Résolution de la commission exécutive du CIO concernant le racisme et l’inclusion

olympic-flag

Le Comité International Olympique (CIO) condamne le racisme avec la plus grande fermeté. 

Le CIO défend la non-discrimination comme l'un des piliers fondateurs du Mouvement olympique, tel qu'énoncé dans la Charte olympique, Principe fondamental 6 :

« La jouissance des droits et libertés reconnus dans la présente Charte olympique doit être assurée sans discrimination d'aucune sorte, notamment en raison de la race, de la couleur, du sexe, de l'orientation sexuelle, de la langue, de la religion, des opinions politiques ou autres, de l'origine nationale ou sociale, de la fortune, de la naissance ou de toute autre situation. »

Les Jeux Olympiques sont, à l'échelle mondiale, une manifestation extrêmement puissante contre le racisme et pour l'inclusion. Ils célèbrent l'unité de l'humanité dans toute sa diversité. Les athlètes des 206 Comités Nationaux Olympiques (CNO) et de l'équipe olympique des réfugiés constituée par le CIO jouissent tous des mêmes droits, se respectent mutuellement, et les mêmes règles s'appliquent à tous sans aucune forme de discrimination. Tous ces athlètes vivent ensemble en paix dans le village olympique, partageant leurs repas, leurs idées et leurs émotions.

Ceci est dans l'ADN des Jeux Olympiques et du CIO en tant qu'organisation. Notre fondateur Pierre de Coubertin a dit : « Nous n'aurons pas la paix tant que les préjugés qui séparent aujourd'hui les différentes races n'auront pas disparu. Pour y parvenir, quoi de mieux que de réunir périodiquement les jeunes de tous les pays pour des épreuves amicales de force musculaire et d'agilité ? »

La commission exécutive du CIO soutient l'initiative de la commission des athlètes du CIO visant à explorer les différentes manières dont les athlètes olympiques peuvent exprimer leur appui aux principes inscrits dans la Charte olympique, y compris au moment des Jeux Olympiques et dans le respect de l'esprit olympique.

En participant aux Jeux Olympiques, les athlètes témoignent de ce principe de non-discrimination absolue. Le respect qu'ils affichent tous les uns envers les autres nous donne un aperçu de la manière dont l'humanité entière pourrait vivre ensemble dans la paix et le respect.