Une athlète japonaise représentera son pays à Londres malgré tous les obstacles

L'Association Japonaise de Pentathlon Moderne a dévoilé aujourd'hui la composition de l'équipe nationale qui représentera le pays aux Jeux de Londres. Narumi Kurosu sera, avec sa coéquipière Shino Yamanaka, la première femme japonaise à participer à cette compétition. Malgré sa détermination, cette native d'Ibaraki avait vu ses rêves olympiques s'effondrer après le séisme et le tsunami de l'an passé jusqu'à ce qu'une aide inattendue ne lui permette de décrocher sa qualification pour les Jeux.

Dès son plus jeune âge et inspirée par son père, pentathlète lui-aussi, Kurosu rêvait de participer aux compétitions olympiques de pentathlon moderne, un sport qui comprend des épreuves de pistolet, d'escrime, de natation (200m nage libre), d'équitation et de course (3km). Chaque jour, elle courait les trois kilomètres qui la séparaient de son école et se brossait même les dents de la main gauche pour améliorer sa dextérité à l'épée. Athlète remarquable, ses chances d'aller à Londres sont bonnes lorsque, l'année dernière, le séisme et le tsunami dévastent sa ville.

Ses installations d'entraînement sont ravagées et aucun autre centre sportif ne peut la recevoir dans ce pays qui ne compte qu'une centaine de personnes pratiquant ce sport. Sur le point de perdre espoir, Kurosu reçoit une invitation inattendue de l'entraineur Jung Chil Park. Emu par sa situation, cet homme généreux la convie en Corée du Sud et il lui offre de l'entraîner.
Dix jours après le séisme, Kurosu arrive en Corée du Sud. Elle s'entraîne neuf heures par jour avec l'équipe masculine et suit des cours intensifs de coréen. Elle raconte : « En allant en Corée du Sud, j'ai pu m'entraîner avec des athlètes accomplis et grandir mentalement. Je n'ai cessé de progresser depuis. J'ai vraiment hâte d'être à Londres et j'ai à cœur d'y réaliser un beau parcours pour les habitants d'Ibaraki, ma ville natale dans laquelle j'avais toujours vécu. »
Grâce à Park, Kurosu décroche sa qualification pour les Jeux en mai dernier aux Championnats d'Asie-Océanie 2011 à Chengdu en Chine. Elle espère désormais réaliser une belle performance à Londres pour inspirer la jeunesse de son pays et faire connaître sa discipline.
Bien qu'inhabituel, le chemin qu'a emprunté Kurosu pour aller aux Jeux symbolise les valeurs olympique que sont le respect, l'amitié et l'excellence, et démontre une fois encore combien le sport peut rapprocher les peuples et permettre de surmonter les obstacles. Valoriser cet incroyable pouvoir du sport est l'un des objectifs des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.

Kurosu a confié qu'elle aimerait voir les Jeux venir à Tokyo en 2020 : « Ce serait fabuleux que Tokyo organise les Jeux de 2020. Ce serait une expérience incroyable de gagner une médaille olympique dans mon propre pays. »

Apparu aux Jeux de Stockholm en 1912, le pentathlon moderne fêtera son centième anniversaire à Londres, où 36 hommes et 36 femmes essaieront de décrocher la médaille d'or. Les compétitions masculine et féminine auront lieu respectivement les 11 et 12 août dans trois sites distincts : Copper Box pour l'escrime, le Centre aquatique pour la natation et Greenwich Park pour l'équitation et l'épreuve combinée (tir et course).
Conférence de presse Narumi Kurosu