10000 marathoniens courent avec une ardeur olympique pour aider le Tohoku

Plus de 10 000 participants, dont près de 100 en fauteuils roulants, ont participé hier au 22 e semi-marathon international de Sendai, rappelant ainsi au Japon et au monde entier l'incommensurable capacité du sport à insuffler de la passion tout en rassemblant les peuples. Un an après que la ville de Sendai et la région du Tohoku ont été dévastées par le séisme du 11 mars, provoquant évidemment l'annulation de la course, le semi-marathon international de Sendai renait de ses cendres pour revitaliser les habitants des zones affectées.

Chez les hommes, le kenyan Johana Maina a remporté la course en 1h04m34s. Chez les femmes, c'est Asami Kato qui s'est imposée en 1h11m21s. Parmi les coureurs invités se trouvaient Naoko Takahashi, vainqueur du Marathon des Jeux de Sydney en 2000, et Arata Fujiwara, qui participera aux Jeux de Londres cet été.
Comme le veut la tradition, 16 coureurs venant de villes jumelées en Biélorussie, en Chine, en France, au Mexique en Corée du Sud, à Taiwan et aux Etats-Unis ont été invités par la municipalité de Sendai.
Tsunekazu Takeda, président de Tokyo 2020 et du Comité Olympique Japonais (COJ), a déclaré : « Laissez-moi dire au nom de toute la communauté sportive japonaise que nous apprécions sincèrement le généreux soutien que tous nos amis à travers le monde ont apporté aux habitants du Tohoku. Le semi-marathon international de Sendai démontre à merveille à quel point le sport peut faire rêver, faire naître de l'espoir et apporter des changements positifs. Tous les membres de la communauté sportive japonaise éprouvent un grand sens des responsabilités qui les pousse à venir à la rencontre des populations du Tohoku et à travailler pour bâtir un futur meilleur. »
En plus du semi-marathon international de Sendai, deux courses de 2km et 5km ont attiré des participants de tout âge, des enfants aux seniors. Les spectateurs et les volontaires sont venus de tout le pays pour encourager les coureurs.

Le COJ, par le biais du projet « Ganbare Nippon » (Allez le Japon) lancé l'année dernière, envoie des athlètes dans les régions affectées lors de fêtes olympiques et autres événements.

Le COJ a aussi envoyé des dons, du matériel de secours et des équipes médicales.

Une autre initiative du COJ prévoit d'envoyer des athlètes olympiques et paralympiques pendant les cinq prochaines années pour inspirer la jeunesse du Tohoku. Le projet sportif Kokoro (www.sports-kokoro.jp) visitera 538 écoles pour rendre le sourire à plus de 46 000 enfants et leur mettre un peu de baume au cœur (kokoro).
Image prise lors d'un événement

Photo: Fondation pour la promotion du sport de la ville de SENDAI