Sarah Sjöström, la meilleure nageuse suédoise qui se cachait pour éviter les entraînements

La Suédoise Sarah Sjostrom remporte la médaille d'or et établit un nouveau record du monde lors de  la finale du 100 m papillon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
La Suédoise Sarah Sjostrom remporte la médaille d'or et établit un nouveau record du monde lors de la finale du 100 m papillon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

Vous-êtes vous déjà demandé ce qu’étaient vos athlètes favoris avant qu’ils ne deviennent des grands champions ? Chaque semaine, Tokyo 2020 vous replongera avec des vidéos uniques dans le passé des plus grands athlètes olympiques de l’histoire, avant qu’elles ne soient devenues des superstars.

Fiche d’identité

  • Name: Sarah Fredrika Sjöström
  • Âge : 27 ans
  • Nationalité : Suédoise
  • Profession : Nageuse

Principaux faits d’armes ?

Si Michael Phelps reste la référence de la natation masculine, Sarah Sjöström est sans aucun doute son équivalent féminin.

Son nom rime avec le succès, et on ne compte plus ses nombreux résultats : records du monde, championnats du monde, et victoires olympiques.

Elle détient actuellement le record du monde dans six épreuves : 50 m nage libre (grand bassin), 100 m nage libre (grand bassin), 200 m nage libre (petit bassin), 50 m papillon (grand bassin) et le 100 m papillon (grand et petit bassin).

Elle a gagné la Coupe du monde en 2017 et 2018 et remporté 10 médailles d'or individuelles aux Championnats du monde.

À Rio 2016, Sjöström a été la première femme suédoise à remporter une médaille d'or en natation aux Jeux Olympiques, dans l'épreuve du 100 m papillon, où elle a également battu le record du monde en réalisant un temps de 55,48 secondes.

Lors de ces mêmes Jeux Olympiques, elle a également remporté la médaille d'argent dans le 200 m nage libre et le bronze dans le 100 m nage libre. Rio 2016 étaient ses troisièmes Jeux Olympiques - après Pékin et Londres - mais les premiers où elle est montée sur le podium.

Pour couronner le tout, elle est connue comme la « Reine de la nage libre ». Elle a été nommée à deux reprises nageuse de l'année de la FINA.

Le saviez-vous ?

Sjöström a commencé par le football et le handball et s'est mise à la natation à l'âge de neuf ans. Influencée par sa meilleure amie d'école, elle a rejoint un club de natation car elle voulait passer plus de temps ensemble.

À l'époque, elle n'aimait pas du tout être dans l'eau.

« Quand j'ai commencé, je n'aimais pas nager. Je détestais avoir de l'eau dans mes lunettes. Je n'aimais pas avoir froid, alors je me cachais dans les douches », racontait-elle à Olympic Channel.

Cinq ans plus tard, elle remporte son premier titre de championne d'Europe, à seulement 14 ans.

Aujourd'hui, elle n'excelle pas seulement en natation, mais s'est également lancée dans l'escalade sportive, l'un des nouveaux sports de Tokyo 2020.

« Cela aide à la force des bras. Mais je ne participerai pas aux Jeux Olympiques. Je sais que c'est une nouvelle discipline et j'en ai parlé en plaisantant sur les réseaux sociaux », a-t-elle déclaré à Olympic.org.

Que devient-elle ?

Sjöström a perdu son titre de championne du monde du 100 m papillon aux Championnats du monde de la FINA 2019, bien qu'elle ait remporté quatre des cinq éditions précédentes.

La nageuse Suédoise a cependant remporté l'or sur 50 m papillon, deux médailles d'argent sur 50 m nage libre et 100 m papillon, et deux médailles de bronze sur 100 m et 200 m nage libre.

Et c'est la raison pour laquelle on l'attend au tournant a Tokyo 2020.

« Je sais ce qui m'attend là-bas », a-t-elle déclaré à Olympic.org. « Tokyo est l'une de mes villes préférées, et je sais que je vais m'y amuser quoi qu'il arrive. Je pense que je me suis beaucoup entraînée et j'ai confiance dans le travail que j'ai accompli. J'espère que les résultats viendront avec. »

« Je pense que les Jeux Olympiques en eux-mêmes sont un défi assez grand. Après tout, les Jeux Olympiques n'ont lieu que tous les quatre ans, et être en forme pour réaliser des performances de haut niveau à ce moment précis est un défi en soi. Mais cela fait un moment que je n'ai pas fait de RP (Record personnel), donc cela pourrait être un bon défi pour la saison à venir », a-t-elle déclaré à FINA.org.

Mais dans son cas, le record personnel signifie battre un record du monde.

« Oui, c'est vrai. Okay, l'objectif est de nager à nouveau dans les records du monde », a-t-elle admis.

À nous de prendre notre mal en patience avant Tokyo 2020 pour voir si Sjöström dépassera une fois de plus ses propres limites.

Sarah Sjostrom à 17 ans
06:21