La cérémonie de passation de la flamme délivre un message d’unité

Le président du Comité Héllénique Olympique Sypros Capralos remet la flamme à IMOTO Naoko qui représente le comité d'organisation de Tokyo 2020.
Le président du Comité Héllénique Olympique Sypros Capralos remet la flamme à IMOTO Naoko qui représente le comité d'organisation de Tokyo 2020.

La cérémonie d’Athènes, dont la taille a été réduite, a présenté des champions olympiques, des allocutions émouvantes et des messages d’espoir et d’unité. La flamme est désormais prête pour son voyage au Japon.

Le drapeau olympique a été hissé et les hymnes nationaux du Japon et de la Grèce ont été joués pour célébrer la passation de la flamme olympique, dans le stade panathénaïque d’Athènes. 

L’événement, qui a démarré à 11h30 (heure locale, UTC +2) ce jeudi 19 mars sous une météo venteuse mais ensoleillée, a considérablement été réduit en raison de la pandémie du coronavirus et les cérémonies culturelles grecques ou japonaises qui étaient prévues n’ont pas pu avoir lieu.

Mais toute l’émotion et la symbolique de la cérémonie était tout de même au rendez-vous.

Cérémonie de Remise de la Flamme Olympique de Tokyo 2020
37:12

Le relais de la flamme à travers la Grèce précédant la cérémonie de passation a été écourté en raison du coronavirus, mais les deux grandes prêtresse grecques sont entrées dans le stade pour regarder le champion olympique de gymnastique grec Eleftherios Petrounias apporter la flamme dans le stade. 

Il a couru sur la piste historique du stade avant de remettre la torche à la championne olympique de saut à la perche Katerina Stefanidi pour allumer le chaudron.

Le président du Comité Hellénique Olympique Spyros Capralos a adressé un message émouvant, centré autour du pouvoir de la flamme pour apporter de l’harmonie et de l’unité.

« Nous disons au revoir à ce grand symbole olympique, qui rassemble l’humanité, l’antiquité et les temps modernes » a-t-il déclaré. 

« J’espère que le périple de la flamme olympique dans votre pays apportera de la joie et de l’espoir au monde entier, qui souffre actuellement et fait face à de nombreux défis » - Le président du Comité Hellénique Olympique Sypros Capralos.

« L’espoir éclaire notre chemin », le slogan du relais de la flamme, est particulièrement adapté au message général concernant l’épidémie du coronavirus. 

L’homologue japonais de Spyros Capralos, MORI Yoshiro, a prononcé son discours par vidéo, exprimant ses regrets d’avoir dû annuler la représentation de danse de 140 enfants japonais pour célébrer la passation de la flamme en mettant en exergue l’unité entre la Grèce et le Japon. 

L’ancienne nageuse olympique japonaise IMOTO Naoko, qui vit en Grèce, a reçu la flamme du Comité Hellénique Olympique au nom du comité d’organisation de Tokyo 2020, avant de la transférer dans la lanterne en or rosé conçue pour l’événement, qui la transportera au Japon.

Avant de prendre sa retraite sportive, Naoko a contribué aux efforts humanitaires de l’ONU en tant qu’officielle dans plusieurs pays comme le Ghana, le Sierra Leone et le Rwanda. 

Les champions olympiques d’Athènes 2004 NOMURA Tadahiro (judo) et YOSHIDA Saori (lutte libre), initialement sélectionnés pour porter la flamme ) Athènes, ont exprimé à travers une vidéo leur enthousiasme pour la flamme qui va être transportée au Japon.

« Je suis désolé de ne pas pouvoir participer à la cérémonie de passation » a déclaré Yoshida.

« Cependant, les athlètes du monde entier s’entraînent dur pour préparer les Jeux Olympiques de Tokyo. J’ai hâte de voir la flamme olympique apporter leurs espoirs tout le long du périple de la flamme. »

La suite du programme

Vendredi 20 mars, l’avion décoré aux motifs des porteurs de la flamme nommé Tokyo 2020 Go transportera la flamme jusqu’au Japon.

Le relais de la flamme japonais sollicitera 10 000 coureurs et débutera à Fukushima, la région dévastée par le tremblement de terre de 2011 et la catastrophe nucléaire subséquente.

L'Histoire de la Flamme Olympique | 90 Secondes des Jeux
01:32

Par Olympic Channel