De midi à minuit : l'incroyable finale du saut à la perche qui a battu un record... de longueur

Le médaillé d'or Américain Fred Hansen (au centre) sur le podium avec le médaillé d'argent Wolfgang Reinhardt (à gauche) et le médaillé de bronze Klaus Lehnertz (à droite) après le saut à la perche masculin aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.
Le médaillé d'or Américain Fred Hansen (au centre) sur le podium avec le médaillé d'argent Wolfgang Reinhardt (à gauche) et le médaillé de bronze Klaus Lehnertz (à droite) après le saut à la perche masculin aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.

En octobre 1964, Tokyo a accueilli ses premiers Jeux Olympiques. Pour célébrer cet anniversaire, Tokyo 2020 vous fait revivre les moments les plus incroyables et spectaculaires qui se sont déroulés il y a 56 ans. Dans cet épisode, retour sur l'incroyable finale du saut à la perche masculin, la plus longue de l'histoire des Jeux Olympiques.

Le contexte

Le saut à la perche et les Jeux Olympiques d'été ont une relation qui remonte au début des Jeux, puisque l'épreuve a eu lieu à chaque édition depuis 1896. Mais même avec une histoire aussi riche et longue, le concours masculin de Tokyo 1964 est de ceux que les historiens aiment commenter chaque fois que le saut à la perche olympique est mentionné.

Aux Jeux Olympiques de 1964, les États-Unis sont les rois incontestés du saut à la perche, ayant remporté la médaille d'or à tous les Jeux depuis 1896. Et avec le détenteur du record du monde Fred Hansen en tête, une autre médaille d'or était presque inévitable.

Presque.

Hansen avait fait irruption sur la scène du saut à la perche en 1964, et l'un de ses compatriotes, Brian Sternberg, aurait pu être considéré comme autre favori pour l'or si le destin n'avait pas anéanti ses chances. Sternberg, qui a établi de nombreux records du monde, s'est brisé le cou dans un accident de trampoline, ce qui l'a laissé paralysé.

L'Américain Fred Hansen lors du saut à la perche masculin aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964.
L'Américain Fred Hansen lors du saut à la perche masculin aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964.
Photo de Keystone/Hulton Archive/Getty Images

Tokyo 1964

Les qualifications ont eu lieu le 15 octobre avec des perchistes venus de 20 pays différents, espérant se faire un nom sur la plus grande scène sportive du monde.

Hansen, ainsi que ses compatriotes John Pennel et Billy Pemelton, ont facilement passé la barre des 4,60 m pour atteindre la finale avec 18 autres concurrents.

Deux jours plus tard, la finale a eu lieu vers 13 heures à Tokyo. Elle aurait du se terminer trois ou quatre heures plus tard.

Mais ce n'est pas ce qui allait se passer.

Les uns après les autres, les athlètes se sont retirés de la finale alors que la hauteur est passée de 4,40 m à 4,95 m. Au final, il ne restait plus que quatre sauteurs. Fred Hansen et trois athlètes allemands, Wolfgang Reinhardt, Klaus Lehnertz et Manfred Preussger.

Au départ, la hauteur de la barre a été augmentée de 10 ou 20 cm, mais au fur et à mesure que la finale avançait, les protagonistes ont décidé de ne la relever que de 5 cm à chaque fois, allongeant ainsi la finale.

Lorsque les quatre finalistes ont dépassé les cinq mètres, la hauteur a été relevée de cinq centimètres de plus. Fred Hansen a décidé de faire l'impasse sur cette hauteur mais Reinhardt a franchi la barre des 5,05 mètres alors que ses deux compatriotes n'y sont pas parvenus.

Entre Hansen et l'or, il n'y avait plus que l'Allemand Wolfgang Reinhardt et une barre de 5,10 m.

Étonnamment, même si la finale a duré plus de sept heures, Hansen n'a sauté que quatre fois avant son dernier face à face avec son adversaire allemand. Le soleil s'était couché et le stade était éclairé, et un athlète espérait plus que tout être le seul sous la lumière des projecteurs.

Hansen et Reinhardt ont tous deux échoué lors de leurs deux premières tentatives, et l'Allemand était visiblement épuisé lors de cette finale.

Vers 22 heures (heure locale) le 17 octobre, et avec une température descendant en dessous de 20 °C, tout se résumait à un saut de Hansen, qui devait franchir la barre de 5,10 m pour empêcher Reinhardt de prendre l'or.

Hansen a sauté impeccablement par-dessus la barre et Reinhardt n'a pas pu réitérer l'exploit de l'Américain.

Après plus de sept heures, pendant lesquelles la couleur du ciel est passée du bleu au noir, Hansen a remporté l'or dans la plus longue finale de saut à la perche de l'histoire olympique.

L'Américain Fred Hansen lors du saut à la perche masculin aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964.
L'Américain Fred Hansen lors du saut à la perche masculin aux Jeux Olympiques de Tokyo 1964.
2019 Getty Images

La suite de l'histoire

La domination des États-Unis en saut à la perche olympique s'est poursuivie sur une autre édition, mais cette hégémonie a été brisée en 1972 après une importante controverse impliquant le champion en titre Bob Seagren, forcé de concourir avec une perche qui n'était pas la sienne après que les nouvelles perches bananes aient été interdites en compétition olympique.

L'or de Fred Hansen aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964 reste sa plus grande réussite et lui a garanti une place parmi les meilleurs athlètes de l'histoire en saut à la perche. Quant à Wolfgang Reinhardt et Klaus Lehnertz, les deux Allemands ont réalisé ce que personne d'autre dans leur pays n'avait jamais fait auparavant : des médailles d'argent et de bronze au saut à la perche.

Cette finale du saut à la perche aux Jeux Olympiques de Tokyo de 1964 était unique à bien des égards : en plus d’avoir été la première édition avec des perches en fibre de verre, c’est la longueur incroyable de la finale que l’on retiendra. Même si les perches en fibre de verre sont encore utilisées aujourd'hui, il est peu probable que le second aspect unique de la finale soit dépassé. Seul l'avenir nous le dira.