Retour à Rio : BAKER Mashu, obsédé par la conquête de l'or, revisite le judo

Gold medallist Mashu Baker of Japan stands on the podium during the medal ceremony for the Men's -90kg Judo at the Rio 2016 Olympic Games (Photo by Patrick Smith/Getty Images)
Gold medallist Mashu Baker of Japan stands on the podium during the medal ceremony for the Men's -90kg Judo at the Rio 2016 Olympic Games (Photo by Patrick Smith/Getty Images)

Le Japon a remporté un total de 41 médailles (12 en or, 8 en argent et 21 en bronze) aux Jeux olympiques de Rio 2016, mais quelles pensées ont traversé l'esprit des athlètes japonais lorsqu'ils sont apparus sur la plus grande scène du sport ? Dans cette série, nous revenons sur les incroyables moments de Rio 2016, encore frais dans la mémoire du prochain pays hôte.

LE JAPONAIS BAKER RAFLE L'OR EN JUDO 90KG HOMMES
02:05

Résultat de la finale du judo masculin 90 kg

BAKER Mashu (Japon)

(Victoire de Yusei, yuko, ō-uchi-gari)

Varlam LIPARTELIANI (Géorgie)

Malgré les huées de la foule, BAKER Mashu arborait un sourire radieux. Sa victoire est le résultat d'une lutte acharnée dans son style si unique, faisant absolument tout pour gagner cette médaille d'or.

« L'idéal aurait été de terminer le combat sur un finish explosif, mais je savais très bien qu'une médaille d'or est très différente d'une médaille d'argent, à tel point que j'ai dû me battre de cette façon après avoir inscrit un point », a révélé Baker.

Le judoka japonais, qui avait atteint la finale en remportant tous ses combats avec un ippon, s'est assuré un yuko (avantage) sur un ō-uchi-gari (grand fauchage intérieur) au bout de deux minutes.

À la moitié du temps réglementaire il conservait son adversaire géorgien à distance sans tenter aucune attaque. Il savait que même s'il était pénalisé d'un shido (pénalité mineure), il aurait gardé l'avantage au score. La foule grondait, huant sa passivité, mais cela ne l'a pas perturbé, convaincu que ce style peu chevaleresque faisait partie intégrante de sa stratégie.

Au Japon, où l'attaque est considérée comme une vertu au judo, Baker est considéré comme un nouveau type de judoka. Au lycée, il était initialement dans la catégorie des 66 kg, mais les mouvements et les techniques qu'il a appris sont également applicables aux combats dans la catégorie des 90 kg. Sa posture défensive consistant à se pencher vers l'avant est l'une de ses marques de fabrique. Tout en ayant une forte obstination pour les victoires par ippon, il est aussi assez polyvalent pour utiliser tous les moyens nécessaires à la victoire. Lors de la finale des Jeux de Rio 2016, il a gagné en marquant le premier, menant au score, et en optant pour la défense sur le reste du combat, comme prévu.

« Je me suis entraîné dur pour mettre en œuvre mon plan de jeu qui consiste à marquer tôt et à défendre mon score jusqu'à la fin. Et la médaille d'or a été le résultat de mes efforts », a déclaré Baker.

Le Japonais BAKER Mashu contre le Serbe Aleksandar Kukolj lors de la compétition de judo -90 kg des Jeux de Rio 2016.
Le Japonais BAKER Mashu contre le Serbe Aleksandar Kukolj lors de la compétition de judo -90 kg des Jeux de Rio 2016.
Photo de Elsa/Getty Images

La devise de Baker en tant que judoka a été de trouver le meilleur moyen de gagner et de devenir plus fort. Immédiatement après avoir été sélectionné pour représenter le Japon aux Jeux de Rio 2016, il a demandé à TAKEUCHI Toru, qui l'avait entraîné au lycée, de devenir son coach personnel.

« À ce moment-là, presque personne ne me donnait d'instructions strictes. Je savais que M. Takeuchi serait assez franc pour signaler mes points faibles. Je voulais aussi revenir aux bases de mon judo avant d'aller aux Jeux Olympiques », a expliqué Baker.

Son coach l'a accompagné lors des stages d'entraînement et des matchs, où il a pu poser un regard nouveau sur son propre judo.

INOUE Kosei, l'entraîneur de l'équipe nationale masculine, a commenté le match de Baker lors de la finale.

« Son style défensif vient de sa totale obsession pour l'or. Baker Mashu est vraiment incroyable », a déclaré Inoue.

« C'est le type de judoka qui est considéré comme inacceptable au Japon, mais en remportant la médaille d'or, il a ouvert une nouvelle facette fascinante du judo. Il possède une polyvalence et une force uniques, qui font de lui un adversaire particulièrement difficile à affronter. »

Le nouveau talent, unique en son genre, est devenu le premier judoka au Japon à remporter l'or dans la catégorie des 90 kg. Et c'est avec un éclat de rire qu'il a célébré sa victoire : « J'ai écrit une page d'histoire, n'est-ce pas ? »