Le Stade National de Yoyogi, héritage des Jeux de 1964, accueille à nouveau une compétition internationale de premier plan L'équipe japonaise remporte la médaille d'or devant son public

Tokyo a encore accueilli cette semaine un événement majeur du calendrier sportif international. Le World Team Trophy de l'ISU (International Skating Union) s'est déroulé au Stade National de Yoyogi du 19 au 22 avril. Ce tournoi, durant lequel les six meilleures équipes nationales de patinage artistique se sont affrontées, a mis en valeur la qualité d'organisation de Tokyo et sa passion pour le sport, qui sont autant d'atouts pour la candidature de la ville à l'accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020. L'équipe japonaise a remporté la médaille d'or après une performance époustouflante, pour la plus grande joie du public venu nombreux.

Le capitaine de l'équipe japonaise, Daisuke Takahashi, a dit : « Le patinage artistique est très populaire au Japon et le public est toujours au rendez-vous quand les tournois ont lieu à Tokyo. Les patineurs étrangers me disent souvent à quel point ils aiment concourir ici, devant une foule de passionnés. On a l'impression d'être face à un public de concert de rock. J'apprécie vraiment d'être au Stade National de Yoyogi, on y ressent bien toute l'énergie et l'excitation du public.

Cela serait formidable que les Jeux Olympiques reviennent à Tokyo, je suis persuadé qu'accueillir un tel événement enthousiasmera les habitants de la cité et de tout le Japon. »

Le Stade National de Yoyogi avait fait sensation lors des Jeux de 1964 avec son immense toit suspendu et, à ce jour, son architecture continue d'impressionner. Après avoir accueilli les épreuves de natation, de plongeon et de basketball en 1964, cet édifice aux lignes toujours futuristes a abrité d'innombrables tournois de patinage artistique, de hockey sur glace, de basketball, de gymnastique mais aussi de somptueux spectacles musicaux ainsi que d'importantes conférences internationales.

La préservation du Stade National de Yoyogi et son utilisation régulière sont autant de preuves de la volonté de Tokyo de bâtir un nouvel héritage grâce aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020 à partir de celui des Jeux de 1964. Ce site, qui symbolise l'excellence technique pour laquelle le Japon est célèbre, sera à nouveau un lieu idéal pour accueillir les athlètes et les spectateurs.

Le patineur américain Adam Rippon a déclaré : « En tant qu'athlète, j'ai vraiment adoré participer à ce tournoi au Japon. C'est un public de connaisseurs qui sait apprécier notre travail et nos efforts. Je pense que la qualité de ce public est incomparable et je sais que je peux parler au nom de beaucoup de patineurs et particulièrement au nom de mes coéquipiers américains. Quand nous venons pour une compétition au Japon, nous savons que l'évènement sera très bien organisé et que l'on prendra grand soin des athlètes. Et grâce à cela, c'est toujours un véritable plaisir de venir au Japon. Tokyo est une ville impressionnante, pleine d'excitation et d'énergie. Tokyo est l'une des plus agréables villes du monde. Et nous avons vraiment senti les encouragements et le soutien du public ; j'ose à peine imaginer l'engouement qu'il y aurait pendant les Jeux Olympiques. »
Le stade, qui doit accueillir en 2020 le Handball et le Rugby en fauteuil roulant, est situé dans la Zone Héritage. Il s'agit, avec la Zone de la Baie de Tokyo, d'une des deux zones du projet de Tokyo 2020. A trois exceptions près, toutes les compétitions des Jeux s'y dérouleront et seront distantes de moins de 8km du Village Olympique. Tokyo 2020 amènera l'Olympisme au cœur même de Tokyo, une mégalopole dynamique, sûre et où l'environnement est remarquablement interconnecté.

L'édition 2012 du World Team Trophy de l'ISU a mis en lumière l'enthousiasme des Japonais pour le sport et la capacité sans égal du pays pour organiser avec succès des rendez-vous sportifs majeurs. Le World Team Trophy de l'ISU verra s'affronter des équipes de huit patineurs : deux patineurs, deux patineuses, un couple et un couple de danseurs. Le Canada, la France, l'Italie, le Japon, la Russie et les Etats-Unis prendront part à la compétition.

Le directeur général de Tokyo 2020, Masato Mizuno, a déclaré : « Le Stade National de Yoyogi est l'exemple même de notre volonté de nous appuyer sur l'héritage des Jeux de 1964. Presqu'un demi-siècle après, ce site est toujours fabuleusement avant-gardiste et réussit à marier à merveille l'architecture traditionnelle japonaise et la modernité. Nous nous sommes beaucoup inspirés de l'Héritage des Jeux de 1964 pour élaborer un projet convaincant pour Tokyo 2020. »

Les plus grands patineurs du moment ont pris part à la compétition comme le canadien Patrick Chan, champion du monde en titre, ou l'américaine Carolina Kostner, championne du monde de sa discipline elle-aussi. Le médaillé de bronze des Jeux de Vancouver, Daisuke Takahashi, était le leader de l'équipe Japonaise.
Image prise lors d'un événement

Le Stade National de Yoyog

Daisuke Takahashi

Daisuke Takahashi, capitaine de l’équipe japonaise

Adam Rippon

Adam Rippon, patineur américain