisé ce concours d'architecture pour moderniser et rénover le stade pour la Coupe du monde de Rugby 2019 de l'IRB ainsi que d'autres événements internationaux. Si Tokyo devient la ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020, le nouveau Stade National Kasumigaoka accueillera les cérémonies d'ouverture et de clôture ainsi que les compétitions d'athlétisme, de football et de rugby.

Zaha Hadid a été choisie parmi 11 finalistes. Un total de 46 projets a été soumis après le lancement du concours en juillet 2012.

Tsunekazu Takeda, membre du CIO ainsi que président du Comité Olympique Japonais (COJ) et de Tokyo 2020, a déclaré : « Ce nouveau Stade du Japon sera le meilleur parmi les meilleurs. Il aura l'une des plus grandes capacités au monde et sera le plus confortable des stades. Le toit rétractable améliorera considérablement l'expérience des athlètes et des spectateurs. Ce stade ultramoderne est une preuve supplémentaire que Tokyo est prête à organiser une célébration dynamique qui renforcera et renouvellera les Valeurs Olympiques pour une nouvelle génération. »


– Le cahier des charges du concours imposait :
– une capacité de 80 000 spectateurs,
– un toit rétractable,
– une excellente performance environnementale,
– de s'intégrer dans le contexte urbain avoisinant et de faciliter la circulation,
– que le stade soit prêt en mars 2019.

Tadao Ando, architecte et membre du Conseil de Tokyo 2020, présidait le jury. « Le design dynamique et futuriste du projet incarne les messages que le Japon souhaite envoyer au du monde à l'avenir. Je crois fortement que le Japon reste l'un des grands pays de l'architecture. Il y a quelques décennies, le monde avait salué le Japon pour avoir construit le remarquable Stade National Kasumigaoka si rapidement et j'espère que le monde saluera à nouveau le Japon pour avoir construit ce stade, » a-t-il déclaré.

Le cabinet Zaha Hadid Architects, installé à Londres, a réalisé 950 projets dans 44 pays et est dirigé par Zaha Hadid, l'une des plus célèbres architectes du monde. Elle est devenue la première femme à obtenir le prix Pritzker en 2004 pour le Pavillon-Pont à Saragosse, en Espagne. C'est aussi elle qui a dessiné le Centre Aquatique des Jeux de Londres 2012 qui fut unanimement salué pour son toit spectaculairement ondulé qui s'inspire du mouvement de l'eau.

Les travaux de reconstruction seront achevés en mars 2019, avant l'ouverture de la Coupe du monde de Rugby 2019 à Tokyo. Les organisateurs sont sûrs que les délais et le budget seront respectés. Le JSC a prévu que le projet aurait un coût de 130 milliards de yens (1,28 milliards d'euros).

« La culture japonaise valorise l'efficacité et l'organisation. Nous sommes confiants dans le fait que ces principes seront vérifiés lors de la reconstruction du Stade National. Lors des mois à venir, il sera intéressant de voir les travaux commencer et le nouveau stade prendre forme, » a ajouté Takeda.

Le projet n°2, dessiné par l'australien Alastair Ray Richardson du cabinet Cox Architecture pty Ltd, est arrivé deuxième du concours et le projet n°34, de la Japonaise Kazuyo Sejima du cabinet SANAA+Nikken Sekkei Ltd, a fini troisième.
Le nouveau Stade National Kasumigaoka

Le nouveau Stade National Kasumigaoka combine l’inspiration internationale et l’innovation dynamique. Photo du Conseil Sportif du Japon (JSC)

Le nouveau Stade National Kasumigaoka

Grâce à son toit rétractable, le nouveau Stade National Kasumigaoka sera un fabuleux théâtre pour démontrer le pouvoir du sport. Photo du Conseil Sportif du Japon (JSC)