À propos des Jeux Olympiques

Londres, ANGLETERRE – 6 avril 2011 : Le drapeau olympique et ses anneaux emblématiques photographié lors de la commission exécutive du CIO devant l’hôtel du Park Plaza Westminster Bridge.
Londres, ANGLETERRE – 6 avril 2011 : Le drapeau olympique et ses anneaux emblématiques photographié lors de la commission exécutive du CIO devant l’hôtel du Park Plaza Westminster Bridge.
2011 Getty Images / Dean Mouhtaropoulos

À propos des Jeux Olympiques 

Les Jeux Olympiques sont une manifestation quadriennale, internationale et multi-sport, célébrée par le monde entier. Les Jeux Olympiques ont lieu en été comme en hiver et leur ultime but est le développement humain et la paix mondiale, via la pratique du sport. Les Jeux de la XXIXe Olympiade se sont déroulés à Beijing en 2008 et ils comprenaient 302 épreuves dans 28 sports et ont rassemblé des athlètes venant de 204 nations et régions. Londres a été l'hôte des Jeux olympiques de 2012, commémorant d'inoubliables 30e Jeux Olympiques.

Les Jeux Olympiques de l'Antiquité

ATHENS - 1880: The Site of the Ancient Olympic Stadium in Athens, Greece. (Photo by Getty Images)
ATHENS - 1880: The Site of the Ancient Olympic Stadium in Athens, Greece. (Photo by Getty Images)
2002 Getty Images

Les Jeux Olympiques d'aujourd'hui trouvent leur origine dans l'Antiquité, il y a 2 800 ans. Également connue sous le nom d'« Olympiade », cet événement se déroulait dans la région d'Olympie dans la Grèce antique. Les opinions varient quant à leurs origines. Ce serait une compétition athlétique et artistique, doublée d'une célébration et d'un hommage rendu aux Dieux. De nombreux conflits ayant au fil du temps empêché le déroulement des Jeux Antiques, ils disparurent en 393 après J.–C.

Les Jeux Olympiques modernes

Baron Pierre de Coubertin (1863 - 1937), founder of the International Olympic Committee, circa 1925. (Photo by Fox Photos/Hulton Archive/Getty Images)
Baron Pierre de Coubertin (1863 - 1937), founder of the International Olympic Committee, circa 1925. (Photo by Fox Photos/Hulton Archive/Getty Images)

1 500 ans plus tard, en 1892, un pédagogue français, le Baron Pierre de Coubertin, initia un mouvement visant à faire renaître les Jeux Olympiques. L'idée du Baron de Coubertin de réinstaurer les Jeux Olympiques fut présentée au public lors d'un congrès international à Paris en juin 1894, et sa proposition fut approuvée à l'unanimité. Puis, deux ans plus tard, les inoubliables premiers Jeux Olympiques modernes eurent lieu à Athènes, en Grèce, berceau des Jeux olympiques antiques. 

Les cinq anneaux, symbole bien connu des Jeux Olympiques, furent également conçus par Pierre de Coubertin. Ils expriment la solidarité entre les cinq continents du monde.

Les Jeux Olympiques au Japon

Un pédagogue japonais du nom de Jigoro Kano, considéré comme le « père du Mouvement Olympique » de l'Archipel, était alors directeur de l'École Normale Supérieure de Tokyo (aujourd'hui connue sous le nom d'Université de Tsukuba) et il déployait d'énormes efforts pour le développement du judo. En 1909, Jigoro Kano devint le premier membre asiatique du CIO. Après cela, Jigoro Kano fonda l'Association des Sports Japonais dans l'optique d'une participation éventuelle du Japon aux Jeux Olympiques. En 1911, il organisa une compétition qualificative pour les Jeux Olympiques qui permit au sprinter Yahiko Mishima et au marathonien Shiso Kanaguri de participer à la Ve Olympiade qui eut lieu à Stockholm en 1912 – premiers Jeux Olympiques auxquels une délégation japonaise concourut.

L'Olympisme

Au cœur de l'Olympisme (l'esprit Olympique) proposé par Pierre de Coubertin est l'élévation de l'esprit et de l'âme en surmontant les différences de cultures et de nationalités, l'engagement en faveur de la fraternité, de la solidarité et du fair-play ; contribuant ainsi à la paix mondiale et à l'amélioration du monde. Cet idéal s'est transmis sans relâche jusqu'à aujourd'hui et Pierre de Coubertin est désormais vénéré comme le « Père des Jeux Olympiques ». Aux thèmes Olympiques centraux que sont le « sport » et la « culture », s'ajoute désormais celui de « l'environnement ». Les Jeux Olympiques offrent l'occasion d'attirer l'attention de la communauté internationale sur les enjeux environnementaux mondiaux.

Le Mouvement Olympique

LAUSANNE, SWITZERLAND - JANUARY 11: The Olympic Rings sit on display outside the International Olympic Committee (IOC) Headquarters on January 11, 2020 in Lausanne, Switzerland. (Photo by David Ramos/Getty Images)
LAUSANNE, SWITZERLAND - JANUARY 11: The Olympic Rings sit on display outside the International Olympic Committee (IOC) Headquarters on January 11, 2020 in Lausanne, Switzerland. (Photo by David Ramos/Getty Images)
2020 Getty Images

Le Mouvement Olympique est promu par le Comité International Olympique (CIO), lui-même guidé par la philosophie de l'Olympisme qui s'efforce de promouvoir la paix mondiale et l'amélioration de la société. Le Mouvement Olympique est soutenu partout dans le monde et la Charte Olympique stipule que les cinq anneaux entrelacés sont l'emblème du mouvement.  

Le CIO assume l'entière responsabilité du développement de l'Olympisme, conformément à la Charte Olympique. Le CIO reconnaît 205 pays et régions et organise les Jeux Olympiques d'été et d'hiver.

Les principales organisations

Le Mouvement olympique est promu par diverses personnes et organisations. Les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et les Fédérations Internationales (FI) sont également membres du Mouvement Olympique. Les CNO envoient leur délégation nationale aux Jeux Olympiques. Le Comité Olympique Japonais (COJ) est le CNO du Japon. Les FI sont les organisations sportives internationales qui régissent chaque sport spécifique et elles se réservent la pleine autorité sur le déroulement de leurs compétitions respectives pendant les Jeux. 

De plus, l'Académie Internationale Olympique (AIO) et les Académies Nationales Olympiques (ANO) sont toutes deux chargées d'organiser les activités éducatives et promotionnelles fondées sur les valeurs de l'Olympisme.

Les activités du Mouvement Olympique 

Les principales activités qui font partie du Mouvement olympique comprennent la lutte contre le dopage, la participation des femmes et le soutien financier. Le dopage, défini par l'utilisation d'agents augmentant la masse musculaire ou d'autres substances interdites qui améliorent la performance sportive, est non seulement illégal, mais peut aussi sérieusement altérer la santé des athlètes. C'est pourquoi le CIO a joué un rôle pivot en créant l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) pour combattre le dopage dans le sport.

Les femmes n'étaient pas autorisées à participer aux Jeux Olympiques de l'Antiquité et ce n'est qu'à l'occasion des premiers Jeux Olympiques modernes d'Athènes qu'elles ont été accueillies en tant que participantes. Grâce au mouvement féministes et aux efforts du groupe de travail du CIO, de nombreuses athlètes féminines participent maintenant aux Jeux. Via le programme d'aide « Solidarité Olympique », le CIO joue un rôle majeur dans le soutien financier aux athlètes et entraîneurs vivant dans des régions économiquement défavorisées. Les fonds sont affectés à des bourses d'études, à la construction d'installations sportives ainsi qu'à d'autres activités visant à améliorer l'expertise et la performance de tout un chacun.

 Une autre activité centrale du Mouvement olympique concerne les Jeux paralympiques - l'événement sportif suprême pour les athlètes ayant un handicap. Les Jeux Paralympiques sont organisés immédiatement après les Jeux Olympiques et le niveau des performances augmente à un rythme rapide.

Les Jeux Olympiques de Tokyo en 1964

TOKYO - OCTOBER 10:  General view as Yoshinori Sakai, a student born in Hiroshima on the day the first atomic bomb devastated the city, carries the torch up the stairs to light the cauldron during the opening ceremony for the 1964 Tokyo Summer Olympic Games in the National Stadium on October 10, 1964 in Tokyo, Japan. 5,151 athletes from 93 nations participated in the XVIII Olympiad. (Photo by Keystone/Getty Images)
TOKYO - OCTOBER 10: General view as Yoshinori Sakai, a student born in Hiroshima on the day the first atomic bomb devastated the city, carries the torch up the stairs to light the cauldron during the opening ceremony for the 1964 Tokyo Summer Olympic Games in the National Stadium on October 10, 1964 in Tokyo, Japan. 5,151 athletes from 93 nations participated in the XVIII Olympiad. (Photo by Keystone/Getty Images)

Le 10 octobre 1964, les Jeux de la XVIIIe Olympiades débutèrent lors de la cérémonie d'ouverture au Stade National Kasumigaoka. 5 133 athlètes venus de 93 nations et régions ont démontré leurs capacités exceptionnelles lors de 163 épreuves réparties dans 20 disciplines sportives.

Ces Jeux, les premiers jamais accueillis par l'Asie, furent un énorme succès. Parallèlement à cet événement historique, Tokyo a développé de manière spectaculaire ses infrastructures datant d'après-guerre, notamment par la construction du Metropolitan Expressway (voie express métropolitaine) et du réseau ferré Tokaido Shinkansen (ligne de train à grande vitesse).

Ce genre de progrès majeurs dans la capitale a servi de tremplin à une ère de croissance économique rapide au Japon et a montré au monde la reconstruction miraculeuse de ce pays.

Les athlètes qui ont inspiré le Japon

The three winners of the marathon event at the Tokyo Olympics stand side by side on the rostrum, 23rd October 1964. From left to right, they are Basil Heatley of Great British (silver), Abebe Bikila of Ethiopia (gold) and Kokichi Tsuburaya of Japan (bronze). Bikila also set a world record of 2 hours, 12.11 minutes.  (Photo by Keystone/Hulton Archive/Getty Images)
The three winners of the marathon event at the Tokyo Olympics stand side by side on the rostrum, 23rd October 1964. From left to right, they are Basil Heatley of Great British (silver), Abebe Bikila of Ethiopia (gold) and Kokichi Tsuburaya of Japan (bronze). Bikila also set a world record of 2 hours, 12.11 minutes. (Photo by Keystone/Hulton Archive/Getty Images)
2005 Getty Images

Les athlètes japonais se sont eux-mêmes remarquablement distingués en remportant 29 médailles, dont 16 médailles d'or, 5 d'argent et 8 de bronze. Parmi les moments les plus mémorables figure la médaille d'or de l'équipe féminine japonaise de volleyball grâce à sa victoire finale historique - sans perdre aucun set - contre la formidable et tenace équipe de l'URSS.

Nombreux aussi sont les athlètes étrangers devenus célèbres au Japon. C'est le cas, par exemple, de l'éthiopien Abebe Bikila, double champion olympique consécutif de marathon, et de la gymnaste tchécoslovaque Vera Caslavska, qui gagna le cœur de nombreux fans avec sa merveilleuse performance.

Réussites des Jeux de 1964

Les Jeux de 1964 n'ont pas seulement servi de moteur au développement urbain et à la croissance économique ; leur rôle dans la promotion du sport au Japon ne doit pas être négligé. A cette occasion, le sport est entré dans le quotidien des Japonais. La popularité du football amorça la création d'une ligue nationale et des clubs de sports commencèrent à fleurir partout à travers le pays.