Les précurseurs : Quatrième médaille d'or pour ICHO Kaori

Rio de Janeiro, Brésil - 17 aout 2016 : La médaillée d'or japonaise Icho Kaori, lors de la cérémonie de remise des médailles après la compétition de 58 kg en style libre féminin.
Rio de Janeiro, Brésil - 17 aout 2016 : La médaillée d'or japonaise Icho Kaori, lors de la cérémonie de remise des médailles après la compétition de 58 kg en style libre féminin.

Dans tous les domaines et dans toutes les époques, il a fallu des pionniers pour explorer les territoires inconnus. Dans cette série, nous revenons sur les athlètes qui ont montré la voie au Japon en apportant des succès jamais réalisés. Focus sur la lutteuse ICHO Kaori, qui a remporté sa quatrième médaille d'or consécutive aux Jeux Olympiques de Rio 2016.

ICHO Kaori remporte sa quatrième médaille d'or en lutte féminine

Au moment où Icho est devenue la première femme à remporter la médaille d'or olympique en individuel pour la quatrième fois consécutive, l'expression sévère de son visage n'a pas bougé. Pourtant, lorsqu'elle s'est tenue sur la plus haute marche du podium olympique, elle a souri, serrant ses lèvres l'une contre l'autre. Lorsque Kimigayo, l'hymne national du Japon, a été joué, elle a levé les yeux, deux fois. « Maintenant, je peux sentir que c'est pour de vrai », a-t-elle dit.

La lutte féminine a été officiellement ajoutée au programme olympique à Athènes en 2004, les premiers Jeux auxquels Icho a participé à l'âge de 20 ans. Par la suite, elle a remporté trois médailles d'or olympique consécutives dans la catégorie des 63 kg. À Rio 2016, elle a participé pour la première fois à la compétition de 58 kg.

« Je suis déterminée à gagner », a déclaré Icho avant son match, en prononçant des mots qu'elle aurait normalement gardés pour elle. Bien qu'elle ait changé de catégorie de poids, elle passé les tours sans embûches, jusqu'à la finale. En tant que favorite, elle était sous les feux de la rampe, attirant l'attention sur chacun de ses mouvements. Dans le combat final, bien qu'elle ait remporté le premier point, Icho a permis à son adversaire russe, Valeriia Koblova Zholobova, de retourner la situation pendant la première période, juste après deux minutes.

Le score étant toujours de 1-2, le combat est entré dans sa phase finale. La foule s'est tue, laissant le suspense s'installer quant à savoir si Icho allait remporter sa quatrième victoire consécutive. Cependant, en seconde période, à 15 secondes de la fin, Icho a fait preuve de ténacité. Brisant la prise de sa jambe droite, elle a contourné son adversaire pour effectuer un renversement dans les cinq dernières secondes. Au milieu de la foule en délire, le coup de sifflet retentit pour signaler la fin du match.

RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 17 août 2016 : La russe Valeriia Koblova Zholobova (bleu) affronte la japonaise Icho Kaori lors du match pour la médaille d'or des 58 kg.
RIO DE JANEIRO, BRÉSIL - 17 août 2016 : La russe Valeriia Koblova Zholobova (bleu) affronte la japonaise Icho Kaori lors du match pour la médaille d'or des 58 kg.
Lars Baron/Getty Images

« Il fallait que ce soit l'or » a déclaré Icho.

Après avoir accumulé 189 victoires consécutives sur 13 ans depuis 2003 (sans compter les défaites par forfait), Icho a finalement été battue en finale d'une compétition internationale organisée en Russie en janvier 2016, l'année des Jeux Olympiques. « Ce serait du gâchis si je ne tirais pas une leçon de cette défaite », a-t-elle déclaré avec sa médaille d'argent autour du cou. Gagner l'or était devenu sa norme, mais la défaite en Russie l'a incité à revenir à la charge, en relançant sa quête acharnée de victoire.

Née en 1984 dans la préfecture d'Aomori, Icho s'est lancée dans la lutte en suivant son grand frère et sa grande soeur. Elle s'est toujours entraînée avec des lutteurs plus âgés qu'elle, ce qui l'a aidé à établir son propre style, consistant à épuiser l'adversaire avant de lancer des attaques. Depuis qu'elle est passée de la catégorie 56 kg à 63 kg, elle est invincible. Ayant remporté 189 victoires consécutives et quatre médailles d'or olympiques d'affilée, elle a également reçu le People’s Honor Award et la médaille honorifique japonaise au ruban pourpre.

À la hauteur des attentes, elle est montée sur la plus haute marche du podium quatre fois de suite en retournant la situation juste avant la fin du match. Au-delà de sa série de 189 victoires, c'est une seule défaite qui a rendu Icho encore plus forte. « Je voudrais exprimer ma gratitude à autant de personnes que possible », a déclaré Icho.

Elle a rendu tout le soutien qu'elle avait reçu sous la forme d'une médaille d'or, tout en réalisant un exploit sans précédent.