Rétablie d'un cancer, la nageuse Japonaise Ikee Rikako reprend la compétition ce week-end

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 6 août 2016 : La Japonaise Rikako Ikee lors du 100 m papillon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 6 août 2016 : La Japonaise Rikako Ikee lors du 100 m papillon aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

La nageuse et star japonaise qui a participé au Jeux Olympiques de Rio 2016, est au départ du 50 m nage libre à Tokyo. Sa première course depuis le diagnostic d'un cancer il y a 19 mois.

Ikee Rikako participera samedi (29 août) à sa première épreuve de natation depuis 19 mois, lorsqu'elle avait été diagnostiquée d'une leucémie.

La star japonaise de 20 ans s'est inscrite au 50 m nage libre féminin d'une compétition locale, selon la liste des participants publiée par l'Association de natation de Tokyo.

La dernière participation d'Ikee à une compétition remonte à une compétition locale à Tokyo en janvier 2019, un mois avant d'être diagnostiquée d'un cancer.

L'athlète olympique des Jeux de Rio 2016 a publié une vidéo en train de s'entraîner avant le week-end.

Ikee a battu le record national japonais en 50 m nage libre avec un temps de 24,21 secondes, réalisé en avril 2018, avant de faire sensation aux Jeux asiatiques de la même année. Elle a remporté six titres à Jakarta et été nommée meilleure athlète des Jeux.

Elle était la favorite des hôtes japonais en natation pour les Jeux Olympiques de Tokyo, mais son cancer a mis fin à ses espoirs de participer aux Jeux en 2020.

Elle est sortie de l'hôpital en décembre 2019 après avoir suivi un traitement, et en mars dernier, est retourné dans les bassins pour la première fois depuis son diagnostic, avant de participer à la cérémonie One Year to Go (à 1 an des Jeux, en français) qui s'est déroulée le mois dernier au stade olympique.

Le report de 12 mois des Jeux Olympiques en raison de la pandémie de coronavirus a donné aux fans l'espoir qu'elle puisse revenir à temps pour participer aux Jeux, a domicile en 2021.

La native de Tokyo a évoqué la perspective d'un retour aux Jeux Olympiques pour Paris 2024.

Ikee a déclaré qu'elle visait les championnats nationaux universitaires en octobre. Les minima de qualification pour cette épreuve du 50 m nage libre féminin sont de 26,86 secondes.

Tokyo 2020

Par Olympic Channel