Retour à Rio : MIZUTANI Jun, une inspiration pour toute une génération

Rio de Janeiro, BRESIL - 15 août 2016 : Le Japonais Jun Mizutani contre l'Allemand Timo Boll lors de la demi-finale par équipes masculines des Jeux Olympiques de Rio.
Rio de Janeiro, BRESIL - 15 août 2016 : Le Japonais Jun Mizutani contre l'Allemand Timo Boll lors de la demi-finale par équipes masculines des Jeux Olympiques de Rio.

Le Japon a remporté un total de 41 médailles (12 en or, 8 en argent et 21 en bronze) aux Jeux olympiques de Rio 2016, mais quelles pensées ont traversé l'esprit des athlètes japonais lorsqu'ils sont apparus sur la plus grande scène du sport ? Dans cette série, nous revenons sur les incroyables moments de Rio 2016, encore frais dans la mémoire du prochain pays hôte.

Tennis de Table: Petite Finale hommes | Replay de Rio 2016
51:44

« Yosshaaaah ! » crit MIZUTANI Jun, les poings en l'air alors qu'il s'effondrait sur le sol dans un moment d'allégresse. Le retour de Vladimir SAMSONOV était dans le filet, permettant à Mizutani de remporter enfin la médaille de bronze lors de ses troisièmes Jeux Olympiques, un exploit sans précédent dans l'histoire du tennis de table japonais, en simple masculin et féminin.

Mizutani était supérieur pendant tout le match. Suivant sa propre conviction que la clé de la victoire était de prendre rapidement l'avantage, il a remporté le premier et le deuxième set. Bien qu'il ait perdu le troisième set, au quatrième, il a fait preuve d'un talent exceptionnel, notamment avec un retour fulgurant qui lui a valu un point précieux, le mettant à un set du bronze.

Au cinquième set, chaque point semblait de plus en plus difficile à marquer à mesure que la victoire approchait. « Samsonov a gagné chacun de ses points sans effort, et j'ai dû frapper cinq ou six balles pour marquer des points », a commenté Mizutani.

Néanmoins, lors de la balle de match à 10-8, Mizutani a tout donné, sachant qu'il aurait des regrets pour le reste de sa vie s'il ne parvenait pas à marquer ce dernier point. L'excitation a été immédiatement suivie d'un pur moment de jubilation.

Tandis que Mizutani était allongé sur le dos, savourant les premières secondes qui ont suivi sa victoire, les souvenirs de sa longue carrière de joueur de tennis de table, avec tous les matchs et les entraînements, lui sont revenus à l'esprit.

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 14 août 2016 : Des fans prennent des photos avec le Japonais Jun Mizutani lors du quart de finale de tennis de table entre le Japon et Hong Kong
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 14 août 2016 : Des fans prennent des photos avec le Japonais Jun Mizutani lors du quart de finale de tennis de table entre le Japon et Hong Kong
Lars Baron/Getty Images

Son premier fait d'arme a été de participer au Championnat du monde de tennis de table en avril 2005, à l'âge de 15 ans et 10 mois. Lors des Championnats de tennis de table du Japon, il a remporté la victoire à huit reprises en dix ans, à partir de 2007.

Bien qu'il soit champion de tennis de table au Japon, Mizutani n'a pas réussi à battre les meilleurs joueurs mondiaux lors des deux derniers Jeux Olympiques, puisqu'il a été battu au troisième tour des Jeux de Pékin en 2008 et en huitième de finale des Jeux de Londres en 2012. Il a été particulièrement affecté par sa défaite à Londres 2012, car il était annoncé comme favori avec son statut de tête de série n°3.

Mizutani n'a plus pratiqué le tennis de table pendant les mois qui ont suivi les Championnats du monde de tennis de table de 2013, où il a été battu au premier tour.

« Mon style jeu était chaotique après Londres 2012. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser que ma carrière était dans une spirale descendante dont je ne me remettrais peut-être jamais. Cela m'a conduit au plus bas niveau de ma vie sportive », se souvient-il.

Après s'être demandé à plusieurs reprises si c'était vraiment le bon moment pour arrêter, il a réalisé que son véritable désir était de « réaliser plus sur la scène mondiale ».

La même année, Mizutani a engagé un entraîneur personnel et évolué dans le championnat russe. Il a retrouvé de la confiance en recommençant à gagner, et sa présence dans le top 10 mondial est restée quasi constante depuis 2014.

Il a décidé de relever le défi de participer aux Jeux Olympiques de Rio 2016 avec la conviction qu'il était capable de faire une belle performance.

Mental & inspiration

Mizutani a changé d'état d'esprit par rapport aux deux derniers Jeux en adaptant une mentalité complètement nouvelle et inébranlable. Après sa défaite contre le Chinois MA Long en demi-finale (le futur champion), il est resté suffisamment déterminé pour tirer les leçons de sa défaite et apporter des améliorations dans le match pour le bronze qui a suivi.

« Je pouvais voir que Samsonov était tendu, et j'ai réussi à garder mon sang-froid », a-t-il déclaré, et il a même ajouté : « Ma Long m'a aidé à progresser dans cette demi-finale ».

Une médaille remportée aux dépens des joueurs chinois, les meilleurs de la planète, ne manque pas d'accélérer la progression des joueurs japonais. En effet, les jeunes talents pourront suivre la voie tracée par Mizutani, encouragés par le fait qu'un joueur japonais peut effectivement remporter une médaille.

« À l'avenir, nous serons en mesure de battre les joueurs chinois. Nous travaillons dur pour atteindre cet objectif », a déclaré le médaillé de bronze.

Le Japon continue de poursuivre son rêve, et Mizutani a montré à Rio qu'il était réalisable. Sa médaille de bronze annonce une nouvelle ère de pongistes japonais talentueux et ne manquera pas de servir de référence aux jeunes joueurs en herbe.