Watanabe Osamu, l'homme qui ne pouvait pas perdre

Le Japonais Osamu Watanabe lors de Tokyo 1964 en lutte libre 57-63 kg, avec son entraîneur.
Le Japonais Osamu Watanabe lors de Tokyo 1964 en lutte libre 57-63 kg, avec son entraîneur.

En octobre 1964, Tokyo a accueilli ses premiers Jeux Olympiques. Pour célébrer cet anniversaire, Tokyo 2020 vous fait revivre les moments les plus incroyables et spectaculaires qui se sont déroulés il y a 56 ans. Dans cet épisode, revenons sur Watanabe Osamu, sa série de victoire et sa médaille d'or olympique.

Le contexte

WATANABE Osamu est peut-être l'un des meilleurs lutteurs à jamais participé aux Jeux Olympiques.

Né à Wassamu, Hokkaido, le 21 octobre 1940, Watanabe a grandi dans la maison d'un marchand de pierres. Enfant, il aidait son père à charger et décharger des pierres de 50 kg. Plus tard, en raison de la mauvaise santé de son père, sa mère ouvrit un magasin de tofu où Watanabe prit l'habitude de moudre le soja avec un moulin à pierre, ce qui lui permit d'acquérir de la force.

Au départ, Watanabe voulait être sumo, mais il était trop petit, alors il a commencé la lutte au lycée. C'était à peu près à l'époque où Ikeda Mitsuo, également originaire d'Hokkaido, a remporté l'or dans l'épreuve de lutte en -73 kg aux Jeux Olympiques de Melbourne 1956.

C'est alors que Watanabe a décidé qu'il voulait aller aux Jeux olympiques.

Il a cependant échoué dans sa tentative de participer aux JO de Rome 1960. Sato Tamiji a été choisi comme représentant olympique dans la division de poids de Watanabe. À l'âge de 20 ans, le jeune homme a décidé de se rendre à Tokyo quatre ans plus tard, en 1964.

Avant les Jeux de Tokyo, Watanabe a commencé à s'entraîner avec Hatta Ichiro, considéré comme le père de la lutte japonaise. Cependant, l'athlète olympique de Los Angeles 1932 utilisait des méthodes d'entraînement qui ne seraient pas autorisées aujourd'hui comme le challenge du regard avec un lion, qui consistait ni plus ni moins à rester dans une cage avec des lions.

Plus tard, deux ans à peine avant les Jeux Olympiques de Tokyo, Watanabe a fait ses débuts internationaux, et lorsqu'il mettait un pied sur le tapis, il était imbattable. Lors des Championnats amateurs américains de 1962 à New York, il a remporté ses six combats, s'assurant la victoire en 10 minutes.

Watanabe a également remporté les Championnats du monde de 1962 et 1963 dans la catégorie des -63 kg.

Le Japonais Osamu WATANABE lors des Jeux de Tokyo 1964 en lutte libre -63 kg.
Le Japonais Osamu WATANABE lors des Jeux de Tokyo 1964 en lutte libre -63 kg.
© 1964 / Kishimoto/IOC

Tokyo 1964

Watanabe se dirigeait vers les Jeux Olympiques en tant que favori, et personne ne pouvait lui arriver à la cheville.

Malgré la pression pour gagner une médaille d'or, Watanabe était confiant.

Ses trois premières victoires ont été obtenues sur des chutes, plaquant ses adversaires au sol. Le dernier tour a vu les trois combattants restants se livrer à une compétition par tour. Tout d'abord, Watanabe a battu le médaillé d'argent de Rome 1960, Stancho Ivanov. Ensuite, l'homme qui se trouvait entre Watanabe et la médaille d'or était Nodar Khokhashvili de l'Union Soviétique.

Mais le Japonais a remporté sa 186e victoire qui lui a permis de glaner le graal olympique.

« Gagner a été le meilleur moment de ma vie », a-t-il déclaré à Sasakawa Sports Foundation en 2012.

Pour ses premiers et seuls Jeux Olympiques, le lutteur de 1,60 m n'a jamais été inquiété.

Après Tokyo 1964, à l'âge de 23 ans seulement, Wanatabe a pris sa retraite avec un record de 186 victoires consécutives et aucune défaite. Il a été le premier champion olympique à prendre sa retraite sans concéder un seul point.

Le Japonais Osamu WATANABE lors des qualifications de Tokyo 1964 en lutte libre -63 kg hommes, contre le Bulgare Stancho Ivanov KOLEV.
Le Japonais Osamu WATANABE lors des qualifications de Tokyo 1964 en lutte libre -63 kg hommes, contre le Bulgare Stancho Ivanov KOLEV.
© 1964 / Kishimoto/IOC

La suite de l'histoire

Après les Jeux Olympiques, Watanabe a rejoint Dentsu, une société internationale en publicité et relations publiques. Cependant, en 1970, il a participé à un combat dans un tournoi de lutte japonais.

Il y a remporté son 187e combat consécutif.

À 47 ans, Watanabe est sorti de sa retraite, espérant représenter le Japon aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988. Il s'était entraîné pendant un an en amont. Cependant, juste avant les qualifications, il a subi une blessure au dos.

Il a été averti que de nouvelles blessures pourraient lui être fatal. Ce à quoi Watanabe a répondu : « Peu importe si j'y passe. »

Watanabe a remporté ses combats du premier et du deuxième tour du All Japan Wrestling Championship, mais a finalement perdu au troisième tour. Sa série de 25 ans de victoires a pris fin.

Tout au long de sa carrière, le lutteur a connu 189 victoires et une seule défaite.

Bien que 56 ans se soient écoulés depuis sa victoire olympique au Komazawa Gymnasium, Watanabe, 76 ans, a déclaré dans une interview l'année dernière qu'il était toujours en pleine forme, allant « à la salle de sport tous les jours. »