Karaté

Karaté

Image de Karaté

Sports Olympiques

Karaté

Vue d'ensemble

Compétition de Kumite (ou Sparring)

Aux épreuves individuelles du Championnat du monde de karaté de la Fédération Mondiale de Karaté (FMK), les athlètes de chaque sexe sont classés selon un système de poids en cinq catégories: -50 kg, -55 kg, -61 kg, -68 kg et +68 kg pour les femmes, et -60 kg, -67 kg, -75 kg, -84 kg et +84 kg pour les hommes.

Compétition de Kata (ou Forme)

Les kata exécutés lors des épreuves sont choisis par les athlètes parmi les 75 katas définis par la FMK. Lors des tournois, les katas exécutés pour chaque match doivent être différents, de la première rencontre à la finale.

Points clés

Compétition de Kumite

Des coups de poings et de pieds aux énergies explosives sont portés sur les cibles permises. Les attaques n'atteignent cependant jamais le corps de l'adversaire, puisque les coups sont arrêtés à quelques millimètres de celui-ci grâce à un contrôle absolu. Les concurrents passent si vite de l'attaque à la défense, que seuls des observateurs attentifs peuvent dire qui à porté le premier son tsuki ou son keri. Il y a quatre façons de déterminer la victoire ou la défaite : (1) Si un athlète remporte huit points d'avance pendant la durée réglementaire du match, celui-ci est déclaré vainqueur. (2) En cas d'abandon, de violation de règles ou de disqualification de l'un des adversaires, l'autre obtient automatiquement la victoire. (3) Est déclaré vainqueur le combattant ayant obtrnu le plus de points à la fin du temps réglementaire. (4) S'il y a égalité à la fin du temps réglementaire, le vainqueur est déterminé par décision des juges.

Compétition de Kata

Les athlètes sont jugés non seulement par la puissance et la vitesse de leurs tsuki et keri, mais aussi par la compréhension de la signification, ou principe des kataqu'ils exécutenti. Le rythme,l'équilibre, le kime (ou puissance des coups) ; les prestations des concurrents dans lesquels tout cela est présent sont fascinants. Les règles actuelles de l'épreuve veulent que l'un des combattants porte une ceinture bleue et l'autre une ceinture rouge, chacun d'eux exécutant leurs kata à tour de rôle.Le résultat du match est déterminé par le système des drapeaux, par le total de drapeaux (rouge et vert) que lèvent cinq juges; le vainqueur est celui ayant le plus de drapeaux en sa faveur. Cependant, pour faciliter l'arbitrage, on envisage la mise en place du système des points aux jeux de Tôkyô, dans lequel le résultat est donné par la somme des points donnés par les cinq arbitres.

Histoire

Le karaté a été conçu en tant qu'art martial destiné à se défendre à mains nues. Les praticants utilisent ainsi toutes les parties de leurs corps, et des techniques tels que l'uke pour bloquer l'attaque des agresseurs, le tsuki pour donner des coups de poings, l'uchi pour attaquer avec le tranchant ou la paume de la main, le coude, ou encore le poignet, ou le nage pour faire tomber l'attaquant au sol.
Le Karate-dô est né dans le département japonais d'Okinawa, à une époque où celui-ci était encore le royaume de Ryûkyû. Cet art-martial s'est développé de manière indépendante en combinant le ti (littéralement main), un art du combat traditionnel d'Okinawa, avec les influences d'un autre art martial chinois appelé kenpô.
En se répandant dans le reste du monde, les pratiquants ont fait évoluer le karaté d'un ensemble de jutsu, ou techniques, à l'actuel dô, un chemin vers la connaissance de soi-même, tout en conservant les principes qu'enseigne cet art-martial japonais. L'idée à sa base est la “défense exclusive” ; la pensée caractéristique du karaté : “Le karaté n'attaque jamais en premier”, ainsi que l'attitude de ses pratiquants démontrent cet état d'esprit.
Le karaté s'est développé et répandu dans le département d'Okinawa autour de 1900, et était également au programme de l'éducation physique des collèges et des écoles normales.

Sites de Compétitions

  • Nippon Budokan

Sports Olympiques

Sports Paralympiques