ZHANG Shan, la seule tireuse à remporter l'or en compétition mixte

Londres, ANGLETERRE - 20 avril 2012 : La Chinoise Shan Zhang lors des qualifications de l’épreuve de Coupe du monde de skeet féminin. C’était également le test-event des Jeux Olympiques de Londres 2012.
Londres, ANGLETERRE - 20 avril 2012 : La Chinoise Shan Zhang lors des qualifications de l’épreuve de Coupe du monde de skeet féminin. C’était également le test-event des Jeux Olympiques de Londres 2012.

Les Jeux Olympiques regorgent de champions, de records et de merveilleuses histoires mais le plus grand événement sportif du monde a également été le théâtre de scènes très originales, étranges, émouvantes, tristes ou cocasses. Chaque semaine, nous vous sortons des archives l’une de nos meilleures histoires. Cette semaine : Tokyo 2020 se penche sur la seule femme championne olympique de tir à avoir remporté l'or contre des athlètes masculins.

Le contexte

Le ball-trap comprend plusieurs disciplines, comme la fosse olympique par exemple, et le skeet en fait partie. Il est apparu pour la première fois au programme olympique à Mexico 1968, et jusqu'à Barcelone 1992, c'était une épreuve mixte ouverte aux hommes et aux femmes.

La tireuse de skeet, ZHANG Shan, est née dans la province du Sichuan en République populaire de Chine. Zhang a fait sensation à Barcelone en 1992, en devenant la première femme à remporter une épreuve de tir mixte dans l'histoire des Jeux Olympiques.

Elle a commencé à tirer au fusil de chasse à l'âge de 16 ans et en est immédiatement tombée amoureuse. Après un peu plus de six mois d'entraînement, Zhang était déjà considérée comme l'une des plus grandes tireuses de skeet du pays. Avoir découvert un tel talent est un grand honneur pour son entraîneur.

En 1989, Zhang a remporté le titre de championne du monde de skeet, en individuel et en équipes.

C'est là que la tireuse chinoise a commencé à se faire connaître.

Le moment historique

Mais c'est à Barcelone 1992 qu'elle est entrée dans l'histoire, lors de la dernière épreuve de skeet mixte. Soixante tireurs participaient à cette épreuve, dont seulement sept femmes.

Lors du tour de qualification, Zhang a touché les 150 cibles. C'est la seule tireuse qui s'est qualifiée pour la demi-finale parmi 24 participants.

En demi-finale, elle a réitéré un score parfait en atteignant 200 cibles. Cette brillante performance lui a permis de battre le record olympique et d'égaler le record du monde.

Deux ans plus tard, Zhang déclare à la télévision : « Je suis très contente d'avoir pu faire cette performance incroyable : À cette époque, je n'étais plus moi, j'étais comme une machine suivant un programme prédéterminé. »

Six tireurs se sont battus pour les médailles lors du dernier tour. Sentant la fatigue et la pression monter, la précision de Zhang a diminué. Mais bien qu'elle ait manqué deux cibles, aucun des concurrents masculins n'a pu la rattraper. Elle a remporté la médaille d'or avec un score de 223, devenant ainsi la première et la dernière tireuse à remporter l'épreuve olympique de skeet mixte au fusil de chasse de l'histoire.

Lors de la cérémonie de remise des médailles, Zhang a été portée par les médaillés d'argent et de bronze. Cette scene mémorable a été immortalisée par le légendaire tireur chinois XU Haifeng, qui a remporté la toute première médaille d'or olympique pour la République populaire de Chine aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984.

Les conséquences

Après les Jeux de Barcelone, l'union internationale de tir (devenue l'ISSF en 1998) a interdit aux femmes de concourir avec les hommes. Pendant les huit années suivantes, l'épreuve de skeet est restée au programme des Jeux Olympiques, mais uniquement pour les athlètes masculins.

En conséquence, Zhang s'est temporairement retirée de la discipline. Elle a poursuivi ses études à l'université du Sichuan.

Cependant, lorsque le CIO a annoncé que l'épreuve féminine de skeet serait au programme de Sydney 2000, Zhang a recommencé à s'entraîner. Elle est devenue la première athlète de l'équipe nationale chinoise de tir à s'assurer une place à Sydney 2000 en remportant le titre de skeet féminin à la Coupe du monde de tir du Caire en 1998.

Malheureusement, Zhang n'a pas réussi à retrouver sa forme d'antan à Sydney, terminant huitième au tour de qualification et ratant la finale.

Quatre ans plus tard, Zhang n'a pas pu se qualifier lorsqu'elle a participé aux sélections nationales pour Athènes 2004.

Après ces déceptions, Zhang a déclaré à la télévision : « J'adore le tir, je peux donc accepter tout ce que ce sport m'a apporté. »

Avec une page d'histoire déjà écrite et une famille heureuse, Zhang a pu laisser derrière elle sa carrière sportive et vivre une vie plus tranquille. Mais jusqu'en 2018, elle a continué à participer à des compétitions de tir.

Zhang a toujours apprécié la compétition plus que les résultats et grâce à cette mentalité, les bons résultats sont toujours arrivés.

Elle a de nouveau participé au Championnat du monde de tir au fusil en 2007, remportant l'épreuve de skeet par équipe et battant le record du monde. Aux Jeux asiatiques de 2010 à Guangzhou, la femme de 42 ans a de nouveau remporté la médaille d'or du skeet par équipe.

Sa dernière grande compétition a été les XIIIe Jeux Nationaux, où elle a remporté une médaille d'argent à 49 ans.

Elle a dit un jour en plaisantant :

S'il y a une vieille sur le champ de tir, ce sera moi. Le skeet fait partie de ma vie. Peut être même toute ma vie. Le tir a tout changé pour moi.

J'aime ce sport. Je ne pense pas pouvoir arrêter de mon vivant.