Antidopage

Laisser un héritage de sport propre aux générations futures

Le dopage est un acte qui va non seulement à l'encontre des valeurs sportives telles que le fair-play et l'esprit d'équipe, mais il pose également de graves risques pour la santé et écorne la confiance du public dans l'intégrité du sport.

Pour protéger les sportifs sains, le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (Tokyo 2020) collabore étroitement avec les organismes concernés pour mettre en œuvre diverses activités de lutte contre le dopage dont les contrôles antidopage pendant les Jeux.

En plus de se concentrer sur les activités antidopage lors des Jeux, Tokyo 2020 vise à léguer au monde un héritage de sport propre à travers à ses opérations.

Cette page présente les activités antidopage menées avant et pendant les Jeux de Tokyo 2020.

Définition du dopage et des pratiques interdites.
Procédure de contrôle et personnel requis.

The Japan Anti-Doping Agency

Créée en 2001, l'Agence antidopage japonaise (JADA) est la seule agence spécialisée dans la gestion et l'opération des activités antidopage au Japon. Elle a pour mission de protéger l'intégrité du sport et les athlètes sains et de créer un modèle de référence de l'esprit de « franc-jeu ». JADA mène de manière proactive une série d'actions telles que la collecte, la gestion et l'octroi d'informations relatives à la lutte contre le dopage, l'éducation, la sensibilisation ou encore la recherche dans ce domaine, et enfin la réalisation de contrôles du dopage rigoureux.

Le 2 octobre 2017, Tokyo 2020 a signé un protocole d'accord avec la JADA. Les deux organisations se sont engagées à exploiter leurs ressources respectives et à tirer parti de l'expérience antidopage de la JADA. Les organisations travailleront de concert pour préparer les opérations des Jeux de Tokyo 2020 afin d'assurer leur réussite.

The Japan Anti-Doping Agency (Japanese)(Ouverture d'une fenêtre séparée)
PLAY TRUE 2020(Ouverture d'une fenêtre séparée)