Michelle Kroppen rêve de gloire olympique

Tokyo, JAPON - 14 juillet 2019 : L'Allemande Michelle Kroppen participe à l'épreuve test des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sur le terrain de tir à l'arc du parc de Yumenoshima.
Tokyo, JAPON - 14 juillet 2019 : L'Allemande Michelle Kroppen participe à l'épreuve test des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sur le terrain de tir à l'arc du parc de Yumenoshima.

Les Jeux Olympiques sont la principale motivation des dix meilleurs archers allemands.

L'archère allemande Michelle Kroppen est bien connue sur le circuit international depuis ses débuts en 2013, et elle est peut-être en passe de devenir une solide candidate pour Tokyo 2020.

L'année dernière, elle est devenue l'une des dix meilleures archères du monde - la seule Allemande et Européenne à avoir réussi à se hisser dans ce groupe d'élite.

« Être dans le top 10 du classement mondial n'était pas mon objectif », a déclaré l'athlète de 24 ans. « J'ai obtenu de très bons classements lors de certaines de ces compétitions qui ont abouti à une 10e place en 2019. »

Bien qu'elle semble minimiser son statut dans le top 10, Kroppen a également fait partie de l'équipe féminine qui a permis à l'Allemagne d'atteindre son quota complet pour les Jeux Olympiques l'année dernière - la première fois qu'une équipe féminine allemande le fait en 20 ans.

Ce quota complet permet à trois archères allemandes de participer aux Jeux - plus une équipe - qui ont fait leur dernière apparition à Athènes en 2004.

« C'est l'un des moments de tir à l'arc dont je suis le plus fière », a déclaré Kroppen à Tokyo 2020.

L'Allemande Michelle Kroppen sur le terrain de tir à l'arc du parc de Yumenoshima lors du test des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
L'Allemande Michelle Kroppen sur le terrain de tir à l'arc du parc de Yumenoshima lors du test des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
Matt Roberts/Getty Images

L'équipe allemande étant prête à participer aux Jeux, Kroppen est convaincue qu'une médaille olympique pourrait se profiler à l'horizon pour son pays.

« L'année prochaine, nous avons quelques qualifications internes pour sélectionner les meilleurs membres de l'équipe pour les Jeux. Si je me qualifie pour Tokyo, nous avons l'objectif d'obtenir une médaille par équipe, car je pense qu'avec l'équipe, nous pouvons certainement rivaliser avec les meilleures. »

Si Kroppen obtient une place dans l'équipe féminine des Jeux Olympiques, elle sera prête à affronter les géantes de ce sport, en particulier les athlètes de République de Corée, qui dominent les Jeux Olympiques depuis des décennies.

« C'est toujours agréable de se mesurer à toutes les athlètes coréennes et je dois admettre que c'est encore mieux de gagner, car elles sont connues comme les meilleures archères du monde. »

Elle pourrait également se retrouver face à la numéro 9 mondiale, l'Indienne Deepika Kumari, qui l'a battu dans le match pour la médaille d'or à la Coupe du monde de tir à l'arc de Salt Lake City en 2018, une expérience que Kroppen aborde maintenant avec une différente perspective.

« La Coupe du monde à Salt Lake City était une compétition avec des hauts et des bas, beaucoup de vent et difficile à gérer. Le match pour la médaille d'or a été très difficile, même si j'étais nerveuse. Dans l'ensemble, j'étais très satisfaite avec une médaille d'argent », a déclaré Kroppen.

Une grosse part de mental

Dans la victoire ou la défaite, l'important est de rester patiente.

« Ma devise préférée est "la patience c'est la force"... le sport signifie avoir beaucoup de patience parce que vous n'êtes pas championne du monde dès que vous commencez un sport. »

« Restez patient et les résultats viendront. cela vous donnera de la force », a-t-elle ajouté.

Et avec ses premiers Jeux Olympiques à portée de main, Kroppen a l'intention de tout mettre en œuvre.

« Pour ma part, j'espère juste m'amuser et utiliser tout mon potentiel et peut-être que je pourrai rentrer chez moi avec un bon résultat. »

Il n'est pas surprenant que Kroppen semble si calme à propos de la perspective des prochains Jeux. Elle a des nerfs d'acier, tout comme les autres archers d'élite pour passer tournois de sélection difficiles avec succès, année après année.

En fait, l'entraînement mental est décisif pour être un bon archer. Le tir à l'arc est davantage un sport mental que physique, car il exige de la précision, de la concentration et des nerfs calmes - surtout lors des compétitions olympiques où la cible est située à 70 m.

C'est pourquoi Kroppen consacre son temps, une fois par semaine, à la visualisation mentale.

« Je ne fais pas d'exercices mentaux tous les jours, juste une fois par semaine. Parfois, c'est pour me fixer un score sur 36 flèches dans la tête, par exemple 335. Et puis je tire 36 flèches et je compte. Si je bats 335, j'arrête. Si je ne le fais pas, je le refais jusqu'à ce que je le batte. »

Mais en plus de l'entraînement mental, le côté physique du tir à l'arc est également important pour Kroppen.

« Pour l'instant, je me concentre sur ma technique. J'utilise le temps dont je dispose pour faire quelques changements et je travaille beaucoup avec la vidéo pour visionner mes tirs. »

Comme beaucoup de grands archers, Kroppen étudie religieusement ses propres performances et garde une trace de son entraînement.

« J'utilise un petit carnet pour noter le contenu de mes séances. »

« Nous devons documenter le nombre de flèches que nous tirons par jour et j'utilise ce petit carnet pour me souvenir de tout. J'ai également noté les réglages de mon arc et de ma visée. Parfois, j'écris des phrases de motivation pour rester concentrée »

J'ai adoré dès la première seconde.

La passion du tir à l'arc

Kroppen suit actuellement des sessions d'entraînement exténuantes dans un centre olympique national, tout en respectant les règles de distanciation sociale.

« Nous sommes juste autorisés à tirer seuls sur une cible et devons garder nos distances les uns par rapport aux autres. Nous pouvons utiliser le gymnase, mais pas plus de quatre archers en même temps », dit-elle.

« Nous ne pouvons pas faire de kiné pour le moment, ce qui rend les journées d'entraînement encore plus difficiles. »

« Notre entraînement est séparé en différentes catégories. Bien sûr, nous avons un entraînement "normal" au tir à l'arc, ce qui signifie tirer, tirer et... bien sûr encore tirer. Mais nous avons aussi des éléments spéciaux, par exemple un entraînement de coordination. »

En plus des entraînements d'équilibre en tirant debout sur une plate-forme instable, Kroppen fait également un entraînement de stabilité de base qui est combiné avec de l'athlétisme, de la cours à pied, de la natation et du cyclisme.

Et c'est cet entraînement bien équilibré, avec un mélange de mental et de physique, qui a permis à Kroppen de se trouver là où elle est aujourd'hui : au sommet.

Au début de l'année, avant le confinement, Kroppen est devenue champion d'Allemagne par équipe pour la deuxième fois consécutive lors de la finale de la Bundesliga. Elle a également remporté le Vegas Shoot 2020. Sa bonne étoile brillera encore plus si elle participe aux Jeux.

Et c'est son amour et sa passion pour le tir à l'arc qui ont marqué toute sa carrière. Depuis qu'elle a commencé à pratiquer ce sport à l'âge de huit ans dans son club de tir à l'arc local, Kroppen en a adoré chaque instant.

« J'ai adoré dès la première seconde. »

« Ce que j'aime le plus, c'est que je suis responsable à 100 % de mes actions et de mes résultats, et que je reçois un retour d'information immédiat après chaque tir. »

Avec Kroppen en figure de proue du tir à l'arc allemand, ce sport a connu un regain d'intérêt. L'année dernière, plus d'un million et demi d'Allemands ont regardé les finales de la Coupe du monde de tir à l'arc à Berlin.

Selon le secrétaire général de la Fédération nationale de tir à l'arc, Jorg Brokamp, les chiffres de fréquentation ont été sans précédent. Seuls « l'athlétisme et la natation ont eu de meilleurs chiffres », a-t-il déclaré à WorldArchery.org.

Désireuse de plus, Kroppen espère maintenant que le tir à l'arc « deviendra plus populaire dans le monde. »

En tant que pionnière de ce sport et avec Tokyo 2020 à l'horizon, Kroppen est maintenant en position de force pour faire de ce souhait une réalité.