La Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA Japon 2012 arrive dans le stade emblématique des Jeux de Tokyo 1964

Tokyo 2020 accueille à nouveau un événement sportif international, à savoir plusieurs matchs de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA Japon 2012, démontrant une fois de plus son expertise organisationnelle et sa passion pour le sport international. Les matchs ayant lieu dans la capitale sont joués dans le Stade National Kasumigaoka, site emblématique des jeux Olympiques de Tokyo 1964 qui a accueilli nombre de compétitions mondiales ces 50 dernières années.

Après que la FIFA a attribué la compétition au Japon en février dernier, le pays a su organiser ce tournoi de football de 21 jours se jouant à travers tout le pays et a démontré toute l'étendue de son savoir-faire et de son expérience dans l'accueil d'événements sportifs mondiaux. Le Japon aura, en décembre prochain, organisé trois tournois majeurs de la FIFA en seulement douze mois : la Coupe du Monde Féminine U-20 et les éditions 2011 et 2012 de la Coupe du Monde des Clubs.

La Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012 a commencé le 19 août. La phase de groupes s'est déroulée dans les villes de Kobe, Hiroshima, Saitama and Miyagi. Miyagi, situé dans le nord-est du Japon, a été sévèrement touché par le séisme et le tsunami de l'année dernière mais a fait preuve de résistance et a su rebondir pour accueillir la compétition.

La finale et le match pour la troisième place auront lieu le 8 septembre au Stade National Kasumigaoka. C'est le site proposé par Tokyo pour devenir le stade Olympique des Jeux de 2020, une construction à la pointe du progrès qui comportera un toit rétractable, une première aux Jeux Olympiques. Un concours d'architecture a été lancé récemment pour déterminer l'aspect final du projet.

Tsunekazu Takeda, membre du CIO et président de Tokyo 2020 ainsi que du Comité Olympique Japonais a déclaré : « Le site du Stade National Kasumigaoka symbolise la volonté du Japon de préserver l'héritage des Jeux de 1964. Nous sommes ravis que le football féminin gagne en popularité tant au Japon qu'à l'étranger. La Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2012 montre l'impressionnante capacité que Tokyo a pour organiser des événements de classe mondiale, et nous mettrons à profit ces mêmes capacités et ce même savoir-faire pour notre candidature à l'accueil des Jeux de 2020. »

Les jeunes joueuses de l'équipe Japonaise espèrent d'ailleurs aller loin dans ce tournoi et imiter leurs ainées qui ont remporté la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ en 2011 et la médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.
Image prise lors d'un événement

Des fans japonais supportent leur équipe féminine des moins de 20 ans avec passion