Retour vers le passé : La malédiction des haies

Barcelone, ESPAGNE : 6 août 1992 : L’Américaine Gail Devers chute sur la dernière haie de la finale du 100 m haie des Jeux Olympiques de Barcelone 1992.
Barcelone, ESPAGNE : 6 août 1992 : L’Américaine Gail Devers chute sur la dernière haie de la finale du 100 m haie des Jeux Olympiques de Barcelone 1992.

Les Jeux Olympiques regorgent de champions, de records et de merveilleuses histoires mais le plus grand événement sportif du monde a également été le théâtre de scènes très originales, étranges, émouvantes, tristes ou cocasses. Chaque semaine, nous vous sortons des archives l’une de nos meilleures histoires. Aujourd’hui, nous vous racontons l’histoire olympique difficile de Gail Devers avec les haies.

Une première malchanceuse

L’aventure de Gail Devers aux Jeux Olympiques a débute en 1992 à Barcelone. Elle se lançait alors en finale du 100 m haies avec le statut de favorite, aux côtés de Yordanka Donkova. Elle avait réalisé une saison 1991 remarquable après être sortie guérie de la maladie de Basedow un an plus tôt. Quelques jours avant la finale, Devers a remporté la finale du 100 m, devançant Juliet Cuthbert de quelques millimètres. 

Elle était donc destinée à remporter une seconde médaille d’or… jusqu’à la dernière haie. La sprinteuse américaine a percuté le dernier obstacle avant de chuter, et de laisser la victoire à la Grecque Voula Patoulidou.

Le parcours olympique semé d'embûches de Devers
04:43

Une seconde tentative trop lente

Devers n’est pas le genre de personne à abandonner. Pendant les quatre années qui ont suivi, elle a remporté toutes les compétitions possibles dans sa discipline favorite, notamment les Championnats du monde 1993 et 1995. À Atlanta 1996, elle était donc une nouvelle fois favorite, dans son pays. Une fois de plus, elle a triomphé lors du 100 m en battant Merlene Ottey dans la finale la plus disputée de l’histoire. Mais elle a de nouveau échoué sur le 100 m haies, terminant seulement quatrième.

Troisième et quatrième tentative : blessée

Vous pourriez penser que Devers aurait tranquillement laissé la malédiction gagner sans se battre. Eh bien non. Âgée de 33 ans, Gail Devers se rendait à Sydney 2000 dans la peau de la sprinteuse la plus rapide, ayant remporté les Championnats du monde un an plus tôt en 100 m haie. Elle a même amélioré son record personnel à 12,33 s. Rien ne pouvait donc l’arrêter ? 

Malheureusement, toutes les histoires n’ont pas forcément une fin heureuse. À cette occasion, son rêve olympique s’est arrêté en demi-finale en raison d’une déchirure aux ischios-jambiers. « Aujourd’hui, une autre personne était destinée à briller. Mais cela ne veut pas dire que le ‘rêve de Devers est terminé’ » avait-elle commenté. Après trois tentatives, elle désirait toujours une médaille olympique en 100 m haies. Et elle a encore essayé à Athènes 2004, âgée de 37 ans.

Mais une blessure au mollet l’a empêché de se qualifier pour la finale… Devers a terminé sa carrière avec trois médailles d’or olympiques, mais ses souvenirs des JO doivent tout de même lui laisser un goût amer.