Meeting de Monaco : Record du monde pour Cheptegei, Gressier et Belocian en forme

Monaco, MONACO -14 août 2020 : L'Ougandais Joshua Cheptegei célèbre son record du monde du 5000 m lors du meeting Herculis de Monaco.
Monaco, MONACO -14 août 2020 : L'Ougandais Joshua Cheptegei célèbre son record du monde du 5000 m lors du meeting Herculis de Monaco.

Le coureur ougandais a battu le vieux record du monde du 5000 m, établi par l’Ethiopien Kenenisa Bekele en 2004, lors du premier meeting de la Ligue de diamant à Monaco, samedi 14 août. Les coureurs français ont livré des performances encourageantes.

Joshua Cheptegei a surpris la planète entière sur la toute nouvelle piste du stade Louis 2, lors du meeting de Monaco. Samedi dernier, 14 août, le coureur ougandais a battu le record du monde du 5000 m avec le chrono stratosphérique de 12 min 35 s 36. Il a effacé le précédent record du monde (12 min 37 s 35), établi par la légende éthiopienne Kenenisa Bekele en 2004.

Des lumières de pointage le long de la piste indiquaient le rythme de l’ancien record du monde, donnant à Cheptegei des repères visuels sur la marque à battre. Les deux derniers tours de piste (400 m) ont été courus à des allures extraordinaires pour une fin de 5000 m : 59,97 s et 59,64 s.

Cheptegei n’en est pas à son premier coup d’essai, puisqu'il a déjà battu d'autres records du monde. À Monaco en février 2020, le coureur ougandais battait le record du monde sur 5 km route en 12,51 s. Sur 10 km, c’était à Valence (Espagne) en décembre 2019 avec 26,38 s. Son record a cependant été battu un mois plus tard par le Kenyan Rhonex Kipruto, à Valence également en 26,24 s.

« Je suis allé au bout de moi-même. Ce n'était pas facile de rester motivé cette saison, mais j'y suis parvenu », a-t-il déclaré après la course.

« J'avais le bon staff avec moi, le bon coach. D'ordinaire, je viens m'entraîner en Europe, mais rester finalement en Ouganda cette fois-ci auprès de ma famille a été une bonne chose. Je suis allé au bout de moi-même. »

View this post on Instagram

Such an incredible night again in monaco Special thanks to the organisers @diamondleaguemonaco for having me. The Historic 5000m World record from a great legend @kenenisabekele_42 is broken. I am forever honoured to say that he forever remains my role model and idol, Respect to you champ @kenenisabekele_42 . Special appreciations to my pacers @m.ramsden @royhoornweg and @kissastephen for the wonderful job done. Sincere appreciation to my family, coach @addyruiter manager @jurrievdvelden and all my training partners for the great team work. Lastly, to the government of Uganda for accepting to support with our travel out of the country, such a great leadership from HE. The president @yoweri_k_museveni Viva Uganda 🇺🇬🇺🇬 Viva E Africa To my fans, I couldn't offer you anything short of this Stella performance. Much love to you all over the world Let's stay safe Better days ahead

A post shared by Joshua Cheptegei kiprui🇺🇬🇺🇬 (@joshuacheptegei) on

Gressier se rapproche des minima sur 5000 m

Dans ce 5000 m historique, Jimmy Gressier s’est battu en patron en assurant le relais en tête du second groupe pendant une bonne partie de la course pour maintenir un rythme qui lui permettrait de réaliser son objectif : un chrono autour de 13 min 13 s 50, les minimas pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

À l’arrivée, le Boulonnais de 23 ans est 7e avec 13 min 15 s 77. Il bat son record personnel de plus de 7 secondes et s’approche à grands pas des minima olympiques sur cette distance.

« J’échoue à deux secondes des minima pour Tokyo mais ce n’est pas l’essentiel ce soir. Je sais que dans ma tête, je peux les faire. Il faut savourer, c’est un sport tellement dur, tellement difficile que chaque moment, dans la douleur ou le plaisir, il faut le savourer. »

Il sera au départ du 3000 m steeple du meeting national de l’est lyonnais, à Décines, le 29 août prochain pour sa première expérience sur cette épreuve. Jimmy Gressier s’était confié à Tokyo 2020 en juin dernier pour évoquer son ambition de se qualifier pour les Jeux Olympiques sur 3000 m steeple.

Son ami et compatriote Djilali Berldrani termine quant à lui 3e du 3000 m steeple en 8 min 13 s 43. C’est le Marocain Soufiane El Bakkali, médaillé de bronze aux Mondiaux 2019, qui remporte la course en 8 min 8 s 04.

Les frères Lyles se partagent les deux premières places sur 200 m

Les sprinteurs américains Noah et Josephus Lyles ont couru en famille à Monaco. Le premier, l’aîné, a remporté le 200 m en 19,76 s et son petit frère a terminé deuxième en 20,30 s. De son couloir n°7, le champion du monde de la distance a réalisé la meilleure performance mondiale de l’année.

Un mois plus tôt lors des Inspirations Games virtuels, Noah Lyles battait virtuellement le record du monde du 200 m mais la piste ne mesurait finalement que 185 m. Il sera sans aucun doute l’un des favoris à la médaille d’or à Tokyo 2020.

Monaco, MONACO - 14 août 2020 : Le sprinteur américain Noah Lyles après son 200 m lors du meeting Herculis de Monaco.
Monaco, MONACO - 14 août 2020 : Le sprinteur américain Noah Lyles après son 200 m lors du meeting Herculis de Monaco.
Daniel Cole/Pool via Getty Images

Warholm impressionne, Duplantis passe 6 m et record d’Europe pour JakobIngebrigtsen

Le 400 m haies n’était initialement pas prévu au programme du meeting mais à la demande du Norvégien Karsten Warholm, double champion du monde de la discipline, l’épreuve a finalement été ajoutée. Warholm a réussi à maintenir ses cadences de 13 foulées entre chaque haie pour enregistrer la huitième meilleure performance de tous les temps avec un chrono de 47,10 s.

Son compatriote norvégien Jakob Ingebrigtsen a terminé deuxième du 1500 m en 3 min 28 s 68, battant ainsi le record d’Europe de Mo Farah à seulement 19 ans. C’est le champion du monde kenyan Timothy Cheruiyot qui a remporté la course en 3 min 28 s 45.

Le détenteur du record du monde du saut à la perche Armand Duplantis a quant à lui effacé une barre à 6 m pour la première fois de la saison. Le Suédois de 20 ans a naturellement remporté le concours, après avoir échoué à 6,15 m.

« C’était très important pour moi », explique le Suédois, dont la maman a roulé pendant 25 heures en voiture pour transporter ses perches. « Je voulais passer 6 m pour montrer à tout le monde que j’étais déjà au niveau. »

Belocian confirme sa bonne forme sur 110 m haies

Dans une course de 110 m haies remportée par l’Espagnol Orlando Ortega en 13,11 s, meilleure performance mondiale de l’année, le Français Wilhem Belocian a terminé troisième en 13,18 s, nouveau record personnel à la clé. 

Seulement cinq jours après la deuxième place remportée à Tukru derrière le Britannique Andrew Pozzi, qui termine une nouvelle fois devant lui à Monaco avec la deuxième place, le coureur de 25 ans rassure dans la course à Tokyo 2020, en l’absence de Pascal Martinot-Lagarde, blessé au quadriceps gauche. 

La Française Liv Whesphal a terminé à la 9e place du 5000 m féminin en 15 min 39 s 66, derrière la jeune Alessia Zarbo (15 min 39 s 22).

Sur 800 m, le jeune Benjamin Robert, 22 ans, a étonné en terminant 4e (1 min 44 s 56) d’une course remportée par le champion du monde américain Donava Brazier (1 min 43 s 15).

Prochain rendez-vous de la Ligue de diamant : le 23 août 2020 àStockholm (Suède) Suède.