Mondial 2021 : Derby entre l’Algérie et le Maroc au premier tour

L'équipe nationale de handball marocain, qui va disputer son septième Mondial en Egypte, du 13 au 31 janvier, avec un premier match derby contre l'Algérie.
L'équipe nationale de handball marocain, qui va disputer son septième Mondial en Egypte, du 13 au 31 janvier, avec un premier match derby contre l'Algérie.

Un superbe derby entre l’Algérie et le Maroc, deux pays voisins, aura lieu en match d’ouverture du Groupe F. Les deux équipes se connaissent bien et visent toutes deux le tour principal.

Le New Capital Sports Hall du Caire, en Egypte, accueillera demain, jeudi 14 janvier un match entre deux pays rivaux et voisins : le Maroc et l’Algérie. Un match déjà décisif pour deux formations qui visent une place pour le tour principal.

Dans le Groupe F du Mondial 2021 de handball (13-31 janvier), le Maroc et l’Algérie seront opposés au Portugal et à l’Islande. Seules trois places sont qualificatives pour le tour principal. Ce premier match s’avère donc capital car il permettrait à l’équipe victorieuse de faire un grand pas vers une qualification au tour principal.

L’Algérie pour une deuxième qualification au tour principal

Pour sa quinzième participation, l’Algérie tentera d’accéder au tour principal pour la seconde fois, après leur qualification en quart de finale lors du Mondial 2021. Entraînés par le technicien français Alain Portes (médaillé de bronze à Barcelone en 1992 avec les Barjots), qui avait emmené la Tunisie à la huitième place des Jeux Olympiques de Londres 2012, les Fennecs ont pu se préparer grâce à trois rencontres face à la Pologne (une victoire, deux défaites) et une rencontre contre la Russie (défaite).

« On s'est préparés avec nos moyens dans un contexte difficile marqué par la pandémie de la COVID-19 », explique Portes à Algérie Presse Service. « Nous avons organisé des stages en présence des joueurs locaux qui ont très bien travaillé. On aurait aimé disputer plus de matchs de préparation, mais cela ne nous a pas empêché de poursuivre notre programme. »

Le Mondial avant le TQO pour l’Algérie

L’équipe d’Algérie sera majoritairement composée de joueurs évoluant dans le championnat local. Sept handballeurs évoluent cependant à l’étranger dont trois en France : Hichem Daoud (Istres), Ayoub Abdi (Toulouse) et Kader Rahim (Dunkerque).

Elle bénéficie d’une expérience internationale considérable avec notamment trois participations aux Jeux Olympiques (dixième place à Moscou 1980, Séoul 1988 et Atlanta 1996). L’entraîneur Mohamed Aziz Derouaz, qui a remporté cinq Coupes d’Afrique des Nations (CAN) entre 1981 et 1989, avait joué un grand rôle dans la réussite internationale des Algériens.

C’est la Tunisie et l’Egypte qui dominent actuellement le handball africain, avec notamment 11 victoires lors des 12 dernières CAN, mais l’Algérie est parvenue à décrocher l’or en 2014.

Avec Alain Portes aux commandes de l’équipe depuis 2019, l’Algérie disputera ce mondial avec pour objectif de se mettre dans les meilleures conditions pour le Tournoi qualificatif olympique (TQO) le 12 mars prochain.

« Je suis quelqu'un qui a de l'ambition et je vais essayer de transmettre cela à mes joueurs qui veulent disputer le second tour de ce rendez-vous mondial », poursuit Portes.

Le Maroc courait après une qualification depuis longtemps, faire partie de l’équipe qui a réussi à le faire, c’est une très grande fierté. Aujourd’hui, on y est.

Le Maroc s’est qualifié au Mondial grâce à une sixième place à la CAN

De son côté, le Maroc a participé à six Championnats du monde, mais n’est jamais parvenu à se hisser dans le tour principal. La qualification pour ce Mondial, obtenue grâce à une sixième place à la CAN 2020, où l’Algérie a remporté la médaille de bronze, représente beaucoup, comme l’explique Nabil Slassi, pivot des Vikings du Caen HB, qui évolue en Nationale 1 (troisième division française).

« C’est une très grande fierté », a-t-il confié à Ouest-France. On n’était passé pas loin en 2018 lors de la CAN au Gabon, c’était une déception. On a finalement réussi à décrocher notre billet en Tunisie, lors de la CAN 2020. Le Maroc courait après une qualification depuis longtemps, faire partie de l’équipe qui a réussi à le faire, c’est une très grande fierté. Aujourd’hui, on y est. »

Une première pour l’équipe de handball du Maroc ?

Mais la formation marocaine, entraînée par Noureddine Bouhaddioui, a bel et bien l’ambition de décrocher une place pour le tour principal.

« C’est un tournoi important pour nous et l’objectif est de produire un bon handball », lançait le technicien marocain lors d’une interview accordée à la fédération internationale de handball en fin d’année 2020. « Si on veut se fixer un objectif, ce serait de passer au tour principal. Ce serait une première pour notre équipe. »

Il pourra notamment compter sur l’arrière central de 30 ans Soufiane Idir, qui évolue au HBC Gien Loiret en nationale 1 en France, ainsi que sur Yassine Idrissi (Limoges, D1), Reida Rezzouki (Tremblay, D1) et Younes Ouzrour (Pontault, D2).

La rencontre est déjà dans toutes les têtes.

On les attend et eux nous attendent également.

Une opposition serrée attendue

Lors du dernier match entre les deux nations, l’Algérie s’était imposée 33-30 en janvier 2020 lors du match de groupe de la CAN en Tunisie. Mais le coach algérien ne sous-estime pas ses adversaires, bien au contraire. 

« Le Maroc a beaucoup progressé durant ces huit dernières années. On va essayer de les battre. […] C’est une équipe qui a des qualités, mais elle a très peu joué comme nous. C'est un match derby et la motivation des joueurs fera la différence. »

Le pivot marocain Nabil Slassi a quant à lui hâte de prendre sa revanche.

« Ce sont nos rivaux. Lors du dernier match, nous avons perdu de [trois] buts dans une rencontre très serrée. On veut prendre notre revanche et ce sera un très grand accomplissement si l’on gagne ce premier match. La rencontre est déjà dans toutes les têtes : on les attend et eux nous attendent également. »

Le match est lancé, rendez-vous demain, 14 janvier, à 17h !