Norvège : Un but en or pour une médaille d’or

Sydney, AUSTRALIE - 28 septembre 2000 : Les footballeuses norvégiennes célèbrent leur médaille d’or après leur victoire contre les États-Unis aux Jeux Olympiques de Sydney 2000.
Sydney, AUSTRALIE - 28 septembre 2000 : Les footballeuses norvégiennes célèbrent leur médaille d’or après leur victoire contre les États-Unis aux Jeux Olympiques de Sydney 2000.

L’histoire des Jeux Olympiques regorge de belles finales, dramatiques et émouvantes. Chaque semaine, revivez les finales les plus mémorables en vidéo. Aujourd'hui, nous vous proposons la finale de football féminin de Sydney 2000.

Les données

  • Finale du tournoi de football féminin, Jeux Olympiques de Sydney 2000
  • Norvège vs USA
  • Sydney football stadium, Sydney (Australie), 20 septembre 2000

Le contexte

Le football féminin des années 1980 et 1990 était dominé par la Norvège et les États-Unis. Les Scandinaves ont remporté la Coupe du monde 1995 ainsi que les Championnats d’Europe 1987 et 1993. Les Américaines ont quant à elles gagné les Coupes du monde 1991 et 1999 et le titre olympique à Atlanta 1996.

Les deux équipes ont de fortes histoires communes dans les grands tournois internationaux. En demi-finale de Coupe du monde 1995, les Norvégiennes ont éliminé les États-Unis (1-0), avant de s’incliner un an plus tard, en demi-finale des Jeux d’Atlanta après les prolongations.

À Sydney, les deux équipes sont tombées dans le même groupe et les USA ont facilement remporté leur match de poule 2-0. Les Norvégiennes se sont ensuite relevées et se sont qualifiées pour le tableau final.

Dans une demi-finale très disputée, la nation nordique a battu l’Allemagne 1-0 en affichant une défense incroyablement résistante. La demie des Américaines a été marquée par la légendaire Mia Hamm qui a emmené les siennes vers la finale aux dépens du Brésil, qui ne comptait pas encore la star 'Marta' Vieira da Silva, alors âgée de 14 ans.

Le moment historique 

Les 20 000 spectateurs du Sydney football stadium s’attendaient surement à une seconde victoire américaine en deux Jeux Olympiques lorsque Tiffeny Milbrett a ouvert le score après 5 min de jeu. Mais c’était sans compter sur l’esprit combatif des Scandinaves.

Gro Espeseth a permis aux siennes de revenir au score d’un but de la tête avant la pause, puis c’est Ragnhild Gudbrandsen qui a profité d’un malentendu dans la défense américaine pour inscrire un second but à la 78e minute. Les Européennes se voyaient déjà en or mais Milbrett et ses coéquipières n’allaient pas se laisser faire. Deux minutes après le temps réglementaire, elle a inscrit un doublé pour envoyer les deux équipes en prolongations. 

La défenseure star Gro Espeseth ne pouvait pas y croire : « Je suis devenue folle. Je me suis dit, ‘Non, nous allons gagner ce match. Nous n’allons pas les laisser faire une seconde fois.’ C’était notre tour. Nous n’allons pas perdre. »

Ses mots ont eu une résonance particulière chez ses partenaires car ils n’ont pas abandonné la victoire. Après 12 minutes de prolongation, Herge Riise a amené le ballon au niveau du point de penalty que Joy Fawcett n’a pas pu contrer. Dagny Mellgren a ensuite propulsé le ballon au fond des filets. 

La règle cruelle du but en or (le premier but inscrit pendant les prolongations désigne le vainqueur) a offert le titre olympique à la Norvège.

Les conséquences

Après la rencontre, l’entraîneuse américaine April Heinrichs a fait preuve de son formidable esprit olympique.

« Je suis à 200% en faveur de la règle du but en or. C’est une manière simple de terminer un match. Nous avons gagné des rencontres ainsi par le passé et c’est une belle manière de remporter un match. Les Norvégiennes méritent la victoire et je suis admirative de leur grande tradition du football féminin. 

Au final, cette défaite a sonné le début d’une ère de domination totale des États-Unis aux Jeux Olympiques. L’équipe menée par Abby Wambach, Julie Foudy, Hope Solo et consorts a remporté l’or en 2004, 2008 et 2012. Elles ont perdu leur titre à Rio 2016 après une défaite en quarts de finale.

À l’inverse, cette médaille d’or a marqué le début du déclin de la Norvège. Elles ont atteint les demi-finales du Mondial 2007, mais c’est la seule référence marquante de ces 20 dernières années.

Football féminin, Finale, Sydney 2000
52:00