Lorsqu’ils étaient enfants, et avec leurs enfants

DOHA, QATAR - SEPTEMBER 29: Shelly-Ann Fraser-Pryce of Jamaica celebrates with her son Zyon after winning the Women's 100 Metres final during day three of 17th IAAF World Athletics Championships Doha 2019 at Khalifa International Stadium on September 29, 2019 in Doha, Qatar. (Photo by Patrick Smith/Getty Images)
DOHA, QATAR - SEPTEMBER 29: Shelly-Ann Fraser-Pryce of Jamaica celebrates with her son Zyon after winning the Women's 100 Metres final during day three of 17th IAAF World Athletics Championships Doha 2019 at Khalifa International Stadium on September 29, 2019 in Doha, Qatar. (Photo by Patrick Smith/Getty Images)

En ce 5 mai, le Japon célèbre la journée de l’enfance (Kodomo no Hi, en japonais), qui marque la fin de la Golden week depuis les temps anciens. L’idée est de célébrer le bonheur des enfants et de montrer son respect envers eux. Nous avons saisi cette opportunité pour vous montrer à quoi ressemblaient vos athlètes préférés lorsqu’ils étaient enfants, ainsi que certains enfants d’athlètes. Préparez-vous pour l’instant mignon !

Lorsqu’ils étaient enfants

Vous reconnaîtrez peut-être cette petite fille sur la droite, qui depuis a remporté quatre médailles d’or olympiques et 19 titres de championne du monde de gymnastique artistique. Simone Biles a posté cette photo pour célébrer la fête des pères.

Avec Armand Duplantis, le moins que l’on puisse dire est que sa passion pour le saut à la perche a commencé tôt ! Le détenteur du record du monde en salle (6,18 m) n’a pas mentionné son âge, mais on peut deviner qu’il a à peine 6 ans.

View this post on Instagram

#tbt to my first pole vault meet.

A post shared by Mondo Duplantis (@mondo_duplantis) on

Mariana Pajon avait 6 ans lorsqu’elle a pris part à sa première compétition de BMX, comme vous pouvez voir sur cette photo. Depuis, elle a remporté quelques titres : médailles d’or olympique à Londres 2012 et Rio 2016, 11 titres de championne du monde de BMX supercross, et de multiples autres trophées. Elle affirme être toujours la même « petite fille battante et rêveuse ».

Ce petit garçon qui a l’air d’être un peu énervé n’est autre que Neymar, environ 20 ans plus tôt. On peut déjà lire sa détermination dans son regard, qui l’a amené jusqu’au titre olympique sur ses terres, à Rio 2016.

Sur celle-ci, vous pouvez voir Nikola (à gauche) et Luka Karabatic, les deux stars du handball français, lorsqu’ils étaient enfants. Les deux avaient une forte ambition, mais c’est Niko qui a récolté le plus de médailles. Double champion olympique à Pékin 2008 et Londres 2012, quadruple champion du monde, triple champion d’Europe et joueur de l’année en 2007, 2014 et 2016. Il rêve de terminer sa carrière sur un titre olympique à Tokyo 2020.

« Cela a toujours fait partie de moi » écrit Monica Puig. La Portoricaine doit avoir environ 13 ou 14 ans sur cette photo, sur laquelle elle affiche déjà un regard plein de détermination. En 2016, elle a été l’une des surprises en remportant la médaille d’or dans un tournoi relevé.

Avec leurs enfants

Renaud Lavillenie ne s’arrêtera pas de s’entraîner pour Tokyo 2020 en raison du confinement et de sa responsabilité parentale. Au contraire, il s’entraîne en s’occupant de sa fille !

Chez les Riner, c'est sport de père en fils ! Teddy s'essaie au basketball avec son fils Eden pendant le confinement et le petit dernier a visiblement encore besoin de s'entraîner pour battre son papa...

Jenia Grebennikov, le libéro de l'équipe de France de volleyball, profite pour sa part de sa première sortie à l'air libre avec son premier enfant, né en Italie début avril pendant le confinement. Une drôle d'arrivée sur terre pour le petit Grebennikov...

Chez Steph Curry, la compétition pour savoir qui est le plus déterminé bat son plein. Et le dernier arrivé, Canon, se positionne en tant que sérieux prétendant.

Le grimpeur français Bassa Mawem est impressionné par son fils Marley, qui parvient à venir à bout du Sean McColl challenge. Un exercice réservé aux plus préparés !