Spectateurs, athlètes et personnel des Jeux : les projets en place pour assurer le succès des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020

La réunion de coordination concernant les mesures de luttes contre le COVID-19.
La réunion de coordination concernant les mesures de luttes contre le COVID-19.

La décision finale concernant le nombre maximum de spectateurs autorisés sur les sites de compétition et les mesures sanitaires concrètes sera prise d’ici le printemps 2021.

Un plan provisoire concernant les mesures de lutte contre le COVID-19 lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020 a été présenté lors d’une réunion tenue hier, mercredi 2 décembre, détaillant les plans relatifs aux spectateurs, aux athlètes, aux bénévoles et au personnel des Jeux. 

La réunion était présidée par le secrétaire en chef adjoint du cabinet SUGITA Kazuhiro, représentant le gouvernement japonais. Un examen complet des mesures de lutte contre le COVID-19 y a été effectué devant les représentants du gouvernement japonais, du gouvernement métropolitain de Tokyo (TMG) et de Tokyo 2020.

État des lieux de la progression

À la suite de cette réunion, le PDG de Tokyo 2020 MUTO Toshiro a déclaré : « Les mesures contre le COVID-19 représentent le plus grand défi à relever pour accueillir les Jeux de l’été prochain. Dès la décision du report des Jeux, Tokyo 2020 est passé à l’action pour gérer cette situation inédite. »

L’épidémie de COVID-19 est une première pour l’humanité,

et ses effets sont toujours en cours.

« Au vu de la limite de ce que pouvait faire seul le comité d’organisation, nous avons reconnu le besoin d’un groupe de travail conjoint, comprenant des représentants du gouvernement japonais, du gouvernement métropolitain de Tokyo et du comité d’organisation, et nous avons recommandé sa création à toutes ces parties. »

« Les représentants du gouvernement national ont été désignés à la tête de ce groupe de travail, les mesures de lutte contre le COVID-19 relevant de la responsabilité du gouvernement national. »

« Un cadre régissant les mouvements et les activités des athlètes a été établi, concernant notamment leur entrée au Japon et leurs déplacements pendant les Jeux, au même titre que pour les spectateurs et toutes les autres personnes impliquées », a-t-il ajouté.

Le projet provisoire des mesures de lutte contre le COVID-19 inclut : 

Athlètes

Les mesures concernant le contrôle des contaminations seront implémentées à chaque phase opérationnelle : dès leur arrivée au Japon, pendant leur séjour dans les villes hôtes, leur participation aux Jeux et jusqu’à leur départ du Japon.

Le contact avec les athlètes relèvera du minimum, et Tokyo 2020 mettra en place des mesures de quarantaine, avec notamment le test des personnes avec qui les athlètes ont été en contact.

En addition à la « Préparation olympique et paralympique pour les athlètes », en cours depuis novembre 2020, un schéma sera mis en place pour les Jeux de Tokyo 2020. Il permettra aux athlètes étrangers et à leurs équipes et accompagnateurs d’entrer au Japon de manière à ce que toutes les mesures de contrôle de l’infection nécessaires soient prises afin de leur permettre de prendre part à différentes activités, notamment l’entraînement et les compétitions, pendant la période d’isolement de 14 jours suivant leur arrivée. 

Afin de respecter les règles concernant le comportement des athlètes et de leurs équipes d’accompagnement, Tokyo 2020 effectuera des tests à l’arrivée et au départ du Japon, au même titre que des dépistages et les autres tests nécessaires, notamment le test avant la compétition et après leur entrée au Japon. 

Un centre d’analyses et de stockage des échantillons sera installé dans le village olympique et paralympique. 

Si une contamination d’athlète ou d’un membre de son équipe est détectée ou suspectée, le Centre de contrôle des maladies du comité d’organisation de Tokyo 2020 (nom provisoire) aura la responsabilité de coordonner rapidement une réponse initiale, et de partager l’information avec les autorités compétentes, ainsi d’organiser la réponse sanitaire et les soins médicaux nécessaires.

Afin de fournir une réponse rapide aux athlètes suspectés d’être infectés, avec des soins médicaux et un lieu adapté pour la guérison, une clinique sera installée au sein du village olympique et paralympique où des installations médicales et des hébergements conçus pour assister la guérison des athlètes seront disponibles.

Tokyo 2020 formulera des lignes directrices concernant les assistants et l’équipe d’accompagnement des athlètes paralympiques afin de prévenir la propagation de l’infection en tenant compte des spécificités des différents types de handicap.

Spectateurs

Tokyo 2020 formulera des lignes directrices et les communiquera en temps voulu. Des règles seront établies pour les situations lors desquelles un spectateur tombe malade sur un site de compétition. Des installations médicales permettant une hospitalisation et une guérison seront également mises en place.

La décision finale concernant le nombre maximum de spectateurs autorisés sur les sites de compétition sera prise d’ici le printemps 2021. Ces chiffres reflèteront la limite haute de spectateurs autorisés lors des événements locaux en vigueur à ce moment, et prendront en compte les niveau de contamination au Japon et à l’étranger. Ils seront également établis en fonction des expériences pilotes dédiées à déterminer les conséquences de l’augmentation de la limite haute de spectateurs autorisés.

Concernant les spectateurs étrangers, Tokyo 2020 examinera les mesures de lutte contre la contamination en prenant en compte la sécurité de l’ensemble des spectateurs, étrangers et locaux. Des mesures concrètes seront décidées au printemps prochain. Elle seront en phase avec les taux de contamination globaux à ce moment, avec la situation concernant les restrictions de voyage en vigueur au Japon et avec les types d’événements sportifs ayant été organisés d’ici-là.

Personnel des Jeux

Tokyo 2020 déterminera les mesures appropriées pour les organisateurs, les médias, le personnel des Jeux et toutes les autres personnes impliquées dans les opérations des Jeux en accord avec la nature de leur implication et de leur fréquence de contact avec les athlète.

Ces mesures couvriront différents types de zones, comme les arrivées et les départs du Japon, au même titre que les comportements et les règles qui devront être appliquées.

Les étapes suivantes

Tokyo 2020 continuera d’examiner tous ces sujets, au même titre que les projets pour éviter la présence d’un trop grand nombre de spectateurs sur les événements ayant lieu sur la voie publique, pendant le relais de la flamme, sur les Sites live et durant les cérémonies d’ouverture et de clôture, en concertation avec le gouvernement national, le gouvernement métropolitain de Tokyo, le CIO, l’IPC, chaque fédération internationale et Comité National Olympique et Paralympique. 

Le PDG Muto a ajouté : « Lors des trois derniers mois, nous avons tenu ces discussions avec le gouvernement du Japon, le gouvernement métropolitain de Tokyo et les autres parties prenantes. J’ai le sentiment que nous avons atteint les résultats attendus et que nous avons franchi une nouvelle étape du plan indiqué sur la feuille de route. »

« Nous tenons donc à exprimer nos sincères remerciements à toutes les parties impliquées pour leurs efforts. »

« Nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec toutes les organisations concernées pour préparer des Jeux sûrs et sécurisés tout en obtenant la compréhension du public japonais. »