Le nageur chinois Sun Yang suspendu huit ans 

Sun Yang of China competes in the Men's 1,500m Freestyle heat on Day 7 of the Rio 2016 Olympic Games at the Olympic Aquatics Stadium on August 12, 2016 in Rio de Janeiro, Brazil.  (Photo by Adam Pretty/Getty Images)
Sun Yang of China competes in the Men's 1,500m Freestyle heat on Day 7 of the Rio 2016 Olympic Games at the Olympic Aquatics Stadium on August 12, 2016 in Rio de Janeiro, Brazil. (Photo by Adam Pretty/Getty Images)

La Tribunal Arbitral du Sport a reconnu le triple champion olympique Sun Yang d'infraction aux règles antidopage. La peine maximale a été prononcée.

Le nageur chinois Sun Yang a été condamné ce vendredi à une suspension de huit ans par le Tribunal Arbitral du sport (TAS).  

Le triple champion olympique a refusé de se soumettre à un test antidopage hors-compétition en septembre 2018 en doutant de la qualité des testeurs après avoir soumis un échantillon, détruit par la suite. Le TAS a déclaré que « l’athlète a échoué à démontrer qu’il avait une justification valable pour détruire l’échantillon et renoncer au contrôle lorsque, selon lui, le protocole de prélèvement n’était pas conforme ».  

La Fédération Internationale de Natation (FINA) lui a infligé un avertissement, mais l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a décidé d’interjeter appel devant le TAS.  

Le TAS a suivi l’avis de l’AMA, déclarant via un communiqué de presse : « Le comité du TAS a décidé de manière unanime que l’athlète a commis une violation de l’article 2.5 FINA DC (interférer dans un contrôle anti-dopage). 

Il a infligé la suspension maximale à Sun Yang.  

En réponse, l’AMA a publié un communiqué de presse :  

« L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) se félicite de la décision du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) en relation avec l’appel interjeté par l’AMA contre la décision de la commission disciplinaire de la Fédération International de Natation (FINA) concernant un incident intervenu lors d’un contrôle anti-dopage du nageur chinois Sun Yang, qui ne s'est pas déroulé comme prévu.  

L’AMA a interjeté appel sur la base du refus délibéré de Sun Yang de se soumettre à un prélèvement d’échantillon prévu dans les termes du code mondial antidopage et le Standard International pour les Contrôles et les Enquêtes (SICE). L’AMA prend note de la sanction prononcée par le TAS et se satisfait que la justice ait été rendue dans cette affaire. » 

Lors des Championnats du monde 2019, Sun Yang a remporté les médailles d’or dans les 200 m et 400 m nage libre.

Par Olympic Channel.