Souvenirs de Tokyo 1964 

Remembering Tokyo 1964

Il y a 55 ans jour pour jour, tous les yeux étaient tournés vers Tokyo qui s’apprêtait pour la Cérémonie d’Ouverture des Jeux Olympiques 1964. C’était alors la première fois que les Jeux étaient organisés dans une ville d’Asie, mettant en exergue aux yeux du monde le Japon moderne. 

5133 athlètes venus de 93 nations se sont retrouvés à Tokyo et ont montré leurs qualités lors de 163 compétitions olympiques dans 20 sports. Le judo et le volley-ball faisaient leur première apparition aux Jeux Olympiques, tout comme le pentathlon féminin, ajouté au programme de l’athlétisme.

Entrer dans l’Histoire 

Les Jeux 1964 sont entrés dans l’histoire comme étant les premiers accueillis par une ville d’Asie. Leur impact n’a pas seulement porté sur le sport japonais mais aussi sur de multiples aspects de la société.  

Si la Cérémonie d’Ouverture fut un grand moment avec des feux d’artifice, des ballons et la culture japonaise mise en avant, l’un des moments le plus mémorables fut sans aucun doute lorsque le porteur de la torche Yoshinori Sakai a monté les escaliers et allumé le Chaudron Olympique.

International Olympic Committee

Sakai est né dans la ville de Miyoshi, le jour même de l’explosion de la bombe atomique à Hiroshima, 60 kilomètres au nord de sa ville. Cependant, ce talenteux athlète, qui a remporté les Jeux d’Asie 1966, n’a jamais participé aux Jeux Olympiques.  

Les Jeux furent un franc succès pour le Japon et parmi les résultats les plus importants pour les hôtes, la victoire de l’équipe féminine de volley-ball en trois sets secs face à l’URSS a sans doute été la plus marquante. Mais l’or glané par le lutteur Osamu Watanabe était également notable, achevant une carrière qui le vit invaincu en compétition.

Par ailleurs, Takehide Nakatani est aussi entré dans l’histoire en devenant le tout premier médaillé d’or Olympique en judo.  

Ceux qui ont eu la chance de suivre ces Jeux se souviendront indiscutablement du Marathonien éthiopien Adebe Bikila qui remporta sa deuxième médaille d’Or consécutive après Rome 1960 ou de l’Américain Billy Mills qui remporta la première et unique médaille d’or sur le 10 kilomètre pour son pays.

International Olympic Committee

Faire l’histoire de nouveau à Tokyo 

Les Jeux de Tokyo 1964 ont complètement transformé le Japon et à moins de 300 jours de Tokyo 2020, le pays est prêt pour une nouvelle transformation au travers des Jeux. 

Tokyo va accueillir les Jeux Olympiques d’été pour la deuxième fois, une première pour une ville d’Asie. 

Cependant, le nombre d’athlètes et de pays participants a considérablement augmenté depuis 1964, avec quelque 11 000 athlètes et 206 pays représentés à Tokyo l’été prochain. 

Les athlètes se battront dans 339 compétitions pour 33 sports, quatre d’entre eux faisant leur première apparition dans le programme : le karaté, l’escalade, le skateboard et le surf. De plus, le baseball/softball fait son retour sur la scène olympique, après 12 ans d’absence.    

Ces Jeux seront également les plus équilibrés en matière de genre, puisque 49% des athlètes sont des femmes. 

Les spectateurs qui auront la chance d’assister aux Jeux l’an prochain auront quelques relents de l’édition de 1964, puisque cinq sites de l’époque seront réutilisés : le gymnase national Yoyogi, le Nippon Budokan, le Parc équestre, le Gymnase métropolitain de Tokyo et le port de plaisance Enoshima.

Tokyo offrira un accueil unique aux athlètes, aux entraîneurs, aux familles et aux fans qui se rendront sur place pour les Jeux : omotenashi, qui peut se traduire par « hospitalité japonaise »._ Omotenashi_ est unique, aucun visiteur n’a jamais vécu cela auparavant, d’être accueillis à bras ouvert par toute la population japonaise. 

Tokyo 2020 veut promouvoir le changement partout dans le monde et laisser un héritage positif pour les générations futures.