Nicola Adams : une pionnière en attente de relève

Rio de Janeiro, BRÉSIL - 20 AOÛT : La médaillée d'or Nicola Adams (GBR) pose pendant la cérémonie de remise des médailles de la catégorie féminine (48-51 kg) du tournoi de boxe des JO de Londres 2012.
Rio de Janeiro, BRÉSIL - 20 AOÛT : La médaillée d'or Nicola Adams (GBR) pose pendant la cérémonie de remise des médailles de la catégorie féminine (48-51 kg) du tournoi de boxe des JO de Londres 2012.

Le mot « pionnière » est devenu un vrai cliché. Mais comment qualifier Nicola Adams, la première femme médaillée d'or olympique en boxe ?

En fait, le voyage vers la gloire olympique a commencé par hasard pour la boxeuse britannique, qui a fait ses premiers pas dans un club de boxe à l'âge de 12 ans. Sa mère voulait aller à un cours d'aérobic mais n'a pas trouvé de baby-sitter, alors elle a emmené Nicola et son jeune frère à la salle de boxe du coin. Son amour pour ce sport a été immédiat :

« La première fois que je suis allée dans une salle de boxe, j'ai tout simplement adoré ce sport. Les jeux de pieds, les mouvements, les coups de poing - et surtout mon héros Muhammed Ali », a déclaré la boxeuse de 37 ans.

De là, elle n'a plus jamais regardé en arrière. Elle est devenue la première femme britannique à remporter une médaille de boxe européenne en 2007 et la première à gagner une médaille de championnat du monde en 2008.

Après s'être révélée comme redoutable boxeuse dans les catégories amateurs, Nicola Adams a été récompensée par une place dans l'équipe de Grande-Bretagne à Londres 2012.

Nicola Adams évoque sa carrière incroyable et ses espoirs pour Tokyo 2020
02:17

Les Jeux Olympiques de Londres 2012 ont été la première édition incluant la boxe comme sport olympique. Devant son public, l'outsider Nicola Adams a battu la triple championne du monde Ren Cancan (CHN) en finale pour remporter l'or des poids mouches sur une victoire indéniable de 16-7.

« C'était un sentiment incroyable - j'étais sur la lune. C'était un peu surréaliste aussi de penser que je venais d'entrer dans l'histoire en devenant la première femme à remporter une médaille d'or olympique en boxe. »

Après avoir triomphé à Londres, sa vie a changé du tout au tout. De relativement peu connue, elle est soudain devenue une personne connue de tous.

« Je suis allée au supermarché et j'ai été complètement submergée par la foule. J'ai dû laisser mes courses, et la sécurité m'a aidé à sortir du magasin. C'était fou. »

RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 20 AOÛT : Nicola Adams de Grande-Bretagne et Sarah Ourahmoune de France en pleine action pendant la finale de la catégorie féminine (48-51kg) le 15e jour des Jeux Olympiques de Rio 2016 au Riocentro - Pavillon 6 le 20 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil.  (Photo par Dean Mouhtaropoulos/Getty Images)
RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 20 AOÛT : Nicola Adams de Grande-Bretagne et Sarah Ourahmoune de France en pleine action pendant la finale de la catégorie féminine (48-51kg) le 15e jour des Jeux Olympiques de Rio 2016 au Riocentro - Pavillon 6 le 20 août 2016 à Rio de Janeiro, Brésil. (Photo par Dean Mouhtaropoulos/Getty Images)
2016 Getty Images

À Rio 2016, elle a réitéré cet exploit olympique en remportant une victoire unanime aux points contre la Française Sarah Ourahmoune. De ce fait, elle est entrée une nouvelle fois dans l'histoire, devenant la première boxeuse britannique - hommes et femmes confondus - à conserver un titre olympique. Mais sa deuxième victoire s'est avérée plus difficile que la première :

« C'est très dur d'être la numéro un et d'avoir cette étiquette dans le dos. Il y avait beaucoup plus de pression sur moi. Tout le monde s'attendait à ce que je gagne l'or avant même que je ne me sois qualifiée. Mais j'ai quand même réussi à profiter jusqu’au bout ! »

Nicola Adams a continué sur une brillante carrière professionnelle, remportant le titre WBO et terminant son parcours sur un record d'invincibilité (5-0-1) avant de prendre sa retraite pour cause de blessure en novembre 2019.

Mais le fait de raccrocher les gants n'a pas diminué son amour pour la boxe. Avec Tokyo 2020 à l'horizon, elle attend avec impatience les prochains Jeux Olympiques :

« Tout m'enthousiasme à propos de Tokyo 2020. Qui va être la prochaine médaillée d'or dans mon ancienne catégorie des poids mouches ? » s'est-elle demandée. « Le simple fait de voir toutes les autres filles en arriver là est excitant. Nous avons une très belle équipe britannique, et j'espère que tout le monde fera faire quelque chose de bien ».

Avec huit médailles mondiales à son actif, Adams a ancré sa place dans le panthéon de la boxe.

Aujourd'hui, en tant que pionnière de ce sport, elle a un conseil à donner aux boxeuses qui veulent suivre ses traces à Tokyo 2020 :

« Restez concentré, écoutez vos entraîneurs, ne vous laissez pas impressionner par l'ampleur de l'événement et prenez du plaisir. Profitez du moment. Ce sont les Jeux Olympiques ! »