Trois Français sélectionnés pour Tokyo 2020

Rio de Janeiron BRÉSIL - 10 août 2016 : Jean-Baptiste Bernaz lors de la compétition de laser des Jeux de Rio 2016.
Rio de Janeiron BRÉSIL - 10 août 2016 : Jean-Baptiste Bernaz lors de la compétition de laser des Jeux de Rio 2016.

La Fédération Française de Voile a annoncé la sélection de trois nouveaux navigateurs pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

« Il est important de poursuivre la sélection des sportifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo ». Voici une partie du message de la Commission consultative des sélections olympiques (CCSO) qui a annoncé la sélection de trois marins français pour Tokyo 2020 dans cette période particulière. 

Le véliplanchiste Thomas Goyard représentera la France en RS :X, et Jean-Baptiste Bernaz et Marie Bolou navigueront en laser sur les eaux japonaises.

View this post on Instagram

🎟 Malgré les restrictions sanitaires liées au Coronavirus, et parce qu’il est important de poursuivre la sélection des sportifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo, la Commission consultative de sélections olympiques (CCSO) s’est entretenue par visioconférence hier et vient d’annoncer la sélection de trois nouveaux marins de l’Equipe de France 🇫🇷 pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 🤩 ! #AmbitionJapon 🗻 Thomas Goyard (A.Caledonienne P.A.V) en RS :X Masculin 🗻 Jean-Baptiste Bernaz (CN Sainte-Maxime) en Laser Masculin 🗻 Marie Bolou (SR Douarnenez) en Laser Féminin 🎨 by @thesportingdesigner . . #sailing #ocean #sea #tbt #yachting #nautical #water #photography #sailor #boats #beach #gokite #adventure #sun #travel #yacht #sailboat #boat #sail #nature #instasailing #picoftheday #bestpic #france

A post shared by FFVoile (@ffvoilefra) on

Thomas Goyard avait fait un grand pas vers la sélection en terminant à la troisième place des Championnats du monde de voile RS :X en février dernier, derrière les deux intouchables néerlandais Kiran Badloe et le double champion olympique (Londres 2012 et Rio 2016) Dorian van Rijsselberghe.

Pour Jean-Baptiste Bernaz, ce sera une quatrième participation olympique, après une huitième place à Pékin 2008, une dixième place à Londres 2012 et une cinquième place à Rio 2016. Un podium serait donc un accomplissement de grande classe pour le navigateur de 32 ans.

En revanche, ce sera une première participation olympique pour Marie Bolou. Un rêve qui se réalise, comme elle l’a confié au journal Ouest-France : « Je ne suis pas sûre de réaliser encore que je suis sélectionnée ! Les Jeux c’est pour moi un rêve de petite fille, je regardais toutes les épreuves à la télévision en me disant que c’était le Graal. Je suis forcément heureuse de représenter la France, de vivre cette expérience avec les meilleurs sportifs du monde. »