Niiya Hitomi : La marathonienne qui n’aimait pas courir

Moscou, RUSSIE - 11 août 2013 : La coureuse japonaise Hitomi Niiya après sa cinquième place lors de la finale du 10 000 m des Championnats du monde d’athlétisme de Moscou 2013.
Moscou, RUSSIE - 11 août 2013 : La coureuse japonaise Hitomi Niiya après sa cinquième place lors de la finale du 10 000 m des Championnats du monde d’athlétisme de Moscou 2013.

De la vie d’athlète au travail de bureau, jusqu’à une nouvelle vie d’athlète. La coureuse olympique de Londres 2012 NIIYA Hitomi n’a pas pu s’empêcher de reprendre la compétition et vise une participation au plus grand événement sportif de la planète dans son pays natal : les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. 

À Londres 2012, Niiya s’était aligné sur 5 000 m et 10 000 m avant de prendre sa retraite en 2014 pour reprendre une vie professionnelle. Mais en 2018, elle a décidé de revenir pour avoir une chance de prendre part à l’équipe japonaise olympique pour le 10 000 m.

Hitomi Niiya vise un retour aux JO de Tokyo 2020
03:00

Cette année, elle battu le record du Japon du semi-marathon : « Je déteste toujours courir » a-t-elle confié à la fin de la course après avoir battu un record qui tenait depuis 13 ans avec un temps de 1 h 06 min 38 s. « Je ne faisais attention à personne. Je suis venue ici pour courir ma course je me suis concentré uniquement sur mon chrono. Et voilà ce que j’ai fait » C’était plutôt simple. 

Mais pourquoi revenir si elle n’aime pas courir ? « Je suis revenue car pour moi, courir est un métier, et c’est là que je suis la meilleure. J’ai senti que j’avais encore du travail à faire » a-t-elle simplement expliqué. Son retour ne s’est pas fait sans douleur non plus, elle souffre toujours d’une aponévropathie plantaire au pied droit. Mais cela ne suffit pas pour l’arrêter. 

La gagnante du marathon de Tokyo à 19 ans pourra-t-elle réaliser son rêve de participer aux JO 2020 à 32 ans ?