Let's 55 : une expérience en réalité virtuelle de plongeon avec l'athlète Japonaise YASUDA Mai

lets55-yasuda-kv

Lorsque les athlètes olympiques et paralympiques sortent le grand jeu, à quoi cela ressemble-t-il ? Beaucoup d'entre vous se demandent probablement comment s'entrainent ces athletes à être performants dans les plus grandes compétitions. Tokyo 2020 vous présente "Let's 55 Virtual Experience" (C'est parti ! l'expérience de réalité virtuelle, en français), un projet qui permet aux fans du monde entier de voir et d’expérimenter les 55 sports des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.

Plongeon

Le plongeon par YASUDA Mai, 17 ans, une athlète qui participera au haut-vol à 10 m, dans lequel les athlètes plongent à partir d'une plate-forme fixe de 10 mètres de haut. Vivez l'expérience grâce à la réalité virtuelle.

Mai nous raconte comment elle a commencé le plongeon et son attrait pour ce sport.

Le saut commence au moment où le plongeur se tient sur la plate-forme

« Le plongeon est une compétition qui est jugée sur la beauté. Tous les mouvements du plongeur comptent, depuis le moment où il se tient sur la plate-forme jusqu'à la performance aérienne et l'entrée dans l'eau. Le moment le plus agréable pour les spectateurs est peut-être l'entrée dans l'eau. Une bonne entrée dans l'eau signifie presque peu d'éclaboussures, voir pas du tout, c'est surprenant pour les spectateurs et tout aussi agréable pour le plongeur. Faites donc attention à la façon dont les plongeurs essayent de ne pas faire d'énormes éclaboussures! »

« J'ai commencé à aller à la piscine quand j'étais en CE1 (7-8 ans), car mon père était entraîneur. C'est comme ça que j'ai commencé. Je ne savais pas nager au début, alors je nouais une corde autour de ma taille et je demandais à quelqu'un de tenir sur la corde pendant que j'essayais de nager. Je ne pouvais même pas plonger la tête la première dans l'eau. C'est tout ce dont je me souviens. Avant que je ne m'en rende compte, je me contorsionnais, je me retournais et je plongeais dans l'eau. Mais je pense que j'étais la plus peureuse de tous! »

« En dehors de la piscine, je m'entraîne sur trampoline, et je pratique aussi des sauts périlleux en utilisant une plate-forme placée sur un tapis. S'entraîner à sauter est important, et aussi pour maintenir sa posture, donc je fais beaucoup d'exercice d'équilibre depuis que je suis petite. L'équilibre aide vraiment. »

« En raison de l'épidémie de coronavirus, tous les athlètes ont du mal à s'entraîner, non seulement les athlètes japonais mais aussi les athlètes du monde entier. Si nous pouvons tous surmonter ce défi et accueillir les Jeux Olympiques l'année prochaine, Tokyo 2020 sera encore plus significatif et passionnant parce que le monde entier partagera les mêmes émotions. »