L'équipe Olympique du Japon est unanime : « Organisons les Jeux de 2020 à Tokyo ! »

Après les Jeux Olympiques de Londres 2012 desquels ils reviennent avec un impressionnant record de 38 médailles dans 13 compétitions, les athlètes japonais ont unanimement apporté leur soutien à la candidature de Tokyo pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020. La population nippone tenant les athlètes - et plus particulièrement les athlètes olympiques - en haute estime, les messages d'encouragement de l'équipe olympique vont permettre à Tokyo 2020 de renforcer sa candidature et de tendre vers son objectif d'organiser une célébration dynamique au cœur de la ville la plus avant-gardiste du monde.

Ci-dessous, une sélection des déclarations des médaillés japonais :2/4 Le phénomène de la gymnastique Kohei Uchimura, qui a remporté une médaille d'or au concours multiple individuel et deux médailles d'argent lors de la compétition par équipe et lors de celle des exercices au sol, a déclaré : « Les Jeux Olympiques n'ont lieu qu'une fois tous les quatre ans. A Londres, j'ai connu un sentiment merveilleux à ce niveau de compétition. Organisons les Jeux de 2020 à Tokyo ! »
Saori Yoshida, qui est rentrée dans l'histoire en devenant pour la troisième fois d'affilée championne olympique de lutte libre en moins de 55 kilos, a dit : « Tout le Japon sera très enthousiaste si nous accueillons les Jeux Olympiques, ce sera aussi positif que le monde pose son regard sur nous. Dans cette optique, ce serait fantastique que Tokyo organise les Jeux en 2020. »

En boxe, Ryota Murata a remporté le premier titre olympique du pays depuis 48 ans chez les poids moyens : « Je ferais tout mon possible pour aider Tokyo à obtenir le droit d'organiser les Jeux de 2020, ce sera un moteur de développement pour le Japon. »

Kaori Matsumoto a été la première médaille d'or londonienne du Japon après sa victoire en judo chez les moins de 57 kilos : « Ma mère n'avait jamais quitté sa ville natale et je lui avais promis de l'emmener aux Jeux Olympiques. Avec les Jeux de Londres et cette médaille d'or, j'ai tenu ma promesse. Je veux encourager les enfants à tout faire pour réaliser leurs rêves et je sais qu'accueillir les Jeux à Tokyo en 2020 inspirera nos jeunes athlètes. »

Hiromi Miyake, fille de l'haltérophile Yoshiyuki Miyake médaillé de bronze aux Jeux de Mexico, est devenue la première Japonaise à être sur un podium d'haltérophilie et a même dépassé la performance de son père puisque c'est l'argent qu'elle a remporté dans la catégorie des moins de 48 kilos. Elle soutient aussi Tokyo 2020 : « J'espère que la nouvelle génération s'intéressera plus à l'haltérophilie, ce serait formidable de les voir réaliser de randes performances devant leur public en 2020. J'adorerais que notre pays organise les Jeux. »

Le fleurettiste Yuki Ota est membre de la première équipe d'escrime à remporter une médaille Olympique : « Cela a toujours été mon rêve d'aller aux Jeux Olympiques et je suis extrêmement fier d'avoir participé à trois Olympiades. Je me souviendrais toujours des moments que j'ai passés ici avec mes coéquipiers. Je pense que c'est mon destin de 3/4 populariser l'escrime au Japon et organiser les Jeux de 2020 à Tokyo aiderait aussi à populariser cette discipline. »

Takeshi Matsuda, capitaine de l'équipe de natation qui a remporté la médaille d'argent dans le relais 4x100m quatre nages, supporte également Tokyo 2020 :
« J'aime les Jeux Olympiques et je sais d'expérience combien il est merveilleux d'y participer. J'espère sincèrement que Tokyo pourra accueillir les Jeux en 2020. »

Mizuki Fujii et Reika Kakiiwa sont rentrées dans l'histoire en remportant dans l'épreuve de double la première médaille nippone en badminton. Fuji a déclaré : « Pour moi, les Jeux Olympiques sont une scène sur laquelle je peux montrer ma gratitude à tous ceux qui m'ont soutenue et encouragée. C'est la première fois que je participais aux Jeux et j'ai parlé avec d'autres athlètes et nous sommes tous d'accord pour dire que ce serait fabuleux que Tokyo accueille les Jeux en 2020. J'espère faire partie de ce grand projet. »

Kakiiwa a ajouté : « Ce serait une expérience complètement différente pour nous à Tokyo.
Ce serait incroyable d'être sur place, supportée par tout notre pays. »
Le lanceur de marteau Koji Murofushi a remporté une médaille de bronze lors de sa quatrième participation aux Jeux Olympiques : « Les gens du Tohoku m'ont dit à plusieurs reprises à quel point les athlètes les inspiraient. J'ai confiance dans le fait que le Japon sera uni et porté par la passion olympique si les Jeux de 2020 ont lieu à Tokyo. J'espère vraiment que les Jeux pourront venir au Japon. »
L'équipe féminine de tir à l'arc a aussi obtenu la première médaille du pays dans cette discipline en remportant le bronze. Miki Kanie a dit : « Rassemblons notre nation grâce aux Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo ! »

Masato Mizuno, vice-président du Comité Olympique Japonais et directeur général de Tokyo 2020, a déclaré : « Je suis fier des performances des athlètes japonais à Londres.
L'équipe olympique est complètement derrière Tokyo 2020 et nous espérons que leurs belles performances londoniennes nous aideront à promouvoir la candidature et montreront au onde la passion du Japon pour le Mouvement Olympique. Le sport a le pouvoir de rassembler notre nation et un seul événement déclenche une telle ferveur populaire : les Jeux Olympiques et Paralympiques. »
Les médaillés japonais

Les médaillés japonais sont tous derrière la candidature de Tokyo 2020

Kohei Uchimura